NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Les retombées radioactives et le bicarbonate de soude : quel rapport ???

Article publié le 14 avril 2011

Retombées radioactives : le bicarbonate a été utile en Italie après Tchernobyl. Pourquoi pas après Fukushima ? Le bicarbonate débarrasse les fruits et légumes de leurs impuretés, qui véhiculent les bactéries et les éventuelles charges radioactives

Les retombées radioactives et le bicarbonate de soude : quel rapport ???

Vous savez peut-être que le bicarbonate est très utilisé à la maison par nos voisins italiens. Et savez-vous quand le bicarbonate, le « Bicarbonato di sodio » a retrouvé une seconde jeunesse en Italie ? En 1986. Souvenez-vous, en 1986, les poussières radioactives dues à l’explosion d’un des réacteurs de la centrale nucléaire russe de Tchernobyl se répandaient un peu partout en Europe. Partout… sauf en France, où aucune mesure de précaution ne fut émise par les autorités sanitaires… En Italie, en revanche, le ministère de la Santé a immédiatement recommandé la plus grande prudence dans la consommation des fruits et légumes potentiellement contaminés, prudence qui passait par un lavage à l’eau et… au bicarbonate.

Depuis cette date, des tests ont été réalisés (en particulier par l’Université de Piacenza, en Italie), et ils montrent que, si un lavage à l’eau claire permet de décrocher 90 % des impuretés de la surface des fruits et légumes (en majorité des poussières qui véhiculent les bactéries et les contaminants toxiques comme les pesticides), l’ajout de 14 g de bicarbonate (environ 1 cuillère à soupe) par litre permet de pousser l’efficacité à près de 99%. Pour un lavage classique, une dose de 5 g par litre (soit env. 1 cuillère à café) donne déjà de bons résultats.
Les italiens ne l’ont pas oublié, et depuis 1986, le bicarbonate a réintégré beaucoup des foyers qui l’avaient oublié, pour le lavage des fruits et légumes, mais aussi pour de multiples autres usages respectueux des consommateurs et de leur environnement.

Il se passe à nouveau des choses très inquiétantes au Japon suite aux explosions de la centrale de Fukushima… en ce qui concerne la France, le catastrophisme ne sert à rien, mais la vigilance est toujours utile. Petit mode d’emploi du bicarbonate alimentaire pour le lavage des fruits et légumes.

La gamme de la Compagnie du Bicarbonate

  • Dosage : env. 5 g (1 cuillère à café) par litre d’eau.
  • Mode d’emploi : Tremper les fruits et les légumes dans la solution de bicarbonate (bien veiller à ce que tout le bicarbonate se soit bien dissout) au moins 5 mn ; idéalement 15 à 20 mn. Un léger brassage pourra améliorer le lavage. Rincer et laisser sécher.
  • Mise en garde : Le bicarbonate n’est pas toxique, il contribue même à la conservation des fruits et légumes après leur lavage en retardant l’éventuelle apparition de moisissures. Il réduit les concentrations de pesticides, de bactérie ou d’éventuelles particules radioactives contaminées sur la peau des fruits et légumes, mais n’a pas d’action sur ce que l’on appelle les pesticides systémiques, qui peuvent parfois être présents au sein même des fruits et légumes. Le bicarbonate n’est pas non plus un désinfectant. Il contribue à décrocher les poussières sur lesquelles s’agglomèrent les colonies de bactéries, mais ne les détruit pas à proprement parler.
Thèmes

Alimentation Radioactif Bicarbonate

Bookmark and Share
5 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx9.2.151) le 14 avril 2011 à 10H10

"des tests ont été réalisés (en particulier par l’Université de Piacenza, en Italie"

- Dommage que vous ne nous donniez pas les références de ces tests dont les résultats ont certainement dus être publiés quelque part.

votez :
par texmex (IP:xxx.xx0.135.201) le 14 avril 2011 à 11H01

Interessant comme recette de nettoyage. Je viens de lire que le charbon active peut aussi aider, ainsi que la teinture d’iode (recette de grand mere pour ne pas manquer d’iode dans les regions loin de la mer).

votez :
(IP:xxx.xx9.2.151) le 14 avril 2011 à 11H14

"...pour ne pas manquer d’iode dans les regions loin de la mer"

- Certains y ont déjà pensé depuis un bon moment en ajoutant un produit iodé au sel de cuisine.

votez :
(IP:xxx.xx9.242.73) le 15 avril 2011 à 21H27

Pour eviter l’hypothyroidie et le crétinisme (des alpes), pratique questionable (pour les hyperthiroidiens et allergiques) comme la supplémentation des eaux en fluor à l’insu des consommateurs.

votez :
(IP:xxx.xx9.242.73) le 15 avril 2011 à 18H34

En afrique on utilisait le permenganate de potassium pour les légumes

votez :
par imitation handbags (IP:xxx.xx5.93.28) le 14 août 2013 à 02H08

Saving income is on the prime of the list of females http://www.sinsinawa.org/lv.html . No a single can resist purchasing for clothes, accessories and shoes. Specially females replica gucci handbags , retro jordans for sale they generally have to search their most effective when they go out.

Les Auteurs deAlimentation
Valerie B - 1 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Anissina - 5 articles
ble2 - 35 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
Samuel - 1 articles
BelleAuNaturel.net - 33 articles
Philippe - 6 articles