NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Les antioxydants ne sont plus ce qu'ils étaient

Article publié le 26 décembre 2011

Les antioxydants ne sont plus ce qu'ils étaient

Les risques posés par les oxydants et les vertus des vitamines pour les neutraliser et préserver la santé sont remis en question par nombre d'études, dont plusieurs révèlent le danger d'une surconsommation de certains de ces micronutriments populaires.

 

Les vitamines anti-oxydantes devraient théoriquement agir contre les maladies mais les données cliniques ne montrent aucune différence.

Le Dr Toren Finkel, directeur du Centre de médecine moléculaire aux Instituts nationaux de la santé (NIH) propose d'analyser à nouveau la question, en particulier en remettant en cause l'affirmation que les oxydants sont délétères.

Ainsi, ses recherches montrent que les cellules utilisent les oxydants pour signaler une inflammation qu'alors, ils n'ont pas forcément d'effet négatif sur les cellules. Si nous considérons ces oxydants et leurs réponses comme des signaux de communication, alors il est inutile voir même délétère de les éliminer à grand renfort de vitamiens antioxydantes !

Son étude publiée le 11 octobre aux États-Unis montre une augmentation de 17 % du risque de cancer de la prostate chez des hommes prenant de la vitamine E à haute dose. Une autre recherche américaine menée avec des femmes, parue le 10 octobre, révèle que des multivitamines étaient inutiles et accroissaient légèrement leur risque de mortalité. Déjà en 2007, des chercheurs avaient établi un lien entre un danger accru de diabète adulte et des suppléments de sélénium.

On touche là la grande différence d'esprit entre le monde anglosaxon et celui de la vieille europe romaine. Les premiers pensent que "plus" est toujours mieux. LEs Romains et leur bon sens paysan estiment que le plus peut être pire que le "pas assez". Et ils ont sans doute raison ici.

Le business des vitamines en compléments alimentaires affichent une santé de fer : 20 milliards de $/an aux USA, pays préféré des gélules et comprimés avec un Américain sur deux adepte.

Or, ce sont souvent les personnes qui, déjà, ont une nutrition équilibrée et soignée, qui prennent, en plus, des compléments. Patsy Brannon, professeur de nutrition à l'université Cornell (New York, nord-est), estime que ces sujets peuvent très vite atteindre des doses élevées et potentiellement risquées.

Pour la majorité d'entre nous, un régime alimentaire composé de légumes et fruits, de céréales, etc fournit les vitamines et autres micronutriments nécessaires et suffisants. Une recherche parue fin août dans le Journal of Nutrition montre qu'un grand nombre d'Américains se nourrissent mal et ne prennent pas de compléments vitaminés. Ainsi, 25 % ont une carence en vitamine C, 34 % en vitamine A et 60 % en vitamine E, qui se trouvent surtout dans les fruits et légumes.

Sources images : http://boris.typepad.fr

Thèmes

Anti-oxydants Nutrition Vitamines

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par Jo (IP:xxx.xx9.148.38) le 27 décembre 2011 à 16H58

Le titre est trompeur !

En fait comme pour tout c’est l’excès qui est dangereux, la dose fait le poison.

Avec un peu de bon sens et un suivi assuré par une personne compétente (naturopathe, nutritionniste...) ces problèmes ne devraient pas survenir. Le vrai problème est donc le manque de bon sens et de personnes compétentes.

votez :
(IP:xxx.xx1.132.164) le 27 décembre 2011 à 21H10

Et si on profitait de ce scandale de plus pour réfléchir à ce qu’est vraiment un corps physique dense en vie....

Pas d’oxygène on meurt mais des organismes vivent sans oxygène.

Trop d’oxygène et on meurt aussi...A -t-on trouvé des microorganismes qui vivent dans l’oxygène pur ?

votez :
(IP:xxx.xx7.108.172) le 2 janvier 2012 à 15H19

Ce que cette étude ne dit pas, c’est que les vitamines mises en cause sont des vitamines de synthèse, notamment pour la vitamine E de synthèse qui inhibe la vitamine E naturelle présente dans les huiles. Pour le sélénium, il doit s’agir d’un Sélenium sous sa forme anion et non sous forme organique. Il faut également se dire que certaines personnes sont intoxiquées par les métaux lourds et autres oxydants et qu’une supplémentation est plus que nécessaire dans ces cas là.

votez :
(IP:xxx.xx3.85.245) le 7 janvier 2012 à 14H31

@IP:xxx.xx7.108.172) le 2 janvier 2012 à 15H19 : MERCI pour votre remarquable observation. J’aimerais tant que vous fassiez parti du ministère de la santé ou de l’ordre des médecins, car cet article date du 26 décembre et concerne la Santé Publique qui semble bien délaissée dans son bourbier à scandales.

votez :
par awakeman (IP:xxx.xx5.230.139) le 11 janvier 2012 à 23H07

Il y a un lobby puissant qui cherche à tout prix à éliminer toutes les médecines douces et alternatives, les vitamines ne sont pas encore suffisamment contrôlée par les industries pharmaceutiques, qui aimeraient bien un jour vous les délivrer sous forme de médicament dissimulé sous un nom obscure histoire de posséder ce marché juteux... De ces enquêtes on ne publient que celles qui vont dans le sens de la propagande en marche.

Les Auteurs deAlimentation
Valerie B - 1 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Anissina - 5 articles
ble2 - 35 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
Samuel - 1 articles
BelleAuNaturel.net - 33 articles
Philippe - 6 articles