NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Le sucre ne fait pas grossir ?

Article publié le 15 juillet 2013

Le sucre ne fait pas grossir ?

Les causes de l’augmentation de la prévalence de l’obésité sont régulièrement passées au crible dans les revues scientifiques. C’est ainsi qu'en plus d'une prédisposition génétique, sont évoqués tour à tour le rôle d’une alimentation inadaptée, l’augmentation de la sédentarité et la diminution de l’activité physique ou encore l’intervention d’autres facteurs environnementaux, comme par exemple le manque de sommeil, ou le rôle des perturbateurs endocriniens. Depuis des décennies, on assiste à des courants inverses qui accusent tantôt la surconsommation de lipides, tantôt celle des glucides, des sucres voire du sucre dans la constitution de cette épidémie.

Le papier récent paru dans le journal Nutrition fait cette fois-ci le point sur le rôle éventuel de la consommation des différents sucres sur la corpulence des individus, dans le cadre de la célèbre étude NHANES (qui surveille la santé des Américains), entre son volet I (1971à 1975) et son volet III (1988 à 1994).

Les résultats pour cette période -déjà ancienne mais correspondant à la flambée de l’épidémie d’obésité- sont cohérents avec les résultats connus sur les glucides et l'apport calorique mais vont à l’encontre des idées reçues sur le rôle des sucres dans la prise de poids. Après des analyses multi-variées et des modélisations très poussées, les auteurs concluent que le principal facteur prédicteur de l'indice de masse corporelle (IMC) reste la quantité d’énergie totale ingérée aussi bien chez les enfants que chez les adultes.

La consommation de glucides totaux, quant à elle, présente une valeur prédictive négative et qu’il n'est retrouvé aucune valeur prédictive des sucres ajoutés pour l'IMC. Dans la phase III (basée sur un échantillon différent avec une surreprésentation des minorités ethniques), les calories totales ingérées ont diminué chez les enfants et augmenté chez les adultes. Cette dernière augmentation est due principalement à la hausse de la consommation de glucides et de lipides.

La consommation des sucres ajoutés et sucres totaux n’est pas corrélée à une augmentation de l'apport énergétique chez les enfants et est même inversement corrélée à l'apport énergétique total chez les adultes.

Les auteurs soulignent que ces chiffres déjà anciens ne peuvent pas être extrapolés à l’époque actuelle du fait de la modification de la structure de la consommation des sucres. Ils évoquent notamment la diminution de la consommation de lactose (due à la diminution de la consommation de lait)

et l’augmentation de la consommation de fructose (par l’augmentation de la consommation des jus de fruits et de sodas). Ils soulignent aussi l’absence de données entre les consommations de sucres ajoutés sous forme liquide ou solide et les éventuels effets sur le métabolisme et la prise de poids. Attendons les analyses des prochains volets de l'étude NHANES pour en savoir plus !

 

Is obesity development associated with dietary sugar intake in the U.S. ?, Song WO, Wang Y, Chung CE, Song B, Lee W, Chun OK., Nutrition. 2012 Jul 17

Source : CEDUS 

Thèmes

Sucre

Bookmark and Share
7 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx9.150.51) le 20 juillet 2013 à 08H28

On croirait lire un pseudo article scientifique écrit ou sponsorisé par l’association des industriels du sucre !

votez :
(IP:xxx.xx7.203.149) le 20 juillet 2013 à 18H33

@ (IP:xxx.xx9.150.51)

Quand on ne comprend bien ce qu’on lit on s’abstient de faire des commentaires basiques de café du commerce sur un sujet que l’on ne maîtrise pas.... Préférez donc en rester à vous idées préconçues collectées dans les magazines populaires que vous trouvez chez votre coiffeur....

votez :
par sitelle (IP:xxx.xx2.157.28) le 3 août 2013 à 08H59

C’est vrai que l’article manque d’une conclusion claire.

votez :
par COLLIN (IP:xxx.xx1.2.73) le 7 août 2013 à 09H21

L’article fait surtout l’impasse sur les différents "sucres" d’origine industrielle,comme tous ces "sucres invertis" ou "sirop de fructose/glucose" que l’on aura bien pris soin d’affubler d’un nom à connotation "positive" ("sirop" "fructose")alors qu’il s’agit de glucides fabriqués à partir d’amidon de maïs OGM dont la chaine moléculaire est coupée pour former ce qui n’est qu’un édulcorant artificiel,très fortement soupçonné de favoriser le "syndrome métabolique"(association de diabète de type II,obésité,maladies cardio vasculaires,insuffisance rénale,etc...)car ne stimulant pas le système hormonal "gréline/incrétine",qui est responsable de la commande de la production d’insuline par les cellule bêta du pancréas,et du mécanisme de la satiété.

votez :
(IP:xxx.xx3.220.6) le 14 août 2013 à 17H08

De toute façon, comme toujours, c’est la dose qui fait le poison.....

votez :
(IP:xxx.xx3.220.6) le 12 août 2013 à 11H18

".... ces "sucres invertis" ou "sirop de fructose/glucose" que l’on aura bien pris soin d’affubler d’un nom à connotation "positive" ("sirop" "fructose")...."

== Dans le présent contexte, il faut prendre le terme de "sirop" dans son acception "physico-chimique", qui n’est qu’une description de sa composition et de ses propriétés. Il n’y a rien de péjoratif ni de sous entendu de la part d’industriels vicieux !

Sirop de glucose, sirop cristal, sirop de fécule. Solution aqueuse purifiée et concentrée de saccharide provenant de l’hydrolyse partielle de l’amidon (de maïs, de pomme de terre) utilisée en confiserie (d’apr. Clém. Alim. 1978). On (...) trouve [les glucoses du commerce] soit sous la forme de glucoses massés, soit sous la forme de « sirops cristal » ou « sirops de fécule » (Boullanger,Malt., brass., 1934, p. 76).Les produits préparés industriellement sont les sirops de glucose, très épais et transparents, désignés sous le nom de sirop cristal, et les glucoses massés (Brunerie,Industr. alim., 1949, p. 27

votez :
par Le Mendiant (IP:xxx.xx3.226.184) le 15 août 2013 à 19H49

Quelques années et articles plus tard, il s’avère que notre "nutritionniste préférée" (c’est ironique) n’a toujours rien compris au sucre et essaye toujours de nous embrouiller les neurones... Est-ce parce qu’elle travaille-t-elle toujours pour l’industrie agro-alimentaire ? Dans tous les cas, c’est affligeant !

Sur le sucre, voir plutôt le site nutriwell.ch

Frat’airnellement,

Le Mendiant

votez :
(IP:xxx.xx3.94.212) le 19 août 2013 à 12H17

Est-ce parce qu’elle travaille-t-elle toujours pour l’industrie agro-alimentaire ? Dans tous les cas, c’est affligeant !

Ah ! Le sempiternel argument final de ceux qui n’ont pas d’arguments valables ! L’attaque ad hominem..... Tous ceux qui ne pensent pas comme moi ne sont que des vendus ! Effectivement, vos commentaires de caniveau sont affligeants.

votez :
(IP:xxx.xx9.54.179) le 3 septembre 2013 à 14H31

En savoir plus sur l’auteur : http://www.nutrimarketing.eu/equipe.php. "Expert Nutrition et Innovation pour différents groupes alimentaires et organisations commerciales et institutionnelles."

Les Auteurs deAlimentation
Valerie B - 1 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Anissina - 5 articles
ble2 - 35 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
Samuel - 1 articles
BelleAuNaturel.net - 33 articles
Philippe - 6 articles