NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
La tyrannie des régimes

Article publié le 8 août 2011

La tyrannie des régimes

Rester mince ou conserver son poids de forme au fil des années, perdre les kilos accumulés l’hiver ou par un laisser-aller …

La volonté de préserver un poids idéal est un gage de bonne santé, mais semble aussi déterminant pour inspirer la considération d’autrui.

Est-ce pour cela que chaque année, aux premiers signes du printemps, les régimes fleurissent comme le muguet et le lilas ?

Mais, comment perdre le poids ainsi accumulé ? Nul doute : il faut manger moins ! Et ce n’est pas si simple… On l’aura bien compris.

Depuis la fin des années 60, la ligne devient la préoccupation constante et croissante de la féminité. Le régime est légion : en 1985, 22 % des Français étaient au régime, en 1993, quatre Françaises sur dix voulaient maigrir dont 70 % pour des raisons esthétiques et une Française sur deux a au moins tenté une fois de maigrir. Réguler son alimentation dans l’optique de perdre du poids est un comportement qui s’est banalisé et rares sont celles qui y échapperont. Cette préoccupation de la « ligne » est à relier à la diffusion médiatique du modèle du corps svelte devenu la référence idéale.

Et pour arriver à ces fins, plusieurs méthodes sont à notre disposition :

 

Les régimes hypocaloriques

Le principe est simple : il faut diminuer les calories consommées pour forcer l’organisme à puiser dans ses réserves, en contrôlant notamment les apports de sucre et de graisses.

Qu’il soit enrichi en « fibres » ou simplement « hypocalorique », il exige rigueur et obstination pas toujours facile à respecter. La variante « soupe », mise au point dans un hôpital américain pour faire maigrir rapidement des personnes obèses devant subir une intervention chirurgicale, est comme son nom l’indique, à base de soupes dite « brûle-graisses ». 

La méthode « Weight Watchers » qui existe depuis 1963 aux Etats-Unis et qui se base sur des repas hypocaloriques associés à des réunions de groupe et un suivi réguler. Cette stimulation a fait ses preuves, de plus, il permet à chacun, de remettre en cause sa propre façon de s’alimenter. 

 

Les régimes avec substituts de repas

« Hyperprotéiné » basé sur le principe de la satiété liée à l’ingestion de protéines ou « Substituts de repas » basés sur le principe d’un régime hypocalorique, ils permettent de contrôler les apports énergétiques. Cependant, ce sont des régimes chers.

Les régimes d’exclusion

Sont les plus dangereux. Ils génèrent des carences et des déséquilibres nutritionnels pouvant entraîner des problèmes de santé.

« Atkins » ou "La révolution diététique" exclut les glucides au profit des protéines et des lipides que l’on peut donc consommer à volonté.

Régime « Hollywood ou régime fruits » qui consiste à manger des fruits pendant une semaine. Quelques variantes sont toutefois possibles : « régime ananas », « cure de raisin », …« low carb »  ou régime pauvres en glucides (sucres)qui permet de limiter la consommation de sucre et de sucreries. Régime « Mayo » ou le contrôle stricte des apports caloriques de la journée.

Régime « Miami »  ou « South Beach Diet », le parfait régime sans glucides (sucres), et très riche en lipides (graisses et aliments gras) et en protéines (viandes, poissons...). 

Les régimes dissociés

« Le chronorégime »  basé sur les rythmes biologiques (chrononutrition), avec une répartition des aliments dans la journée et la consommation de certains d’entre eux à des moments particuliers. « Le régime Montignac » qui s’appuie sur l’index glycémique (IG) en excluant des aliments à indice glycémique élevé.

Les régimes « détox et équilibre »

Ils proposent de purifier l’organisme par différents biais : « acide-base », « association d’aliments particuliers », … compliqué et scientifiquement injustifié.

Le régime « medium fat » ou « régime crétois » ou encore « méditerranéen » favorise la consommation de fruits et légumes, de matières grasses végétales, de poissons et de céréales complètes tout en conseillant l’activité physique.

Tout comme le « régime Okinawa », il privilégie un art de vivre, sans restriction mais toujours avec modération et optimisme.

 Les régimes « de spécialistes »

Dr Cohen, Dukan, Dr Fricker, Valérie Orsoni, Zermati, chacun sa méthode souvent liée au business, elle ont tout de même l’avantage d’être moins frustrantes que d’autres. En revanche, elles sont plutôt chères, peuvent être compliquées dans les recettes à réaliser et se basent sur une perte de poids « douce ». Comme dans tous les régimes, de la phase de stabilisation dépend le succès du régime à terme. Bien souvent, les personnes regrossissent dès la fin du régime.

 Il existe bien d’autres régimes encore. Dans tout cela, comment détecter le bon régime du piège financier ? Et ces régimes sont-ils seulement efficaces ? Ne sont-ils pas dangereux ?

Pour en savoir plus, lisez la monographie publiée par la Fondation Louis Bonduelle. Elle fait le point sur les régimes plus populaires ou les plus médiatiques. http://www.fondation-louisbonduelle.org

 

Thèmes

Alimentation Diététique

Bookmark and Share
1 vote

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx4.144.75) le 10 août 2011 à 16H28

Il est indiqué dans le texte « en 1985, 22 % des Français étaient au régime, en 1993, quatre Françaises sur dix voulaient maigrir »

Vous comparer des chiffres qui n’ont rien à voir l’un et l’autre.
- > 40% de françaises voulant maigrir n’en fait pas 40% au régime !

votez :
par jaimeparlerpourneriendire (IP:xxx.xx1.56.188) le 6 septembre 2011 à 00H02

En même temps, il n’y a pas de comparaison juste 2 faits successifs :
- 1 en 85 concernant 22% des français (hommes + femmes confondus) qui étaient ’aux régimes’
- 1 autre en 93 concernant 4 ’françaises’ (femmes) qui voulaient maigrir.

Ce sont des faits. La seule personne a avoir interprété cela comme une comparaison, c’est vous. Par contre c’est vrai que 4 personnes sur 10, ça fait 40% ;-)

votez :
(IP:xxx.xx3.204.49) le 10 septembre 2011 à 16H24

"""Rester mince ou conserver son poids de forme au fil des années, perdre les kilos accumulés l’hiver ou par un laisser-aller …""" Mais que faites-vous des personnes qui ne vivent que parce qu’elles sont grosses ?

Si CERTAINES DE ces personnes maigrissent, elles meurent tout simplement !

Personne n’est pareil sur notre belle planète. Des personnes ne vivent que grâce à l’hormone secrétée par les cellules graisseuses et qui remplace avantageusement l’insuline.

Vous semblez être diplômé et vous n’évoquez jamais ce fait découvert certes par de très bons vivants bien agréables de compagnie MAIS il me semble bien avoir lu que cette hormone est évoquée par ce que vous pouvez appeler la science. Ceci pourrait expliquer les morts rapides d’amis qui devaient maigrir médicalement...Il serait peut être temps de mettre à jour ces faits.

votez :
(IP:xxx.xx9.133.110) le 2 octobre 2011 à 10H23

(IP:xxx.xx3.204.49) le 10 septembre 2011 à 16H24

Si CERTAINES DE ces personnes maigrissent, elles meurent tout simplement !

- Vous qui professez une admiration sans bornes pour vos z’amis chinois, vous devriez connaitre leur proverbe qui dit :

"Quand les gros maigrissent, les maigres meurent" !

votez :
par Sacs Lancel Nouvelle (IP:xxx.xx2.223.130) le 30 décembre 2012 à 18H36

Fashion is about a global ambiance than climatic situations Beats Studio . cheapsbeatsbydrestudio So it is difficult not to acquire motivated by worldwide style tendencies even though Indian winters may perhaps nonetheless be around the milder aspect in comparison with the West cheapsbeatsbydrestudio . Following the established guidelines, blacks as well as the greys have already been dominating the scene, but considering the fact that traits travel at the speed of light, the bright items have caught the attention of many designers and style watchers. Semi-fitted and knee-length leather jackets within the brightest of colors can be a sensible solution to defeat the coolness, confirms designer Nachiket Barve.

votez :
par cheap jordans (IP:xxx.xx6.111.193) le 31 juillet 2013 à 00H02

Air Jordan Shoes trendy By researching a simple trail trainers evaluation prior to deciding to obtain cheap jordan shoes , cheap jordan shoes you"ll be able to truly substantially enhance your possibilities of keeping away from knee irritation by receiving an proper pair.

votez :
par retro jordans for cheap (IP:xxx.xx5.90.52) le 17 août 2013 à 22H00

cheap air jordans air jordans for cheap Treatment by an individual of the assets of the corporation as his own ; highfly shoes Diversion of assets from a corporation by or to a stockholder or other person or entity ;

Les Auteurs deAlimentation
Valerie B - 1 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Anissina - 5 articles
ble2 - 35 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
Samuel - 1 articles
BelleAuNaturel.net - 33 articles
Philippe - 6 articles