NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Des produits du terroir. En êtes-vous certain(e) ?

Article publié le 29 novembre 2010

Des produits du terroir. En êtes-vous certain(e) ?
Quelques mythes français :


Les champignons de Paris : 

De Paris, ils n'ont que le nom. Pire : 88% d'entre eux viennent de l'étranger, les rayons des supermarchés regorgeant le plus souvent de champignons issus des États-Unis, de la Chine ou des Pays-Bas, les trois principaux pays producteurs.

En France, s'ils ont pendant longtemps été élevés dans la capitale, les fameux champignons ne poussent désormais plus qu'à Saumur.

La ville dans le Maine-et-Loire regroupe 70% de la production nationale (mais 12% seulement du global consommé).

5135142433_58ca3f1bde.jpg

 

La charcuterie corse :

Elle est présentée comme un des plus purs produits du terroir français. Et pourtant la charcuterie corse ne dispose d'aucune « appellation d'origine contrôlée ». Le consommateur ne trouvera donc sur les rayons des supermarchés du continent que des produits dont les matières premières proviennent d'ailleurs à plus de 90 %.

4973415085_64c1fa6f2d.jpg

Ainsi, par exemple, malgré les têtes de Maure et les mentions « produit de l'île de Beauté » sur les étiquettes, le saucisson d'âne est importé d'Argentine et les jambons sont pour la plupart composés de carcasses issues de Chine.

 

Le jambon d'Aoste : 

Voilà une des plus belles et des plus juteuses escroquerie « marketing » !

C'est l'un des jambons les plus consommés de France, mais ce dernier n'a rien à voir avec la charcuterie de la ville italienne d'Aoste. Ce produit est en fait fabriqué en France à partir de carcasses chinoises et américaines, dans une commune du même nom mais située en... Isère. Et contrairement à son homologue transalpin, qui est un jambon cru, il s'agit d'un jambon mi-cuit.

4957707652_30fb7a4a8b.jpg

Le subterfuge a fonctionné pendant des années puisque la marque déposée « Jambon d'Aoste » a été la propriété du groupe Aoste (Cochonou/Justin Bridou), leader français de la charcuterie. Il aura fallu que la Commission européenne interdise récemment (2008) l'utilisation de cette appellation qui prête à confusion pour que l'ambiguïté cesse. La marque a depuis été renommée « Jambon Aoste » et non plus « Jambon dAoste ».

 

L'A.O.C de Bretagne :

Présentée comme de purs produits du terroir français, les charcuteries de Bretagne disposent d'une « Appellation d'origine contrôlée » qui n'oblige les fabricants qu'à une seule chose : posséder au moins un lieu d'emballage ou de transformation en Bretagne.

4966645537_fd89f26bae.jpg

Le consommateur trouvera donc sur les rayons des supermarchés des produits dont 82 % des matières premières proviennent du monde entier. Ainsi, les carcasses de porcs, souvent issues de Chine, de Hollande ou de Pologne, le sel dit de Guérande, importé d'Argentine et du Vietnam, et les boyaux d'andouille importés pour la plupart de Corée.

L'andouille dite de Vire, et autres charcuteries « De Bretagne », rejoignent ainsi la mythologie des produits bretons, comme le beurre et la pâtisserie, dont 73 % proviennent de la communauté Européenne et d'Asie.

 

La moutarde de Dijon :

Pour faire de la moutarde de Dijon, il faut du vinaigre, de l'eau, du sel et des graines du... Canada ! Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la moutarde utilisée dans la préparation de la fameuse pâte ne vient pas de la région de Dijon.

4282647027_b74a3725ee.jpg

Une explication à cette bizarrerie : à la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec la mise en place de la Politique agricole commune, les agriculteurs se sont désintéressés de la moutarde, qui ne leur permettait pas de recevoir les subsides de l'Union européenne. Résultat : 90 % de la production utilisée pour la moutarde de Dijon provient maintenant du Canada.

 

Le couteau Laguiole :

4968095797_0e121dbd2b.jpg

L'abeille, la lame fine légèrement relevée, la croix sur le manche... Beaucoup croient que ces symboles apposés sur les couteaux de Laguiole sont des signes d'authenticité.

Erreur ! Malgré leur charme et leur beauté, elles n'attestent ni de l'origine du couteau ni de sa qualité de fabrication. Parce que la marque du plus célèbre des couteaux français n'a jamais été déposée, Laguiole est depuis plus d'un siècle l'objet de contrefaçons en France et à l'étranger, 80 % proviennent de Chine et du Pakistan.

Résultat : moins de 10 % des Laguioles sont fabriqués dans le bourg aveyronnais !

 

Le savon de Marseille :

Avec le pastis et la lavande, c'est l'autre symbole de la Provence. Seul hic, les savons estampillés « savon de Marseille » ne sont pas fabriqués dans le Sud-est. Car si les savonniers marseillais ont inventé le procédé de fabrication au Moyen-âge l'appellation n'est pas protégée.

3222940954_121f068f38.jpg

Résultat : les plus gros fabricants sont aujourd'hui les Chinois et les Turcs ! Et les huiles végétales utilisées pour la fabrication du savon, notamment l'huile de palme, proviennent de l'étranger, les savons passant à Marseille uniquement pour être parfumés et emballés.

 

Le melon charentais :

C'est l'emblème du melon français. Jaune ou vert, le melon charentais fait la fierté des producteurs de la région de Cognac où les sols argilo-calcaires sont parfaitement adaptés à sa culture. Mais contrairement à son cousin de Cavaillon, le melon de Charente ne possède pas d'AOC.

5182549010_0938296e8e.jpg

Résultat : 80 % des melons charentais que l'on trouve sur les étals ne viennent pas de Cognac mais d'Espagne, du Maroc des Caraïbes, de Chine et du Sénégal...

 

Le camembert :

Emblème suprême de la gastronomie française, le camembert de Normandie est de loin le fromage le plus copié dans les rayons des supermarchés.

Une explication à ce phénomène : tombé dans le domaine public, le nom « camembert » peut-être utilisé par n'importe quel producteur de n'importe quel pays. Et malgré une AOC « Camembert de Normandie », qui existe depuis 1983, de nombreux fabricants utilisent le terme très proche de « Camembert fabriqué en Normandie ».

Les différences : du lait pasteurisé au lieu du lait cru, un affinage raccourci et une fabrication qui n'est soumise à aucune règle..

5063742199_2230e0270c.jpg

Ils sont présentés comme les fleurons du terroir, mais quand on y regarde de plus près on découvre que leur appellation est douteuse. Matières premières importées de l'étranger (30 % du lait vient de Chine, 50 % de toute l'Europe). Étiquetage souvent mensonger, additifs non précisés, fabrication hors des limites de la région ou seuls existent de vagues bureaux de courtiers.

Dans les rayons des hyper et super, il faut vraiment les chercher : les vrais Camenbert ont l'estamplille « Appellation d'Origine Contrôlée » et sont spécifiés « au lait cru ».

 

L'huile d'olive :

Rare et chère, l'huile d'olive française est certainement le produit qui compte le plus d'étiquetages frauduleux. En 2006, seulement 56 % des échantillons analysés étaient « conformes » à la réglementation, certaines bouteilles contenant jusqu'à 50 % d'huile de tournesol ou présentant une fausse indication d'origine ou de variété d'olive.

5092796469_68450ec37a.jpg

Le symbole de la cuisine méditerranéenne ne comptant que sept appellations d'origine protégée et une AOC « Huile de Provence », de nombreux producteurs jouent en effet sur la confusion en ajoutant sur les étiquettes des paysages évoquant le Sud ou des origines non reconnues comme « huile de Provence Côte d'azur ».

Sans parler de l'une des fraudes les plus courantes qui consiste à remplacer l'huile d'olive par l'huile de grignons d'olive, un résidu de la pâte d'olives difficile à détecter pour le simple amateur. Bonne journée quand même. De plus, la circulation des fruits étant totalement libre en Europe, des camions entiers d'olives espagnoles ou italiennes arrivent, de préférence de nuit, dans les moulins à huile provençaux et languedociens pour faire de la bonne huile « de chez nous » !

(source : Ministère de l'agriculture - France) 

Thèmes

Agriculture AOC

Bookmark and Share
3 votes

commentaires
votez :
(IP:xxx.xx3.88.140) le 29 novembre 2010 à 15H50

Encore plein de scandales français..... On aime tellement çà, les scandales français AOC !!!

votez :
par arminius (IP:xxx.xx4.32.98) le 29 novembre 2010 à 16H20

Bravo et merci en particulier pour le scandale Aoste, que j’ai dénoncé depuis longtemps auprès de mes amis.On aurait du réagir à temps pour les champignons de Saumur et pour l’authenticité du camembert, trahi par les Lanquetot et Lepetit, tombés entre les mains des mastodontes de la laiterie.Pas tout à fait d’accord par contre pour le melon "charentais" dépassé depuis longtemps en qualité par les melons de la Dive (au nord des Charentes, Soleil de la Dive en particulier) l’appellation, transmise par la qualité du semis spécifique)concerne effectivement le Maroc, l’Espagne,la Guadeloupe etc... et permet de manger d’excellents melons ( fiabilité à presque 100%) du début du printemps au début de l’automne à un prix toujours abordable...

votez :
par Ladenrée (IP:xxx.xx6.123.227) le 29 novembre 2010 à 22H31

Hum, il me semble que l’Andouille de Vire ne soit pas originaire de Bretagne mais de Normandie. En Bretagne, on trouve l’andouille de Guémené qui se distingue de sa "rivale" normande par le fait que les chaudins sont enfilés les uns dans les autres alors que l’andouille de Vire contient des morceaux hachés.

Sur la provenance des carcasses et abats, je ne sais pas mais le respect de la géographie permettrait déjà quand on parle d’AOC de mettre les éléments dans leur véritable contexte.

Quant au melon Charentais, si ma mémoire ne me fait pas défaut, c’est une variété et pas une garantie de provenance. Il se caractérise par une peau un peu épaisse et brodée on l’appelle aussi le cantaloup....

votez :
par amp (IP:xxx.xx8.174.135) le 29 novembre 2010 à 23H05

Punaise, tout fout le camp, ma bonne dame...Si ça tombe, la capote n’est même plus anglaise ! pourtant, elle est belle notre France des terroirs, celle qui titille les lacrymales de Pierre Bonte et de Pernaud, Ah oui elle est belle avec ses paysages arasés, ses bosquets défrichés à décourager de baiser dans la nature, ses sols pourris par une agriculture qui ne vise que le profit maximum, généreuse en engrais et pesticide ! Ah on peut en demander des appellations, en délivrer des labels !

votez :
par lemiere jacques (IP:xxx.xx5.192.128) le 30 novembre 2010 à 00H24

En ce qui me concerne il me semble que les aoc sont du marketing...je préférerais que l’état ait une politique de controles sanitaires plus importante... Il y a les légumes que je cultive, sur lesquels je n’ai même pas une certitude totale...les pesticides peuvent venir des aérosols de l’eau....et tout le reste.... Si vous achetez sur les marchés à des papys . ; sachez qu’il n’y a pas plus j’enfoutistes que les dits jardiniers amateurs... Moi ce que je veux c’est d’etre certain de pouvoir croquer dans une pomme sans la peler et je pense que l’aoc n’a rien à voir la dedans... Le gout j’en fais mon affaire et il n’a rien à voir avec son innocuité.

votez :
par Fred-do (IP:xxx.xx7.54.213) le 30 novembre 2010 à 01H14

J’utilise de l’huile d’olive de Nyons, je croyais qu’elle était AOC, mais peut être est-elle AOP, quelqu’un peut m’éclairer ? Merci

Autrement tout ça n’est qu’une affaire de gros sous ! les porcs chinois ne sont pas chers et le jambon d’Aoste ou la charcuterie de Corse ne sont pas bon marché.

Vous ne parlez pas du jambon de Bayonne, il est AOC je crois mais les jambons viennent de tout l’ouest de la France, même des élevages super-industriels de nos amis bretons, non ?

Eh oui ma bonne dame, France ta gastronomie fout le camp.

votez :
(IP:xxx.xx9.7.133) le 15 décembre 2010 à 16H09

"Eh oui ma bonne dame, France ta gastronomie fout le camp."

La preuve, c’est qu’elle vient d’être inscrite par l’UNESCO, sauf erreur de ma part, la première et la seule, au patrimoine immatériel de l’Humanité.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.182) le 22 décembre 2010 à 11H45

"La preuve, c’est qu’elle vient d’être inscrite par l’UNESCO, sauf erreur de ma part, la première et la seule, au patrimoine immatériel de l’Humanité."

Et oui, et pourtant...elle fou le quand quand même ! Car qui profite aujourd’hui de la très bonne gastronomie française et des meilleurs restaurants : ben les plus riches ! Il faut bien le dire...

votez :
(IP:xxx.xx3.222.15) le 22 décembre 2010 à 15H23

Et oui, et pourtant...elle fou le quand quand même !

Car qui profite aujourd’hui de la très bonne gastronomie française et des meilleurs restaurants : ben les plus riches ! Il faut bien le dire...

Et oui ! Et qui qui va dans les palaces 5 étoiles, et qui qui roule dans des grosses bagnoles, et qui qui voyage en 1ère classe, et qui qui va en vacances aux Maldives, et qui qui s’achète des carrés Hermès, et qui qui boit du champagne millésimé, et qui qui boit du Sauternes chateau d’Yquem, et qui qui habite dans les grands appartements dans le 16ème, et qui qui donne du travail et paie les salaires et les congés payés des pauvres, ben les plus riches ! Il faut bien le dire...

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx8.136.254) le 23 décembre 2010 à 13H28

"Et oui ! Et qui qui va dans les palaces 5 étoiles, et qui qui roule dans des grosses bagnoles, et qui qui voyage en 1ère classe, et qui qui va en vacances aux Maldives, et qui qui s’achète des carrés Hermès, et qui qui boit du champagne millésimé, et qui qui boit du Sauternes chateau d’Yquem, et qui qui habite dans les grands appartements dans le 16ème, et qui qui donne du travail et paie les salaires et les congés payés des pauvres, ben les plus riches ! Il faut bien le dire..."

Mais il va vraiment pas bien ce monsieur inconnu sans pseudo, à toujours vouloir essayer de faire la leçon aux gens ou à leur dresser des procès d’intention ! Vous avez vraiment un gros problème vous alors !! Arrêtez donc vos insinuations et d’essayer de faire dire aux autres ce qu’il n’ont pas dit...

J’ai jamais dit que j’en avais parès la classe riche, du moment qu’ils gagnent honnêtement leur vie comme cela est mon cas d’ailleurs, car pour ne rien vous cacher (oui parce que moi je ne cache rien, pas comme certains...). Voyez-vous mes revenus d’élève autour de 9 à 10 000 euros par moi, mais comme je travaille honnêtement (et au passage, je ne pense pas que vous en faites autant), je gagne bien ma vie, donc je ne vois pas pourquoi je critiquerai les gens aisés d’une manière générale comme vous le laissez bêtement entendre !

En revanche, il est clair qu’aujourd’hui, en voulant développer l’industrie de l’agro-alimentaire et en favorisant l’élevage en batterie ainsi que l’agriculture intensive, on ne produit plus que des produits bas de gamme destiné à la masse, c’est à dire, à la classe moyenne, voir pauvre. Vrai ou faux ?! Vous n’oseriez tout de même pas dire le contraire j’espère ?!! ...et d’un autre côté, qui profite des meilleurs produits qui coùte de plus en plus cher ? Les plus riches d’entre nous !

Cela dit, moi, dans ma situation, comme je viens de vous le dire, je n’ai pas spécialement à me plaindre ; simplement, je reconnais que cela est bien dommage de ne pas faire profiter à un maximum de personne notre bonne vieille gastronomie française...vous avez quelque chose encore à redire contre ça ?!!

(bon, j’espère que cette fois, il a bien compris le monsieur inconnu, sans nom et sans pseudo !!!)

votez :
(IP:xxx.xx9.7.133) le 14 décembre 2010 à 16H59

Depuis le 7 octobre 1998, l’Union Européenne protège la dénomination "jambon de Bayonne" par une Indication Géographique Protégée (IGP). Ce label définit le jambon de Bayonne comme une « cuisse de porc parée, salée au sel sec des salines du bassin de l’Adour et séchée dans la zone des Pays de l’Adour, située dans le sud-ouest de la France pendant plus de 7 mois ». L’IGP délimite d’abord la zone de production des porcs à utiliser : il s’agit de « porcs du Sud-ouest » - au sens large, sans précision sur le mode d’élevage - qui doivent avoir été engraissés avec un aliment contenant au moins 60 % de céréales, ou de céréales et de pois. Vingt-deux départements sont concernés en Aquitaine, Poitou-Charentes et Midi-Pyrénées et dans les régions limitrophes[10]. La zone de transformation des jambons (salage, séchage, affinage, désossage) est la zone géographique française du sud-ouest du fleuve Adour y compris les cantons périphériques à ce dernier. Elle comprend le département des Pyrénées-Atlantiques et une partie des départements des Hautes-Pyrénées, des Landes et du Gers.

votez :
par chichemolle (IP:xxx.xx0.174.110) le 9 décembre 2010 à 16H18

L’huile de Nyons est authentiquement un produit de terroir si la mention " AOP huile de Nyons" est bien marquée sur l’étiquette. Elle est fabriquée essentiellement avec des olives de variété "tanches" et pressée avec des procédés mécaniques. Cette huile est vendue environ 15 € le litre. Si le label AOP ne figure pas sur l’étiquette, quant bien même il est écrit huile de Nyons, il peut s’agir d’huile ou d’olives d’importation , pressée comme les autres huiles industrielles par des moyens chimiques ( Trichloréthylène).

Concernant les jambons crus , un vrai bon jambon cru de terroir coûte au minimum 100 € pièce. En dessous, vous aurez forcément une charcuterie industrielle de provenance douteuse ( Aoste par exemple). Méfiez-vous des jambons vendus entre 30 et 60 € dans les supermarchés. Malgré les belles étiquettes, il s’agit de salaisons importés de Chine ou des pays de l’Est. Seul le jambon de Bayonne, même fabriqué industriellement garantit un minimum de qualité par la provenance des porcs ( 3 régions de France : Aquitaine, pays de loire, Midi Pyrenées), des cochons élevés au grain, un procédé de fabrication respectueux. L’idéal étant évidemment de trouver un bon producteur local mais c’est rare et surtout très cher ( environ 150 € le jambon de 7 kg). Le fameux jambon serrano est également un jambon industriel mais respectant une charte de qualité stricte, le produit final est dèjà intéressant. A noter aussi que la marque "Montagne Noire" importe massivement sa viande de porc de Chine.

A choisir donc , jambon de Bayonne ou jambon serrano.

Bon appétit !

votez :
par Vinnie (IP:xxx.xx3.86.48) le 22 décembre 2010 à 10H59

Et l’agneau de Sisteron ? Il suffit que le troupeux soit simplement "passé" par Sisteron pour qu’il reçoive l’estampille...

L’huile d’olive de Nyons est bien AOC. L’huile d’olive de Nice aussi mais depuis elle a plus que triplé de prix. Personnellement, je préfère acheter d’excellentes huiles d’Italie, voire même du Maghreb (ramenée par des amis), c’est marqué dessus, pas d’embrouille, plutôt que de mettre un prix fou dans une huile AOC de Nice, qui n’est chère que parce qu’elle est AOC.

Je remarque dans l’article que les produits cités sont vendus dans la grande distribution. Achetez dans d’autres circuits, produits locaux et bio si possible, et vous aurez infiniment moins de risques de vous faire avoir...

votez :
par hotel luxe new york (IP:xxx.xx6.45.110) le 30 août 2011 à 11H54

Salut, je tiens à vous féliciter pour votre apport sur ce sujet. Votre analyse est la bonne. Bonne journée.

votez :
par Patricia (IP:xxx.xx6.44.13) le 10 mai 2012 à 14H22

Hello,

Bon travail, j’espère vous lire à nouveau très bientôt. Bonne continuation.


villa d este

votez :
par Sophie (IP:xxx.xx1.96.236) le 31 juillet 2012 à 17H35

J’ai énormément apprécié votre site, alors je post un petit message sur ce post pour vous dire bravo et vous souhaiter de bien continuer avec ce travail. Jeu de cuisine

votez :
par Gael (IP:xxx.xx6.112.218) le 3 octobre 2012 à 14H25

Tous ces produits font bel et bien parti du terroir français, mais il ne faut pas oublier qu’avec l’expansion de pays comme la Chine des produits dit "du terroir" peuvent parfaitement être produits à l’étrangers puis exporté en France en vendues sous forme de produit du terroir, donc attention !


http://gagner.un.iphone.free.fr

votez :
par Julie (IP:xxx.xx6.44.5) le 24 janvier 2013 à 11H05

Salut, Bon travail, j ?espère vous lire à nouveau très bientôt. Votre blog me donne envie d ?en créer un également... j’espère que j’y arriverai ! A bientôt.

Julie de 5 etoiles paris tour eiffel

votez :
par Pauline (IP:xxx.xx8.0.98) le 2 février 2013 à 08H54

Quelle belle réalisation ! Merci infiniment pour ce super article recherché.

Les meilleurs jeu de cuisine ont été choisis sur Mugko.com.
Bisous

Pauline

votez :
par Rambo (IP:xxx.xx1.148.91) le 19 mars 2013 à 09H45

De tres bon produits que l’on retrouve dans ce restaurant a limoges ainsi que dans cet hotel de luxe à la rochelle la monnaie !

votez :
par Jean claude (IP:xxx.xx2.227.33) le 22 mai 2013 à 11H55

Ca donne faim ! Bon article en général, merci du partage ! allez voir des autres spécialité culinaires du monde entier sur mon carnet de voyage

votez :
par Fanny (IP:xxx.xx3.106.90) le 4 juin 2013 à 15H19

super appétissant Ca m’a l’air très bon

Si vous souhaitez en voir aussi, mon blog en parle : code promo 3 suisses réduction 3 suisses code réduc 3 suisses

votez :
(IP:xxx.xx7.76.187) le 25 juillet 2013 à 13H16

Salut, Bien qu’il soit possible de parler de ce thème de diverses façons, celle que vous avez choisi est assez pertinente. Dans tous les cas, je repasserai certainement plus tard Vous avez la possibilité de venir voir ma page Internet si vous le souhaitez. Je vous souhaite une bonne continuation sur votre blog !

Melissa de best hotel london

votez :
par marianne (IP:xxx.xx7.77.207) le 26 juillet 2013 à 15H39

Salut, J’ai trouvé votre point de vue intéressant. Quoiqu’il arrive, je compte repasser vous voir très bientôt. Vous avez la possibilité de venir consulter ma page web si vous le voulez. Continuez !

Marianne de hotel du palais biarritz

votez :
(IP:xxx.xx7.76.119) le 30 juillet 2013 à 14H27

Bonjour, je trouve que votre opinion de ce sujet est vraiment pertinente, et je tiens à vous dire merci pour cet article enrichissant. Dans tous les cas, je vais repasser sur votre page dés que possible Vous pouvez venir consulter ma page web si vous le voulez. Au plaisir et longue vie à cette page !

Tamara de hotel luxe rome

votez :
par Laurent.V (IP:xxx.xx2.227.22) le 31 juillet 2013 à 17H09

aaaaah la charcuterie *_*. Les végétariens ne savent décidément pas ce qu’ils ratent ! réduction toyrus

votez :
par Laurent.V (IP:xxx.xx2.227.22) le 31 juillet 2013 à 17H11

Par contre les champignons... J’en mangerais pas même si on me donnait des centaines de réduction Oxybul mdrrr

votez :
(IP:xxx.xx7.76.104) le 1er août 2013 à 10H47

Salut, j’ai beaucoup apprécié ce que vous avez mis sur votre site internet. Dans tous les cas, je vais repasser sur votre blog dés que possible Vous avez la possibilité de venir visiter ma page web si vous le voulez. Continuez !

Marguerite de www.cartegrise24.fr

votez :
(IP:xxx.xx7.76.130) le 2 août 2013 à 10H04

Ah j’adore ces belles photos. Je vous remercie pour ce partage. Je vous souhaite une bonne continuation.

Alice de luxury hotel

votez :
par Anne (IP:xxx.xx7.76.79) le 22 août 2013 à 11H36

Ils utilisent les produits des autres pays pour réduire les coûts. C’est dommage. Parce qu’il y a plein de personne qui partent dans ces regions rien que pour leurs spécialités.

Anne de codeclic

votez :
par Nadia.V (IP:xxx.xx9.255.182) le 26 août 2013 à 14H59

Ah, les produits du terroir... Y a que ça de vrai ! ;) Après, tu as raison, les marques jouent beaucoup sur l’aspect naturel/bio/terroir pour vendre leurs produits qui ne le sont pas forcément ! En tout cas, félicitations pour l’article : très intéressant et les photos sont jolies ;) Nadia.V, rédactrice chez réduction conforama

Les Auteurs deAlimentation
Valerie B - 1 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Anissina - 5 articles
ble2 - 35 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
Samuel - 1 articles
BelleAuNaturel.net - 33 articles
Philippe - 6 articles