NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
A la découverte des AMAP, La décision

Article publié le 30 novembre 2009

Cet après midi, j’ai pris une décision. Je vais participer à une AMAP. Cela fait déjà quelques mois que cela me trotte dans la tête mais par manque d’informations sur le sujet, je n’ai jamais osé franchir le pas. Après avoir discuté avec un amis qui pratique ce mode de consommation et m’être renseigné sur le fonctionnement de ce système, j’ai décidé de me lancer. Je voudrais partager mon expérience avec vous.

A la découverte des AMAP, La décision

 

AMAP, mais ça veux dire quoi ? Je dois dire que j'en avais beaucoup entendu parler mais je ne savais pas à quoi correspondait ces initiales avant d'aller le lire sur wikipedia. AMAP signifie "Associations pour le Maintiens de l'Agriculture Paysanne".

J'ai entendu pas mal de choses à propos de ce système, souvent des lieux communs... Mais ce qui m'a le plus fasciné, c'est la proximité entre le producteur et le consommateur, la qualité des produits et le respect de l'environnement, le collectif qui se créé autour de ces entreprises originales et son ardeur militante.

Les AMAP créent un lien direct entre un producteur et une communauté de consommateur. Comme le logiciel libre, comme la musique et les arts libres, il n'y a pas d'intermédiaires distributeurs pour troubler le lien de confiance nécessaire entre les deux acteurs. Pas besoin de majors du disque avides pour distribuer sa musique, pas besoin d'énorme machine à fric monopolistique pour créer un logiciel et pas besoin de supermarché sur 3 étages à la con pour acheter des poireaux. La passivité des citoyens face à la casse du lien social et la détérioration constante de notre qualité de vie me choque et me révolte. Nous nous sommes trop laissé faciliter la vie par des intermédiaires inutiles, qui aujourd'hui, en situation de force, arnaquent le consommateur et exploitent outrancièrement le producteur sans être inquiété par personne.

D'après les explications de Lou, un ami dont la sœur pratique l'AMAP, le producteur transporte sa marchandise au moins une fois par semaine dans les différentes AMAP qui achètent sa production et se chargent d'attirer les intéressés. Chacun a le droit a un panier de fruits et légumes ou un demi panier, selon ce qu'il paye (7€50 environ pour un demi panier). Tout ceci est non conventionnel. Dans le monde normal, le consommateur arrive, choisit ses articles, passe à la caisse et s'en va. Dans le cas de l'AMAP, il participe à l'organisation de la distribution, échange avec les membres de son groupe, remplit son demi panier et rentre chez lui. Il y a aussi des groupes de travaux qui s'occupent des différents aspects de l'organisation et de la communication.

Voici la théorie, en tout cas. J'ai hâte de passer, avec vous, à la pratique.

Thèmes

Alimentation

Bookmark and Share
0 vote

commentaires
votez :
par Jo (IP:xxx.xx7.175.219) le 4 décembre 2009 à 18H27

ok avec tout ça mais en pratique il faudrait beaucoup plus d’AMAP pour répondre à la demande, notamment sur Paris

votez :
par ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies. (IP:xxx.xx9.178.231) le 5 décembre 2009 à 11H22

mais en pratique il faudrait beaucoup plus d’AMAP pour répondre à la demande, notamment sur Paris........

Et sur Lyon, Marseille, Lille, Roubaix, Tourcoing, Bordeaux, Strasbourg, Nantes, Caen, Grenoble, Tours, Orleans, Avignon, Rouen, Périgueux, Saint Etienne, Le Havre, Perpignan, Toulouse, Clermont Ferrand, Mulhouse, Colmar, Angers..............

votez :
par judel.66 (IP:xxx.xx5.225.35) le 26 décembre 2009 à 17H46

mefiez vous mefiez vous mefiez vous.....rien n’est plus surveillé que les marchés de gros et les grandes surfaces... chez l’agriculteur il n’y a aucun controle de rémanence d’insecticide systémique , de fongicide et finalement de qualité ....a la ferme ""on "" peut vous vendre n’importe quoi...et parfois , meme si l’on vous connait comme un client habituel..... de meme n’achetez jamais du vin chez le viticulteur qui vend au ""touriste-qui-passe"" les fonds de cuve qu’il ne peut pas vendre au négociant sérieux qui, chaque année , constitue une clientèle qu’il ne veut pas perdre..... ouvrez les yeux.....est ce que les AMAP sont controlées. ..peut etre si elles sont déclarées .... a vérifier ! ! !

votez :
(IP:xxx.xx9.46.125) le 6 janvier 2010 à 12H06

C’est le coup classique du "non traité après la récolte" !!! Mais "avant la récolte" on y met le paquet pour que "çà tienne" plusieurs jours ou semaines.........

votez :
(IP:xxx.xx9.218.112) le 28 décembre 2009 à 12H20

"Pas besoin de majors du disque avides pour distribuer sa musique, pas besoin d’énorme machine à fric monopolistique pour créer un logiciel et pas besoin de supermarché sur 3 étages à la con pour acheter des poireaux. La passivité des citoyens face à la casse du lien social et la détérioration constante de notre qualité de vie me choque et me révolte. Nous nous sommes trop laissé faciliter la vie par des intermédiaires inutiles, qui aujourd’hui, en situation de force, arnaquent le consommateur et exploitent outrancièrement le producteur sans être inquiété par personne."

=°=° Conclusion de tout çà : "Back to the trees...."

votez :
par Anonymous (IP:xxx.xx1.236.83) le 18 mars 2011 à 16H11

Oui sauf que les AMAP vont être interdites :o

Elles sont une menace pour le contrôle du vivant et des filières de distribution industrielles...

Les lobbies s’occupent aussi des plantes médicinales :

http://www.defensemedecinenaturelle.eu

Restez très vigilants et agissez, merci :D

Les Auteurs deAlimentation
Valerie B - 1 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Anissina - 5 articles
ble2 - 35 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
Samuel - 1 articles
BelleAuNaturel.net - 33 articles
Philippe - 6 articles