NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Point santé : bio, champignon et cure d'automne

Les infos au service de votre santé

Article publié le 18 novembre 2009

En premier lieu il convient, dans l’éditorial, d’évoquer le bio dans les cantines. Viennent ensuite la question des champignons médicinaux, puis la pratique des cures d’automnes.

Point santé : bio, champignon et cure d'automne
 
1 - L'éditorial de quelques collègues naturopathes :
 
Alors que l'on a tendance à fustiger l'action politique en matière d'environnement, le maire de Saint-Etienne a décidé d'introduire des repas à 50% en bio dans les cantines de toute la ville, et d'envisager des repas 100% bio d'ici à cinq ans. De plus, le prix des repas servis en cantine scolaire n'a pas varié d'un centime. Cet effort citoyen et écologique mérite d'être souligné d'autant que la ville fait appel essentiellement à de la production locale, grâce aux compétences de la société Avenance Enseignement. Dans le film "nos enfants nous accuseront", le maire qui introduit le bio en cantine scolaire est le premier magistrat d'un village des Cévennes. Quand les mutations de consommation touchent une ville de la taille de Saint-Etienne (environ 200 000 habitants), on se dit qu'il y a de l'espoir. L'espoir que, à défaut que la politique nationale modifie le paysage économique français, les politiques locales soient les artisans ou les outils de transformation d'une économie polluante en économie renouvelable, biologiquement acceptable, capable de préserver l'environnement et la qualité de la vie, ainsi que la santé des citoyens de tout âge.
En tant que naturopathe, je souhaite que la prise de conscience du Maire de Saint-Etienne soit partagée par le plus grand nombre d'élus locaux, afin que l'agriculture bio se développe de plus en plus au détriment d'une agriculture industrielle, destructrice de notre patrimoine naturel, qui est le patrimoine le plus important que nous ayons à préserver et à entretenir. Puisse le bio être une "maladie" plus bénéfiquement contagieuse que la grippe A H1N1...
 

2 - Les champignons, des soins de saison :

L'automne est la saison des champignons dit-on, même s'il existe des champignons de printemps et d'autres espèces propres à l'été, quand ce dernier est assez humide.
 
Les champignons nous offrent de nombreuses possibilités de traitements intéressants, dans de nombreux domaines de la santé. En premier lieu, les champignons sont connus comme de bons stimulants immunitaires, notamment grâce à leurs fibres de sucres complexes, les polyglycanes, et notamment le beta-d glucane. Le plus stimulant d'entre eux est l'agaricus blazei, que l'on prendra à raison de deux gélules par jour.
 
Le reishi, le maitake et le shiitake sont également de bons stimulants immunitaires, mais ils possèdent d'autres spécificités.
 
Le reishi est un immuno stimulant, mais également un puissant protecteur hépatique.
 
Le maitake est par ailleurs régulateur du taux de cholestérol, de la glycémie et de la tension artérielle.
 
Le shiitake est un stimulant physique et nerveux.
 
Nous citerons des espèces qu'on trouve à l'état sauvage en France, comme le reishi (connu sous le nom de ganoderme luisant) et le maitake (polypore en ombelle), plus ou moins communs dans nos forêts de plaine et de moyenne montagne. Hormis ces deux espèces européo-asiatiques, nous citerons également :
 
- le cèpe (boletus edulis), qui est riche en germanium et en sélénium et qui renforce les nerfs et l'immunité.
 
- le lactaire poivré, qui est un excellent draineur et désinfectant des reins.
 
- le héricium, champignon assez rare à l'état sauvage et puissant restructurant des tissus nerveux.
 
- le pleurote du panicaut, assez rare également mais facile à cultiver, très utile comme régulateur du cholestérol et de la glycémie.
 
- l'agaricus campestris (ou rosé des prés), qui est utile dans les réactions allergiques (type rhume des foins)
 

3 - Les cures d'automne, comment pratiquer

 
L'automne arrive et souvent l'on fait des cures pour drainer l'organisme lors du changement de saison. En principe, la cure se fait avec des fruits doux de saison comme la pomme, la poire ou le raisin, des baies comme le goji ou la cannerge que l'on peut consommer sechées et en jus, ou des plantes non toxique comme le jus ou la pulpe d'aloès en complément alimentaire buvable. Les cures d'ortie, de pissenlit ou d'aubier de tilleul sont plus adaptées au printemps, même s'il est possible de les consommer en toute saison.
 
Comment pratique-t-on ces cures de fruits :
 
On consomme des fruits doux uniquement, car les fruits acides rendent plus sensibles aux maladies liées au froid d'une part, et peuvent déminéraliser d'autre part. Pour celles et ceux qui pensent que le citron est alcalin ou alcalinise, qu'ils mettent une coquille d'oeuf dans le jus de citron, et ils verront que les acides du citron ont bien attaqué la coquille d'oeuf. Ces même acides font de même sur la masse osseuse, et provoquent ainsi une déminéralisation osseuse, lorsqu'on abuse du jus de citron.
 
Si vous souhaitez faire une cure de fruits à l'entrée de l'automne, faites avec les fruits de saison tels que la poire, la pomme ou le raisin. La poire alcalinise et reminéralise, en même temps qu'elle favorise l'amincissement et le drainage des reins. La pomme est surtout utile au plan digestif et cardiovasculaire. Le raisin est un puissant draineur de l'organisme.
 
Mais attention, si vous êtes diabétique, le raisin est proscrit, car trop riche en glucose. La poire sera beaucoup plus adaptée dans ce cas là, car le lévulose qu'elle contient est assimilable par les diabétiques.
 
Ainsi, à chaque terrain sa cure. Si vous avez besoin de conseils plus précis, rapprochez vous d'un naturopathe, demandez lui conseil en consultation, il saura vous proposer une cure adaptée à votre cas de figure, en fonction des faiblesses et tendances de votre terrain.
 
Thèmes

Prévention Diététique

Bookmark and Share
8 votes

commentaires
votez :
par Ma Cantine Bio (IP:xxx.xx5.163.55) le 19 novembre 2009 à 20H34

Il n’y a pas que la ville de Saint Etienne qui a introduit le bio de façon importante dans les cantines de leurs écoles primaires. Il y a aussi Toulouse, Lyon et de nombreuses autres. Pour en savoir plus : http://macantinebio.wordpress.com/

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx5.191.78) le 20 novembre 2009 à 10H08

Oui oui, je suis au courant "ma cantine Bio", et avec un tèl pseudo, vous êtes bien placée pour en parler je suppose ! Merci en tout cas pour votre lien.

Amitié.

votez :
(IP:xxx.xx4.10.89) le 24 novembre 2009 à 16H07

En premier lieu il convient, dans l’éditorial, d’évoquer le bio dans les cantines. Viennent ensuite la question des champignons médicinaux,

On ne voit pas bien le lien entre le" bio dans les cantines" et " les champignons médicinaux".....

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 24 novembre 2009 à 16H22

Ben les champigons sont des aliments naturels de saison et font partis de ses "cantines Bio".

votez :
(IP:xxx.xx4.10.89) le 24 novembre 2009 à 16H38

Ben les champigons sont des aliments naturels de saison et font partis de ses "cantines Bio".

Même les champignons dits "médicinaux" ??

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 25 novembre 2009 à 09H08

Déjà, il faudrait savoir ce que vous entendez vous-même par "champignons médicinaux". Si l’on considère que la nutrition est une médecine, on parle d’ailleurs aujourd’hui de nutri-thérapie, alors tous les champignions sont médicinaux et pas qu’eux ! Cela dit, tous les chapignons commestibles sont de bons aliments avant d’être des "médicaments".

votez :
(IP:xxx.xx0.114.210) le 25 novembre 2009 à 14H48

En premier lieu il convient, dans l’éditorial, d’évoquer le bio dans les cantines. Viennent ensuite la question des champignons médicinaux, puis la pratique des cures d’automnes.

Moi, je "n’entends rien" par "champignons médicinaux". C’est vous qui avez fait la distinction dans l’introduction à votre texte :

"Déjà, il faudrait savoir ce que vous entendez vous-même par "champignons médicinaux". "

Je ne faisais que poser une question dans le but d’obtenir une clarification au cas où il y aurait eu une quelconque différence entre ces derniers et les, disons, "champignons gastronomiques".

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 26 novembre 2009 à 12H46

"Moi, je "n’entends rien" par "champignons médicinaux". C’est vous qui avez fait la distinction dans l’introduction à votre texte : Déjà, il faudrait savoir ce que vous entendez vous-même par "champignons médicinaux."

Il se trouve que les aliments sont aussi des médicaments...vous ne vous souvenez plus de ce que disait Hippocrate ?

"Je ne faisais que poser une question dans le but d’obtenir une clarification au cas où il y aurait eu une quelconque différence entre ces derniers et les, disons, "champignons gastronomiques"."

Ben il n’y a pas forcément de différence non, après, tout est une question de réglage alimentaire en utilisant, entre autre chose la mycothérapie, afin de rééquilibrer certaines carences, reminéraliser, vitaliser...etc.

votez :
par ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies. (IP:xxx.xx9.178.231) le 5 décembre 2009 à 12H03

Il se trouve que les aliments sont aussi des médicaments...vous ne vous souvenez plus de ce que disait Hippocrate ?

Eh ! Non ! Je ne me souviens pas... Je ne peux pas me souvenir parce que moi, je n’ai pas eu votre chance, je ne l’ai pas connu Hippocrate !!

votez :
(IP:xxx.xx4.10.89) le 24 novembre 2009 à 16H34

De plus, le prix des repas servis en cantine scolaire n’a pas varié d’un centime.

Le prix payé par les familles n’a pas varié parce que le surcoût a été pris en charge par les contribuables.....

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 25 novembre 2009 à 09H16

"Le prix payé par les familles n’a pas varié parce que le surcoût a été pris en charge par les contribuables..."

Mais de quoi parlez-vous monsieur (monsieur comment d’ailleurs ? parce que vous ne laissez ni nom ni pseudo) ? Connaissez-vous le sujet ? Qu’avez-vous donc à reprocher encore à mon article ou à cette opération mis en place par quelques municipalités, plutôt intérêssante il me semble, pour la santé de nos enfants ?!!

votez :
(IP:xxx.xx0.114.210) le 25 novembre 2009 à 14H58

Mais de quoi parlez-vous monsieur (monsieur comment d’ailleurs ?

- Je ne fais qu’apporter une précision quant à l’affirmation apparaissant dans votre texte selon laquelle le passage partiel au "bio" dans certaines cantines scolaires n’aurait pas augmenté le prix des repas.

Connaissez-vous le sujet ?

- Oui, effectivement, je connais le sujet et c’est la raison pour laquelle je me suis permis d’intervenir pour apporter une précision. Sinon, selon mon habitude consistant à ne parler que de ce que je connais, je ne serais pas intervenu

Qu’avez-vous donc à reprocher encore à mon article

- Je ne "reproche" rien à votre texte. Je ne fais qu’apporter une précison, que j’ai pensé être utile à l’information des lecteurs et qui est basée sur mon expérience personnelle.

ou à cette opération mis en place par quelques municipalités,

- Je n’ai rien contre cette initiative, et rien dans ma remarque peut faire penser le contraire.

plutôt intérêssante il me semble, pour la santé de nos enfants ?!!

- La question de l’avantage de la nourriture "bio" sur l’alimentation "normale" reste une question débattue pour le moment.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.53) le 27 novembre 2009 à 12H43

"Je ne fais qu’apporter une précision quant à l’affirmation apparaissant dans votre texte selon laquelle le passage partiel au "bio" dans certaines cantines scolaires n’aurait pas augmenté le prix des repas."

Oui, et apparament, vous avez l’air d’avoir beaucoup de temps libre pour le perdre ainsi à discuter sur ce genre de forum...soit, je vais donc vous laisser à vos certitudes et vous inviter par contre à discuter avec quelqu’un d’autre, parce que si vous êtes sans travail ou à la retraite ou que vous éprouver un tèl besoin de compagnie au point de passer vos journées et soirées entière sur internet, ce n’est pas mon cas ! Sur ce, je vous dis au revoir...

Connaissez-vous le sujet ? "Oui, effectivement, je connais le sujet et c’est la raison pour laquelle je me suis permis d’intervenir pour apporter une précision. Sinon, selon mon habitude consistant à ne parler que de ce que je connais, je ne serais pas intervenu"

Non, je ne crois pas que vous connaissiez le sujet en question ! Dans le cas contraire, je vous serai obligé de bien vouloir nous en apporter la preuve...d’avance merci !

Qu’avez-vous donc à reprocher encore à mon article "Je ne "reproche" rien à votre texte. Je ne fais qu’apporter une précison, que j’ai pensé être utile à l’information des lecteurs et qui est basée sur mon expérience personnelle."

A bon ?! Ouf ! J’ai eus peur...et bien alors dans ce cas, comme je vous l’ai déjà dis, je vais vous laisser apporter toutes les précisions que vous voudrez, bonnes ou mauvaises, et m’en vais de ce pas vaquer à mes occupations professionnelles. Merci de votre compréhension !

ou à cette opération mis en place par quelques municipalités, "Je n’ai rien contre cette initiative, et rien dans ma remarque peut faire penser le contraire."

Ben pourtant les choses semblent être beaucoup moins évidentes qu’elles vous le paraissent à vous !

plutôt intérêssante il me semble, pour la santé de nos enfants ?!! "La question de l’avantage de la nourriture "bio" sur l’alimentation "normale" reste une question débattue pour le moment."

Non, là, je ne peux pas vous laisser dire cela...il apparaît évident que la nourriture bio est beaucoup plus intérêssante d’un point de vue gustatif et nutritionnelle que celle proposée par les grandes surfaces qui vendent des produits, conservés chimiquement et/ou contenant le plus souvent des colorants de synthèse et des réhausseurs de goùt, issus de l’agriculture intensive et de l’élevage en baterie...question de logique plus que d’étude scientifique !

Cependant, il existe des produits plus naturels que les produits sous label bio, je vous l’accorde...ou peut appeler cela, tout bonnement, les produits du jardin ! Vous n’avez jamais essayer de cultiver un plan de tomate sans les traiter dans votre potager ? (enfin, si vous avez un potager !)

Bon allez, sur ce, j’ai de nombreuses tâche à accomplir cette après-midi...je ne suis pas à la retraite moi !

votez :
(IP:xxx.xx4.10.89) le 24 novembre 2009 à 16H36

la cannerge

Ne serait-ce pas plutôt la "canneberge" ??

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 25 novembre 2009 à 09H30

"Ne serait-ce pas plutôt la "canneberge" ??"

Oui tout à fait ! J’ai apparemment comis une faute de frappe que je n’avais pas remarqué...heureusement que vous-êtes là monsieur (monsieur comment déjà ?).

votez :
(IP:xxx.xx4.10.89) le 24 novembre 2009 à 17H08

Mais attention, si vous êtes diabétique, le raisin est proscrit, car trop riche en glucose

Ce n’est pas tout à fait vrai. Les recherches récentes tendent au contraire à montrer que le raisin aurait des propriétés intéressantes dans le diabète.

Les deux dernières phrases du résumé d’article ci-dessous indiquent que :

« Le raisin et d’autres fruits contiennent de nombreux polyphénols, y compris le resvératrol, la quecétine, des catéchines et des anthocyanines qui ont montré un potentiel pour réduire l’hyperglycémie, pour l’amélioration des fonctions des cellules beta et un effet protecteur contre les pertes de ces cellules. Par conséquent, avec un indice et une charge moyens, le raisin ou des produits dérivés du raisin peuvent apporter des avantages pour la santé des diabétiques de type 2 ».

http://jn.nutrition.org/cgi/content...

Type 2 Diabetes and Glycemic Response to Grapes or Grape Products

SusanJ. Zunino*

USDA, Agricultural Research Service, Western Human Nutrition Research Center, University of California, Davis, CA 95616

Type 2 diabetes affects 7% of the population in the United States and is characterized by decreased disposal of glucose in peripheral tissues due to insulin resistance and overproduction of glucose by the liver, defects in pancreatic β-cell function, and decreased β-cell mass. Obesity, decreased physical exercise, and consumption of foods with a high glycemic index (GI) and load are major predisposing factors in the development of type 2 diabetes. The GI is used to evaluate the rise in blood glucose levels in response to food. The GI provides an indication of the quality of carbohydrate in a food. The glycemic load (GL) is used to provide information about the quantity of carbohydrates in a food and the insulin demand. Individuals with diabetes are advised to maintain a diet of low-GL foods, because low-GL diets improve diabetes symptoms. Grapes have a mean GI and GL in the low range. Little research has been performed with grapes and/or grape products to determine the glycemic response either alone or with a meal. Grapes and other fruits contain numerous polyphenols, including the stilbene resveratrol, the flavanol quercetin, catechins, and anthocyanins that have shown potential for reducing hyperglycemia, improving β-cell function, and protecting against β-cell loss. Therefore, with a low mean GI and GL, grapes or grape products may provide health benefits to type 2 diabetics.

Published online 22 July 2009.

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 25 novembre 2009 à 09H24

"Ce n’est pas tout à fait vrai. Les recherches récentes tendent au contraire à montrer que le raisin aurait des propriétés intéressantes dans le diabète."

Si j’étais vous, je ne conseillerai pas de raisin entier pour les diabétiques ! En revanche, des substances comme les polyphénols extraites du raisin peuvent-être en effet intéressante dans le cadre de cette pathologie.

Mais ce que je conseille vivement pour les diabètique de type un c’est l’aloè-véra, déjà cité dans mon article, sous forme de complèment alimentaire déjà utilisé par les naturopathes notamment au Canada.

votez :
(IP:xxx.xx0.114.210) le 25 novembre 2009 à 18H20

Mais ce que je conseille vivement pour les diabètique de type un c’est l’aloè-véra, déjà cité dans mon article,

Le mieux c’est quand même de suivre un régime alimentaire approprié, de faire de l’exercice physique contrôlé et surtout d’injecter une ou plusieurs fois par jour de l’insuline en fonction du taux de glycémie.....

Maintenant, il n’y a rien contre absorber aussi de l’aloès en quantité limitée puisque si çà ne fait pas de bien, çà ne fait pas non plus de mal (et c’est peut être bon pour la tête/stress.

votez :
par mr-bienetre (IP:xxx.xx5.191.53) le 26 novembre 2009 à 10H01

"Le mieux c’est quand même de suivre un régime alimentaire approprié, de faire de l’exercice physique contrôlé et surtout d’injecter une ou plusieurs fois par jour de l’insuline en fonction du taux de glycémie..."

Pourquoi, j’ai dit le contraire ? Par contre, n’oubliez pas quand même que les injection d’insuline n’apporterons qu’un soulagement temporaire au malade et non une solution au long terme à son problème...et nous ne sommes donc pas dans ce cas précis, dans le cadre d’une médecine traitante.

"Maintenant, il n’y a rien contre absorber aussi de l’aloès en quantité limitée puisque si çà ne fait pas de bien, çà ne fait pas non plus de mal (et c’est peut être bon pour la tête/stress."

Oui mais là, c’est encore une fois le genre de propos que les médecins tiennent lorsque qu’il n’ont pas toute à fait l’honnêteté de reconnaître la limite de leur compétances ! Car en effet, ils ne sont pas formés pour parler de nutrition et encore moins de plante médicinale à leur patient, alors en gros, quand on les questionnent sur ces sujets, ils préfèrent botter en touche de la sorte...

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 10H31

Pourquoi, j’ai dit le contraire ?

- Non ! Vous n’avez même rien dit concernant le régime alimentaire (+ exercice physique contrôlé)que doivent suivre tous les diabétiques insulino-dépendants.

Par contre, n’oubliez pas quand même que les injection d’insuline n’apporterons qu’un soulagement temporaire au malade et non une solution au long terme à son problème...

- Vous prétendez donc que vos préconisations phyto vont à terme se substituer à la secrétion déficiente ou absente d’insuline par le pancréas et que les diabétiques n’auront plus à utiliser l’insuline quotidiennement ? C’est bien çà qu’il faut comprendre dans votre commentaire ?

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 26 novembre 2009 à 12H36

"Non ! Vous n’avez même rien dit concernant le régime alimentaire (+ exercice physique contrôlé)que doivent suivre tous les diabétiques insulino-dépendants."

Ben si vous m’aviez demandé mon avis à ce sujet monsieur le "docteur" qui se cache toujours derrière son ordinateur, je vous l’aurai donné pardis !

Par contre, n’oubliez pas quand même que les injection d’insuline n’apporterons qu’un soulagement temporaire au malade et non une solution au long terme à son problème... "Vous prétendez donc que vos préconisations phyto vont à terme se substituer à la secrétion déficiente ou absente d’insuline par le pancréas et que les diabétiques n’auront plus à utiliser l’insuline quotidiennement ? C’est bien çà qu’il faut comprendre dans votre commentaire ?"

Bien évidemment que de bonnes prescriptions en médecine naturelle permettent d’assurer un sevrage, et une guérison souvent définitive sur de nombreuses pathologie même très grave...voyez-vous monsieur le "médecin sans nom ni pseudo" le problème avec vous et vos confrères c’est que vous considérez tous savoir et que vous essayez de faire croire au gens qu’on ne guéris de rien, tout simplement parce qu’en définitif, vous n’êtes pas capable de proposer de traitement non toxique et efficace à long terme !

Et d’autre part, pour un soit disant médecin, je trouve que vous passez beaucoup trop de temps sur Naturavox pour pas grand chose au final...

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 15H55

http://www.diabetes.ca/documents/ab...

Canadian Journal of Diabetes Septembre 2008 | Volume 32 | Supplément 1 Lignes directrices de praet le traitement du diabète au Canada

Médecine douce et prise en charge du diabète Comité d’experts des Lignes directrices de pratique clinique de l’Association canadienne du diabète La version préliminaire de ce chapitre a été rédigée Jeannette Goguen, MD, MEd, FRCPC.

1. À l’heure actuelle, les produits de médecine douce ne sont pas recommandés pour le contrôle de la glycémie chez les personnes diabétiques, car il n’y a pas assez de données sur leur innocuité et leur efficacité .

2. Il faut toujours demander aux personnes diabétiques si elles utilisent des produits de médecine douce

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 15H05

Ben si vous m’aviez demandé mon avis à ce sujet

+ Je ne "vous demandais pas votre avis", je faisais simplement remarquer que dans votre texte initial, vous préconisiez uniquement aux diabétiques de type 1 de consommer de l’aloès, sans même et d’abord recommander de suivre un régime approprié et de faire de l’exercice, laissant ainsi entendre que la seule prise d’aloès pouvait se substituer à un défaut de production d’insuline chez ces gens là.

Mais ce que je conseille vivement pour les diabètique de type un c’est l’aloè-véra, déjà cité dans mon article,

Le mieux c’est quand même de suivre un régime alimentaire approprié, de faire de l’exercice physique contrôlé et surtout d’injecter une ou plusieurs fois par jour de l’insuline en fonction du taux de glycémie.....

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 14H58

Bien évidemment que de bonnes prescriptions en médecine naturelle permettent d’assurer un sevrage, et une guérison souvent définitive sur de nombreuses pathologie même très grave...

Permettez-moi de douter que l’administration d’aloés puisse remplacer celle d’insuline chez des patients dont les cellules beta des ilôts de Langerhans ont été largement ou complètement détruites par une pancréatite par exemple. A moins que vous puissiez en apporter la preuve par des données cliniques et de laboratoire sérieuses et vérifiables.

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 26 novembre 2009 à 16H55

"Permettez-moi de douter que l’administration d’aloés puisse remplacer celle d’insuline chez des patients dont les cellules beta des ilôts de Langerhans ont été largement ou complètement détruites par une pancréatite par exemple. A moins que vous puissiez en apporter la preuve par des données cliniques et de laboratoire sérieuses et vérifiables."

Monsieur l’inconnu, veuillez arrêter de polémiquer ainsi, cela ne sert à rien et je suppose que vous devez avoir à faire bien autre chose de vos journées, à moins que vous ne soyez un vieux médecin à la retraite un peu aigris de tout ! Si dans le cadre d’un patient atteind de diabète, ses cellules beta ont été détruites par une pancréatite c’est que justement la médecine conventionnel l’a rendu dépendant du traitement à l’insuline. Quand aux preuves scientifiques, ce n’est certainement pas en France, ou l’on sencure systhématiquement le travaillent effectués par les praticiens de médecine naturelle dont je fais parti, que des études cliniques démontrerons à la fois la non-toxicité ainsi que l’efficacité des traitements naturels à base de plante. En revanche, aux Etat-Unis et au Canada notamment, des preuves scientifiques sont sur le point de voir le jour, en ce qui concerne l’aloè-véra (dans le cadre d’un traitement pour les diabétique de type II).

Je vous laisse d’ailleurs prendre bonne note de ceci :

ALOÈS DIABÈTE

Le diabète (mellitus) se caractérise par une incapacité à utiliser correctement le sucre et d’autres substances présentes dans le sang. Ce grand désordre chimique élève la concentration de sucre dans le sang et entraîne l’apparition de sucre dans l’urine. Dans le cadre du diabète juvénile, le pancréas ne secrète pas suffisamment d’insuline. Dans le diabète adulte (ou gras), la production d’insuline est suffisante mais, pour des raisons encore mal expliquées, l’insuline a des difficultés à passer dans le sang ou à faire son travail d’assimilation des sucres. Une grosse question : peut-on régulariser le glucose sanguin avec l’aloès ?

Plusieurs personnes ont témoigné qu’en prenant quotidiennement du jus d’Aloe vera, elles avaient constaté une certaine baisse du taux de sucre sanguin et qu’elles avaient pu diminuer leur dose quotidienne d’insuline. Dans quelques rares cas, l’amélioration était remarquable. Mais il s’agit alors de diabète adulte (ou gras). On rapporte peu ou pas du tout de cas d’amélioration avec le diabète juvénile et structurel.

Le diabète gras est une forme de diabète qui se déclenche en vieillissant et survint à la suite d’excès alimentaires divers, de stress excessif ou de violentes épreuves morales. Cette forme de diabète est essentiellement une maladie de dégénérescence. Étant donné que l’Aloe vera régénère et rééquilibre l’ensemble de l’organisme, il peut donc régulariser les divers facteurs de dégénérescence impliqués dans le diabète adulte.

Bien entendu, les témoignages restent des témoignages et il en faut plus pour convaincre le corps médical.

Il existe au moins une étude sérieuse sur la capacité de l’Aloe vera de régulariser le taux de glucose sanguin. Il s’agit de l’étude du Dr. Agarwal sur l’athérosclérose (voir page 153).

Dans cette étude, 2/3 des 5.000 patients étaient diabétiques. Les valeurs du glucose sanguin à jeun et post-prandiales sont revenues à la normale exceptées chez 177 patients.

A ces exceptions près, les patients diabétiques ont pu se passer de tous les hypoglicémiants oraux au bout de deux mois de traitement.

La prescription quotidienne comprenait cent grammes de pulpe d’Aloe vera et 20 grammes de gousses d’Isabgol, un anti-constipant classique dans la médecine indienne.

Dans le cas des témoignages que l’on m’a rapportés, les quantités employées variaient entre quelques cuillères à soupe et un petit verre d’Aloe vera Bien sûr, dans tout cela, il faut tenir compte aussi des différentes qualités offertes sur le marché.

Aloe vera et les blessures chez les diabétiques :

Un ami journaliste, Jean-Pierre Legrand, m’a rapporté le cas intéressant d’un homme d’un certain âge qui souffrait de diabète et de complications circulatoires. A la suite d’une simple plaie, la gangrène s’installa dans le pied (ce phénomène est courant avec le diabète, puisqu’il provoque des problèmes circulatoires). La gangrène s’aggrava au point que les médecins parlèrent d’amputer le pied. Mon ami suggéra à cet homme d’employer l’Aloe vera. Ce qu’il fit avec succès.

Je n’en fus guère étonné. Plusieurs études récentes prouvent en effet que l’Aloe vera peut agir très efficacement sur les blessures des diabétiques. Ces études ont été réalisées par l’équipe du podiatre Robert Davis, du College of podiatric Medecine de Pennsylvanie. (Une équipe de chercheurs dont nous avons déjà parlé à propos de l’arthrite).

Les podiatres s’évertuent en effet à trouver des moyens pour traiter efficacement les diabétiques souffrant de blessures aux pieds. Chez un diabétique, un simple ulcère peut conduire à l’amputation du pied ou même mettre en danger la vie du patient.

L’une de ces études se conclut ainsi :

(...) comme agent favorisant la guérison des blessures chez les diabétiques, l’Aloe vera a augmenté de presque 100% le réduction de la taille des blessures dans les groupes d’essai traités avec de l’Aloe vera par comparaison avec les groupes non traités.

Au niveau de l’analgésie, l’Aloe vera a permis aux souris diabétiques traitées avec l’Aloe vera de tolérer un stimulus douloureux trois secondes plus longtemps que celles du groupe contrôle jumelé sans éliminer la réaction aux stimuli. En plus, les souris normales traitées avec l’Aloe vera avaient trois fois plus de tolérance aux stimuli douloureux que les animaux non traités.

Comme agent anti-oedémique, l’Aloe vera a réduit de cinq fois la réaction oedémique chez des animaux traités à l’Aloe vera par rapport à ceux non-traités. Il a été prouvé que l’Aloe vera est un agent efficace dans le traitement des blessures, des douleurs et des oedèmes associés au diabète.

Source : Robert Dehin : Le Docteur Vert, ouvrage de référence sur l’aloe vera.

votez :
(IP:xxx.xx4.31.195) le 29 novembre 2009 à 12H13

"Comme agent anti-oedémique..."

Agent anti oedémateux !!

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 18H30

Si dans le cadre d’un patient atteind de diabète, ses cellules beta ont été détruites par une pancréatite c’est que justement la médecine conventionnel l’a rendu dépendant du traitement à l’insuline.

++ Je connais parfaitement le cas d’un homme jeune qui n’avait jamais été malade auparavant (qui par conséquent n’avait jamais pris de médicaments allopathiques ou autres), actif etc....non fumeur, non buveur, pas en surpoids et qui, un matin, s’est réveillé avec une douleur épigastrique transfixiante atroce. Le diagnostic ne faisait pas de doute : pancréatite aiguë sans étiologie établie. La dite pancréatite est de venue chronique,avec une évolution émaillée d’épisodes aigus. Finalement, la personne est devenue diabétique insulino-dépendante. Ce n’est donc pas "la médecine conventionnelle" qui lui a provoqué une pancréatite et dépendant à l’insuline. Sa dépendance à l’insuline il l’a doit à la destruction de son pancréas endocrine et à l’arrêt de la production d’insuline.

La personne en question est mon jeune frère....

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.53) le 27 novembre 2009 à 10H31

"Je connais parfaitement le cas d’un homme jeune qui n’avait jamais été malade auparavant (qui par conséquent n’avait jamais pris de médicaments allopathiques ou autres), actif etc....non fumeur, non buveur, pas en surpoids et qui, un matin, s’est réveillé avec une douleur épigastrique transfixiante atroce. Le diagnostic ne faisait pas de doute : pancréatite aiguë sans étiologie établie. La dite pancréatite est de venue chronique,avec une évolution émaillée d’épisodes aigus. Finalement, la personne est devenue diabétique insulino-dépendante. Ce n’est donc pas "la médecine conventionnelle" qui lui a provoqué une pancréatite et dépendant à l’insuline. Sa dépendance à l’insuline il l’a doit à la destruction de son pancréas endocrine et à l’arrêt de la production d’insuline. La personne en question est mon jeune frère..."

Il sagissait de votre frère, et donc d’un cas, pas 150 000 monsieur l’inconnu ! Dans son cas à lui, même s’il ne fumait et ne buvait pas d’alcool, le principal facteur responsable de son état était sans doute de nature alimentaire. D’autre part, dans ce genre de pathologie complexe et multi-factorielle, il est toujours essentiel de remonter à la cause du mal et regarder le terrain propice ou non au développement de certaines maladies. Dans le cas de votre frère, cela ne m’étonnerai pas que vous aviez quelques antécédants familiaux, et que certains parents aient eux aussi contractés le même problème car il ne faut jamais oublier bien sûr le facteur génétique... Mais cela ne remet en aucun cas en cause le fait que de nombreuses personnes aient vu leur diabète s’agraver en raison du traitement à l’insuline imposé par la médecine conventionnelle actuelle qui ne propose aucun autre traitement alternatif et qui par conséquent, ne traite pas le patient et ne règle jamais aucun problème de fond...

Bon, à présent, assez discuter comme cela, je dois vous laisser et je risque à l’avenir de ne plus avoir le temps de répondre à vos messages et questions, aussi, je vous invite à discuter avec quelqu’un d’autre sur ce forum, merci de votre compréhension.

votez :
(IP:xxx.xx0.115.140) le 27 novembre 2009 à 17H25

+++ Ne croyez-vous pas que tout celà a été bien entendu exploré et qu’aucun facteur particulier n’a attiré l’attention ?

".....le principal facteur responsable de son état était sans doute de nature alimentaire.

+++ Aucun élément particulier n’a été relevé.

Pouvez-vous expliquer pourquoi (et fort heureusement) de très très nombreux hommes jeunes, actifs et en bonne santé pendant des années,non fumeurs, non buveurs, ayant une alimentation normale, diversifiée et équilibrée, sans antécédents familiaux, déclenchent un jour une pancréatite aigüe ???

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.53) le 27 novembre 2009 à 18H33

Ne croyez-vous pas que tout celà a été bien entendu exploré et qu’aucun facteur particulier n’a attiré l’attention ?

".....le principal facteur responsable de son état était sans doute de nature alimentaire. Aucun élément particulier n’a été relevé."

C’est ce que vous dites ! Et c’est peut-être ce qu’on essayé de vous faire avaler les médecins qui se sont occupés de votre frère et qui n’ont pas obtenu de résultat probant...je vous rappelle qu’ils ne sont pas formés pour parler de nutrition.

"Pouvez-vous expliquer pourquoi (et fort heureusement) de très très nombreux hommes jeunes, actifs et en bonne santé pendant des années,non fumeurs, non buveurs, ayant une alimentation normale, diversifiée et équilibrée, sans antécédents familiaux, déclenchent un jour une pancréatite aigüe ???"

Vous avez des preuves de ce que vous avancez monsieur l’inconnu ?

Je vous rappelle quand même (et cela vous devriez le savoir si quelqu’un de votre famille a été touché par ce problème) que les deux causes les plus fréquentes de la pancréatite aiguë sont l’alcoolisme et la lithiase biliaire qui représentent chacune environ 40 % des cas. Elle peut être aussi d’origine métaboliques (Alcoolisme, hypertriglycéridémie, hypercalcémie...etc.). Elle peut également être la conséquence d’un obstacle mécanique sur la voie d’excrétion bilaire : lithiase biliaire, surtout si ces dernières sont petites, complication d’une opération ou d’un traumatisme ou d’une pancréatographie rétrograde, qui complique environ 5% de ces dernières, secondaire à une tumeur du pancréas. Et, comme je l’ai déjà expliqué, la pancréatite aigüe peut être concécutif aussi aux effets indésirables de certains médicaments (comme l’insulino-dépendance qui est une forme de pharmaco-dépendance suite à l’usage répété d’injection artificielle d’insuline).

Bon, écoutez, on va pas continuer à discutaller comme cela jusqu’à la noël...gardez vos certitudes éronées, je garde pour ma part mes protocoles, mes connaissances en médecine naturelle et les expériences faites sur le terrain. Si vous n’êtes pas content, allez donc voir ailleurs ou continuez à perdre votre temps sur Naturavox à polémiquer avec d’autres que moi...

Et je précise que dorénavant, vos commentaires ne m’intérêssant absoluement pas, étant donné qu’en plus vous refusez toujours de dire qui vous êtes, ce que vous cherchez au juste et que vous n’êtes ni médecin, ni praticien d’aucune médecine et que vous n’y connaissez rien, je ne lirai pas vos prochains messages, et donc, je ne risque pas d’y répondre non plus !!

Vous n’avez qu’à vous trouver une autre personne que moi pour raconter vos conneries et continuer à faire de l’autosatisfaction sur ce salon si vous avez tant de temps à perdre que ça... A Dieu !!!

votez :
(IP:xxx.xx0.115.140) le 27 novembre 2009 à 17H18

Mais cela ne remet en aucun cas en cause le fait que

de nombreuses personnes aient vu leur diabète s’agraver en raison du traitement à l’insuline

imposé par la médecine conventionnelle actuelle

+++ Vous devriez faire une publication là-dessus. Je vous assure qu’elle serait très remarquée, que vous auriez beaucoup de succès et que vous deviendriez célèbre du jour au lendemain !!!

Jamais rien lu d’aussi stupide.............

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.53) le 27 novembre 2009 à 18H04

Mais cela ne remet en aucun cas en cause le fait que de nombreuses personnes aient vu leur diabète s’agraver en raison du traitement à l’insuline imposé par la médecine conventionnelle actuelle "Vous devriez faire une publication là-dessus. Je vous assure qu’elle serait très remarquée, que vous auriez beaucoup de succès et que vous deviendriez célèbre du jour au lendemain !!! Jamais rien lu d’aussi stupide..."

Moi, j’ai déjà lu des choses bien plus stupide : la totalité des messages que vous postez monsieur l’inconu sans pseudo et sans nom (et sans profession apparament même !). Je croyais qui plus est, que vous respectiez l’avis des autres ? Je m’aperçois que ce n’est pas le cas ! Vous pouvez bien croire ce que vous voulez, moi et mes clients en attendant somme en parfaite santé depuis que nous ne voyons plus aucun médecin et que nous ne prenons plus aucun médicament !!

Vous n’avez qu’a en publier vous-même des articles ou faire toutes les publications que vous voudrez si cela vous chante...mais vous ne risquez pas de trouver beaucoup de maison d’édition qui accepterons de publier vos inepties car vous n’êtes même pas médecin...la vérité, monsieur l’inconnu, c’est que vous n’êtes rien !!!

Vous êtes donc libre vous aussi de penser ce que vous voulez, mais dans l’histoire le stupide et ignorant c’est bien vous...et comme je ne perds pas mon temps d’ordinaire à discuter avec des médecins bornés, je ne vois pas pourquoi je le ferai avec un imbécile comme vous !!!

Sur ce, je vais vous demander de me foutre la paix une bonne fois pour toute et bonjour chez vous !!!

Je ne vous salue pas...

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 18H22

Autant pour moi !! Et avec toutes mes excuses pour ma distraction. Vous avez effectivement mentionné l’association aloé+ail dans l’étude Argwal (1985).

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 18H18

Il existe au moins une étude sérieuse sur la capacité de l’Aloe vera de régulariser le taux de glucose sanguin. Il s’agit de l’étude du Dr. Agarwal sur l’athérosclérose (voir page 153).

Dans cette étude, 2/3 des 5.000 patients étaient diabétiques. Les valeurs du glucose sanguin à jeun et post-prandiales sont revenues à la normale exceptées chez 177 patients.

++++ VOus avez omis de préciser que dans cette étude (de 1985), l’aloe était associé à l’ail !

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 17H35

".....En revanche, aux Etat-Unis et au Canada notamment, des preuves scientifiques....."

+ La référence de la publication que j’ai donnée, vient précisément du Canada !! Cf infra.

Canadian Journal of Diabetes Septembre 2008 | Volume 32 | Supplément 1 Lignes directrices de praet le traitement du diabète au Canada

Médecine douce et prise en charge du diabète Comité d’experts des Lignes directrices de pratique clinique de l’Association canadienne du diabète

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 17H31

"....veuillez arrêter de polémiquer ainsi..."

+ Mais je ne "polémique" pas, j’essaie seulement d’entamer une discussion en apportant des élements avec lesquels on peut ou non être d’accord. En cas de désaccord, on peut également apporter des contre-arguments. C’est ce que l’on appelle un débat. Celà se fait en général en respectant ses interlocuteurs et leurs points de vue.

"....je suppose que vous devez avoir à faire bien autre chose de vos journées..."

+ Si vous n’y voyez pas d’inconvénient, j’occupe et j’organise mes journées comme il me plaît. Je suppose que vous en faites de même, non ? ".....moins que vous ne soyez un vieux médecin à la retraite un peu aigris de tout !"

+ Vous avez des a priori surprenants......

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 27 novembre 2009 à 09H14

"Mais je ne "polémique" pas"

Et bien dites donc, qu’est-ce que ce doit être lorsque vous polémiquez alors !

"...j’essaie seulement d’entamer une discussion en apportant des élements avec lesquels on peut ou non être d’accord. En cas de désaccord, on peut également apporter des contre-arguments. C’est ce que l’on appelle un débat. Celà se fait en général en respectant ses interlocuteurs et leurs points de vue."

Alors vous savez quoi, monsieur sans pseudo que je ne connais pas, vous allez garder vos avis (puisqu’apparament vous n’avez pas lu le texte que j’ai posté ici sur l’aloè-véra et le diabète) et je garde le miens également bien sûr, d’autant que j’utilise des complèments alimentaires régulièrement et que j’en suis très satisfait...moi voyez-vous, je n’ai pas vraiment de temps à perdre à débattre comme vous pendant des heures sur internet alors, je vais vous laisser l mot de la fin si vous voulez et je vous dis au revoir !

...je suppose que vous devez avoir à faire bien autre chose de vos journées... "Si vous n’y voyez pas d’inconvénient, j’occupe et j’organise mes journées comme il me plaît. Je suppose que vous en faites de même, non ? "

Oui exactement, aussi, si ça ne vous dérange pas trop, je vais vous laissez débattre sur le sujet tout seul et m’en vais retourner à mes occupations auprès de ma clientèle.

...moins que vous ne soyez un vieux médecin à la retraite un peu aigris de tout ! "Vous avez des a priori surprenants"

Ben vous savez, j’ai déjà était pris à parti avec un individu qui, comme vous, n’utilisait pas de speudo, et qui se trouvait être un vieux médecin aigris ! Alors pour s’y retrouver, vous conviendrez que ce n’est pas simple ! Aussi, comme il est en plus bien désagréable de parler à un inconnu qui ne donne ni son nom, et qui refuse de porter le moindre pseudo afin de permettre à ses interlocuteurs de mieux l’identifier, je vais vous laissez poursuivre vos ellucubrations sur ce forum auprès de quelqu’un d’autre que moi...au revoir monsieur l’inconnu, je vous laisse vos propre apriori !

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 26 novembre 2009 à 17H05

"+ Je ne "vous demandais pas votre avis", je faisais simplement remarquer que dans votre texte initial, vous préconisiez uniquement aux diabétiques de type 1 de consommer de l’aloès, sans même et d’abord recommander de suivre un régime approprié et de faire de l’exercice, laissant ainsi entendre que la seule prise d’aloès pouvait se substituer à un défaut de production d’insuline chez ces gens là."

Non non, déjà, je n’ai jamais dis qu’il n’était pas nécéssaire de suivre un régime particulier ni de faire du sport !! En tant que naturopathe, je pense être tout de même mieux placé que vous, mon cher "docteur", pour parler à mes clients de nutrition et leur proposer un réglage alimentaire...vous en revanche, ont ne peut pas vraiment dire que vous soyez hélàs former pour cela ! C’est vous qui au contraire laissé entendre que je ne ferais simplement que de préconiser une cure d’aloès à des personnes atteintent de diabète et cela n’est pas très honnête sur un plan intellectuel "docteur" !

"Le mieux c’est quand même de suivre un régime alimentaire approprié, de faire de l’exercice physique contrôlé et surtout d’injecter une ou plusieurs fois par jour de l’insuline en fonction du taux de glycémie..."

Mai je n’ai encore une fois jamais dis qu’il ne fallait pas suivre de régime alimentaire approprié ou qu’il ne fallait pas faire d’activité physique contrôlés mon cher "docteur" !! La encore, ne déformez pas mes propos je vous prie...

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 17H38

Mai je n’ai encore une fois jamais dis qu’il ne fallait pas suivre de régime alimentaire approprié ou qu’il ne fallait pas faire d’activité physique contrôlés mon cher "docteur" !! La encore, ne déformez pas mes propos je vous prie...

+ Je n’ai pas "déformé vos propos". Au contraire, je ne vous ai attribué aucun propos. J’ai simplement dit que vous n’aviez même pas parlé de régime et d’exercice physique !! C’est vous qui me faites dire ce que je n’ai pas dit.

votez :
(IP:xxx.xx0.115.153) le 26 novembre 2009 à 20H05

C’est vous qui au contraire laissé entendre que je ne ferais simplement que de préconiser une cure d’aloès à des personnes atteintent de diabète et cela n’est pas très honnête sur un plan intellectuel "docteur" !

++ Relisez-vous au lieu de vous exciter !! Dans votre message initial vous n’avez pas :

- parlé de régime alimentaire adapté - parlé d’exercice physique contrôlé - pas parlé d’ administration quotidienne d’insuline

Vous n’avez que recommandé l’aloès.

Vrai ou faux ? Il n’y a qu’à reprendre votre message et vos réponses/réactions à mes remarques pour se rendre compte duquel n’est pas "honnête sur le plan intellectuel"..

Juste encore une petite question. Est-ce votre habitude et votre manière d’échanger que d’avoir recours à l’insulte ?

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.53) le 27 novembre 2009 à 10H12

"Relisez-vous au lieu de vous exciter !! Dans votre message initial vous n’avez pas :
- parlé de régime alimentaire adapté - parlé d’exercice physique contrôlé - pas parlé d’ administration quotidienne d’insuline."

Ben pas besoin de me relire ! Je sais parfaitement ce que j’ai dis !! J’ai parlé de l’aloès, entre autre oui...et ce n’est pas parce que je n’ai pas donné d’information au sujet d’un réglage alimentaire ou d’exercice physique que je ne le préconise pas que je sache !

"Vous n’avez que recommandé l’aloès. Vrai ou faux ?"

J’ai recommandé l’aloès, pas "QUE l’aloès !! Arrêtez donc, comme je vous l’ai déjà fait remarquer de déformer mes propos ou de laisser entendre que je ne sais pas conseiller au mieux une personne atteinte de diabète...et arrêter de me déranger s’il vous plait !

"Il n’y a qu’à reprendre votre message et vos réponses/réactions à mes remarques pour se rendre compte duquel n’est pas "honnête sur le plan intellectuel"

Ben reprenez-le donc mon message, et vous verrai que, des deux, c’est bien vous qui faites preuve de malhonnêteté intellectuelle !

"Juste encore une petite question. Est-ce votre habitude et votre manière d’échanger que d’avoir recours à l’insulte ?"

Déjà, je ne vous ai pas insulté, et ensuite, il serait tout de même intérêssant pour vous que vous appreniez à ballayer un peu devant votre porte plutôt que de vous intérêsser à ce qu’il se passe chez votre voisin !

Bon, sur ces "belle" paroles...vous connaissez la suite !

votez :
(IP:xxx.xx4.30.46) le 27 novembre 2009 à 18H52

"Vous n’avez que recommandé l’aloès. Vrai ou faux ?"

J’ai recommandé l’aloès, pas "QUE l’aloès !!

Petit cours de français élémentaire :

Les deux phrases suivantes ont-elles le même sens ?

Phrase 1. Vous n’avez que recommandé l’aloès.

Phrase 2. Vous n’avez recommandé que l’aloès.

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 26 novembre 2009 à 17H27

"1. À l’heure actuelle, les produits de médecine douce ne sont pas recommandés pour le contrôle de la glycémie chez les personnes diabétiques, car il n’y a pas assez de données sur leur innocuité et leur efficacité ."

Les produits de médecine douce ne sont pas recommandés pour le contrôle de la glycémie chez les personnes diabètiques par qui et pourquoi à votre avis ? Le ministère de la santé fait barrage à chaque fois que nous essayons de publiés une étude, donc forcément... En attendant, étude scientifique ou pas, les résultats sont là sur le terrain, et ils sont plus qu’encourageant !

"2. Il faut toujours demander aux personnes diabétiques si elles utilisent des produits de médecine douce."

En ce qui me concerne, je leur demande toujours à quel stade ils en sont de leur insulino-dépendance et j’adapte ensuite mes recommandations en fonction de leur état de santé.

Qui plus est, en naturopathie, nous ne travaillons qu’avec une liste de 147 plantes médicinales ou/et nutritives non toxique et nous connaissons parfaitement les possibilité d’interaction entre elles et les différents médicaments allopathiques que vos confrères peuvent prescrire.

Je vous rappelle au passage, cher "docteur", que depuis un décret de 2008, l’obtention d’une carte de travail conformément à la réglementation en vigueur, autorise un professionnel non pharmacien (donc les naturopathes par exemple) à utiliser et vendre des produits natuels à base de plante, que ce soit sous forme de compléments alimentaires, d’huiles essentielles, de teinture mer, de gélules ou d’extrait de plante fraîche...

Bon maintenant, cher "docteur" inconnu, (si encore vous nous donniez votre nom ou si vous nous disiez ce que vous venez chercher au juste sur ce forum...) vous comprendrez volontier que si vous êtes à la retraite ou que vous aimez passer autant de temps sur un site comme naturavox à polimiquer pour rien, ce n’est pas mon cas, j’ai du travail...au revoir !

votez :
(IP:xxx.xx4.31.195) le 29 novembre 2009 à 16H23

Je vous rappelle au passage, cher "docteur", que depuis un décret de 2008, l’obtention d’une carte de travail conformément à la réglementation en vigueur, autorise un professionnel non pharmacien (donc les naturopathes par exemple) à utiliser et vendre des produits natuels à base de plante, que ce soit sous forme de compléments alimentaires, d’huiles essentielles, de teinture mer, de gélules ou d’extrait de plante fraîche...

++ Ce n’est pas ce que l’administration et le législateur ont fait de mieux hélas......

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 17H45

À l’heure actuelle, les produits de médecine douce ne sont pas recommandés pour le contrôle de la glycémie chez les personnes diabétiques, car il n’y a pas assez de données sur leur innocuité et leur efficacité ."

Les produits de médecine douce ne sont pas recommandés pour le contrôle de la glycémie chez les personnes diabètiques par qui et pourquoi à votre avis ? Le ministère de la santé fait barrage à chaque fois que nous essayons de publiés une étude, donc forcément...

+ La recommandation ci-dessus est celle du Comité d’experts canadiens publiée dans un journal canadien dont j’ai donné la référence mais que vous n’avez, à l’évidence pas lue !!!!!!!

http://www.diabetes.ca/documents/ab...

Canadian Journal of Diabetes Septembre 2008 | Volume 32 | Supplément 1 Lignes directrices de praet le traitement du diabète au Canada

Médecine douce et prise en charge du diabète Comité d’experts des Lignes directrices de pratique clinique de l’Association canadienne du diabète

votez :
(IP:xxx.xx4.139.111) le 26 novembre 2009 à 18H12

+++ Pour information :

J Environ Sci Health C Environ Carcinog Ecotoxicol Rev. 2006 Apr ;24(1):103-54.

An evaluation of the biological and toxicological properties of Aloe barbadensis (miller), Aloe vera. Boudreau MD, Beland FA.

National Center for Toxicological Research, Jefferson, Arkansas, USA. mary.boudreau@fda.hhs.gov

Aloe barbadensis (Miller), Aloe vera, has a long history of use as a topical and oral therapeutic..... Aloe vera products contain multiple constituents with potential biological and toxicological activities, yet the active components elude definition. Ingestion of Aloe vera is associated with diarrhea, electrolyte imbalance, kidney dysfunction, and conventional drug interactions ; episodes of contact dermatitis, erythema, and phototoxicity have been reported from topical applications.

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 27 novembre 2009 à 09H23

"La référence de la publication que j’ai donnée, vient précisément du Canada !! Cf infra."

Oui, et alors ?! Il existe de multiple publication sur le sujet en France, au Canada, et partout ailleurs dans le monde, cela ne veut pas dire que la réfèrence que vous avez est juste et pertinente !

"Canadian Journal of Diabetes Septembre 2008 | Volume 32 | Supplément 1 Lignes directrices de praet le traitement du diabète au Canada."

Ce journal tient-il compte des études cliniques qui tentent à être validées en ce qui concerne les propriétés de l’aloè-véra et de son efficacité dans le cadre d’une pthologie cmme le biabète ?! Je ne crois pas !

"Médecine douce et prise en charge du diabète Comité d’experts des Lignes directrices de pratique clinique de l’Association canadienne du diabète."

Ce serait bien, avant de faire une publication, qu’il attendent de prendre connaissance des études cliniques qui ne vont pas tardé à être valider si j’en crois les propos d’un de mes collègues naturopathe au Canada.

votez :
(IP:xxx.xx9.50.92) le 27 novembre 2009 à 09H59

Oui, et alors ?! Il existe de multiple publication sur le sujet en France, au Canada, et partout ailleurs dans le monde, cela ne veut pas dire que la réfèrence que vous avez est juste et pertinente !

+ Ben voyons !! Le comité canadien qui a défini ces lignes directrices est surement composé d’imbéciles incultes et irresponsables vendus aux lobbies pharmaceutiques. En plus ils publient dans une feuille de chou obscure et de bas étage comme le "Canadian Journal of Diabetes"

"Canadian Journal of Diabetes Septembre 2008 | Volume 32 | Supplément 1 Lignes directrices de praet le traitement du diabète au Canada."

Ce journal tient-il compte des études cliniques qui tentent à être validées en ce qui concerne les propriétés de l’aloè-véra et de son efficacité dans le cadre d’une pthologie cmme le biabète ?! Je ne crois pas !

++ Surement pas puisque comme ils sont idiots et malhonnêtes, ils se sont bien gardés de ne prendre en compte les données disponibles dans la littérature. Ils ont sorti leurs arguments de leur chapeau et n’ont gardé que ceux qui les arrangeaient. C’est toujours comme çà ! On est toujours accusé de malveillance lorsqu’on prend des positions qui n’arrangent pas les détracteurs du bord opposé, n’est-ce pas ?

"Médecine douce et prise en charge du diabète Comité d’experts des Lignes directrices de pratique clinique de l’Association canadienne du diabète."

Ce serait bien, avant de faire une publication, qu’il attendent de prendre connaissance des études cliniques qui ne vont pas tardé à être valider si j’en crois les propos d’un de mes collègues naturopathe au Canada.

+++ Le propre "d’études cliniques qui ne vont pas tarder à être validées", c’est justement de ne pas être encore connues, disponibles et validées. Par conséquent, il n’est évidemment pas possible de les prendre en compte, surtout quand on ne peut pas dire quand elles seront disponibles. La pratique habituelle est de reprendre et d’éventuellement modifier les dispositions prises (en l’occurrence les lignes directrices) en fonction des données nouvelles lorsqu’elles deviennent disponibles si elles sont de nature à entraîner des changements de recommandations.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx5.191.53) le 27 novembre 2009 à 13H05

"Ben voyons !! Le comité canadien qui a défini ces lignes directrices est surement composé d’imbéciles incultes et irresponsables vendus aux lobbies pharmaceutiques. En plus ils publient dans une feuille de chou obscure et de bas étage comme le "Canadian Journal of Diabetes"

Et bien dites donc, pour quelqu’un qui ne voulait pas polémiquer, vous n’y allez pas avec le dos de la cuillère ! Tient, c’est bizarre, vous venez d’écrire effectivement à peu près le fond de ma pensée concernant l’étude vers laquelle vous nous renvoyer et les pseudo-scientifiques Canadien qui l’on écritent et qui croivent détenir la vérité absolue ou la science infuse ! Laissez-moi rire !!

Ce journal tient-il compte des études cliniques qui tentent à être validées en ce qui concerne les propriétés de l’aloè-véra et de son efficacité dans le cadre d’une pthologie cmme le biabète ?! Je ne crois pas ! "++ Surement pas puisque comme ils sont idiots et malhonnêtes, ils se sont bien gardés de ne prendre en compte les données disponibles dans la littérature. Ils ont sorti leurs arguments de leur chapeau et n’ont gardé que ceux qui les arrangeaient. C’est toujours comme çà ! On est toujours accusé de malveillance lorsqu’on prend des positions qui n’arrangent pas les détracteurs du bord opposé, n’est-ce pas ?"

Idiots et malhonnête, ça, c’est vous qui le dites ! Moi, je ne les ai encore accusé de rien !! Ce qui est sû c’est en tous cas, qu’il ne se sont pas gênés pour faire leur publication sans attendre les études cliniques élaborées au sujet de l’aloè-véra. Moi, comme je vous l’ai dis, je ne me soucis pas de ce que dise les uns ou les autres, ou de ce qu’ils peuvent bien écrire à travers quelques publications que ce soit...je m’occupe surtout, comme je vous l’ai dit, des réalités du terrain, et en pratique, le choix de l’utilisation de l’aloè-véra en complèment alimentaire buvable pour traiter un diabètique de type 1 et dans le cadre de bien d’autres pathologie encore, me donne raison à travers les excellents résultat que j’obtiens !

"Le propre "d’études cliniques qui ne vont pas tarder à être validées", c’est justement de ne pas être encore connues, disponibles et validées. Par conséquent, il n’est évidemment pas possible de les prendre en compte, surtout quand on ne peut pas dire quand elles seront disponibles. La pratique habituelle est de reprendre et d’éventuellement modifier les dispositions prises (en l’occurrence les lignes directrices) en fonction des données nouvelles lorsqu’elles deviennent disponibles si elles sont de nature à entraîner des changements de recommandations."

Le propre d’une publication de nature scientifique c’est qu’elle devrait être vraie surtout, et non laisser suposer des choses fausses et induire ainsi leur lecteurs en erreur !!

Bon, comme je vois que vous ne voulez décidément pas me "lâcher la grappe", je vais donc vous laisser le dernier mot...cela vous fait tellement plaisir ! Quand à moi, j’ai mieux à faire...

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 27 novembre 2009 à 09H41

"La recommandation ci-dessus est celle du Comité d’experts canadiens publiée dans un journal canadien dont j’ai donné la référence mais que vous n’avez, à l’évidence pas lue !!!!!!!"

Ben je vous ai dis que ce n’est pas parce que ce journal est Canadien et que ces publications proviennent d’un comité d’experts Canadien, que cela prouve qu’il détiennent la vérité universelle ! Une réalité scientifique du moment n’est pas une vérité scientifique absolue, et de plus, encore faudrait-il que vous nous expliquiez qui fait parti de ce fameux comité de soit-disant expert ! Vous savez, quand on a de l’argent et que l’on dispose de l’appuis d’un gouvernement, cela n’est pas bien difficile de publier une étude !

Moi, je préfère de beaucoup la réalité du terrain et donc la pratique, plutôt que le blabla de soit disant spicialistes ou experts qui, bien souvent, ont un discourt orienté en fonction des intérêts qu’il ont à défendre...

Sur ce, monsieur l’inconnu, je vais vous laisser sur ces "entre-faits" et ce sera mon dernier commentaire posté ici.

P.S : je vous prierai de ne plus essayer de continuer cette discution, du moins avec moi, car je reçois sans cesse dans ma boite mail, des courriels automatiques provenant de naturavox qui s’entassent ainsi et cela m’oblige à nettoyer ma messagerie en permanence...d’avance merci !

votez :
(IP:xxx.xx4.31.195) le 29 novembre 2009 à 15H18

The following committee members contributed to these guidelines. Committee members were volunteers and received no remuneration or honoraria for their participation.

Editor and Committee Chair:Jacqueline James, MD, MEd, FRCPCAssociate Professor of Medicine, University of TorontoStaff Endocrinologist, Mount Sinai Hospital, Toronto, Ontario

Margaret De Melo, RD, CDE, BScClinical DietitianUniversity Health Network , Toronto, OntarioJan Glozier, RN, CDEDiabetes EducatorNorth York General Hospital (Branson Division), Toronto, Ontario

Jeannette Goguen, MD, MEd, FRCPCAssistant Professor, University of TorontoStaff Endocrinologist, St. Michael’s Hospital, Toronto, Ontario

Henry Halapy, RPhPharmacist, Diabetes and Osteoporosis Centre,St. Michael’s Hospital, Toronto, Ontario Carolyn Lawton, RN, MScN, CDENurse Practitioner DiabetesSunnybrook Health Sciences Centre, Toronto, Ontario

Kusiel Perlman, MD, FRCPCAssociate Professor of Paediatrics, University of TorontoStaff Endocrinologist, The Hospital For Sick Children, Toronto, Ontario

Baiju Shah, MD, PhD, FRCPCAssistant Professor of Medicine, University of TorontoStaff Endocrinologist, Sunnybrook Health Sciences Centre, Toronto, Ontario

Rene Wong, MD, FRCPCAssistant Professor or Medicine, University of TorontoStaff Endocrinologist, University Health Network, Toronto, Ontario

Other Contributing Authors The following health care professionals contributed to these guidelines. They were volunteers and received no remuneration or honoraria for their participation.

Michael H. Brent, MD, FRCSCAssistant Professor, Department of Ophthalmology and Vision Sciences, University of TorontoRetina Service, University Health Network, Toronto, Ontario

Denice S. Feig, MD, MSc, FRCPC Associate Professor, University of TorontoStaff Endocrinologist and Head, Diabetes in Pregnancy Program, Mount Sinai Hospital/University Health Network, Toronto, Ontario

Jeremy Gilbert, MDStaff Endocrinologist, Sunnybrook Health Sciences Centre, Toronto, OntarioKaren Gorecki, RN, MN, CDEClinical Nurse Specialist, Mount Sinai Hospital, Toronto, Ontario

Lawrence A. Leiter, MD, FRCPC, FACPProfessor of Medicine and Nutritional Sciences, University of TorontoHead, Division of Endocrinology and Metabolism, St. Michael’s Hospital, Toronto, Ontario

Sandra Donnelly, MDCM, FRCPCAssociate Professor of Medicine, University of Toronto ; Staff Nephrologist, St. Michael’s Hospital, Toronto, Ontario

Ann-Marie McLaren, DCh, BSc, MClScWHChiropodist, Wound Care Team, St. Michael’s Hospital, Toronto, Ontario

Bruce Perkins, MD, MPH, FRCPCAssistant Professor of Medicine, University of TorontoStaff Endocrinologist, University Health Network, Toronto, Ontario

Laura Teague, RN-EC, MN, NP-AdultWound Care Team, St. Michael’s Hospital, Toronto, Ontario

votez :
(IP:xxx.xx5.191.53) le 27 novembre 2009 à 09H58

"Je n’ai pas "déformé vos propos". Au contraire, je ne vous ai attribué aucun propos. J’ai simplement dit que vous n’aviez même pas parlé de régime et d’exercice physique !! C’est vous qui me faites dire ce que je n’ai pas dit."

Vous laissez entendre que je ne préconise pas de régime alimentaire approprié et d’exercice physique ce qui revient au même et ce n’est pas très sympas ! Ce n’est pas parce que je n’en parle pas ici, que je ne recommande pas de réglage alimentaire ou certaines activités physiques au personne qui souffre de diabète et qui viennent me voir dans mon cabinet, d’autant que je suis naturopathe et spécialisé en nutri-thérapie et phythopérapie et que j’ai étais éducateur sportif durant une dixaines d’années par le passé !

Bon allez, escusez-moi mais j’ai du travail...

votez :
(IP:xxx.xx4.31.195) le 29 novembre 2009 à 15H32

et que j’ai étais éducateur sportif durant une dixaines d’années par le passé !

++ Vous n’avez pas été "éducateur sportif", vous avez été coordinateur d’associations sportives dans une commune. Ce n’est pas pareil.C’est un travail de bureaucrate çà, pas de sportif. Un brin mythomane sur les bords ou bien besoin de faire reluire un peu un CV un peu indigent ?

Mairie de Cornil (Corrèze) J’ai également occupé un poste au sein d’une Mairie en 1998 où mon rôle été de coordonnéer les associations sportives et autres de ma commune.Ce travail entra dans le cadre d’un développement des relations publiques et de la communication dans le ...

http://www.viadeo.com/fr/profile/pi...

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.7.98) le 29 novembre 2009 à 16H04

"Vous n’avez pas été "éducateur sportif", vous avez été coordinateur d’associations sportives dans une commune. Ce n’est pas pareil.C’est un travail de bureaucrate çà, pas de sportif. Un brin mythomane sur les bords ou bien besoin de faire reluire un peu un CV un peu indigent ?"

Mais quelle vie triste que la votre monsieur l’inconnu sans pseudo ! Vous en êtes même arriver à emettre des suppositions sur le cursus ou la vie des autres ! Cela est bien triste pour vous...à votre avis, croyez-vous que les gens vont accorder du crédit à vos propos, vous qui êtes assez lâche pour vous cacher derrière votre ordi ? Laissez-moi rire !!

"Mairie de Cornil (Corrèze) J’ai également occupé un poste au sein d’une Mairie en 1998 où mon rôle été de coordonnéer les associations sportives et autres de ma commune.Ce travail entra dans le cadre d’un développement des relations publiques et de la communication dans le ..."

Oui entre autre, et alors ? Je m’occupez également des associations sportives et j’étais éducateur sportif à l’époque...et vous ? A par émettre des suppositions gratuites ou faire de la critique facile, vous faites quoi de constructif ? Pas grand chose apparament !!!

votez :
(IP:xxx.xx0.240.216) le 1er décembre 2009 à 11H54

Je m’occupez également des associations sportives et j’étais éducateur sportif à l’époque...

Vous n’auriez pas aussi tiré, à une certaine époque, votre pain quotidien de la médecine conventionnelle que vous méprisez tant, en essayant de leur fourguer des "formations" ?? Votre attitude actuelle vis a vis de cette médecine conventionnelle qui vous a nourri un certain temps ne serait pas ce qui s’appelle "cracher dans la soupe" ?

votez :
(IP:xxx.xx9.47.80) le 28 novembre 2009 à 10H49

++ Conclusion de l’article ci-dessous :

"Il est par conséquent possible de conclure que la pulpe de feuille d’aloé vera débarrassée de son gel peut être utile dans le traitement du diabète NON INSULINO-DEPENDANT".

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/... Phytother Res. 2001 Mar ;15(2):157-61.

Effect of Aloe vera leaves on blood glucose level in type I and type II diabetic rat models.

Okyar A, Can A, Akev N, Baktir G, Sütlüpinar N.

Department of Pharmacology, Faculty of Pharmacy, University of Istanbul, 34452 Universite, Istanbul, Turkey.

Aloe vera (L.) Burm. fil. (= A. barbadensis Miller) (Liliaceae) is native to North Africa and also cultivated in Turkey. Aloes have long been used all over the world for their various medicinal properties. In the past 15 years, there have been controversial reports on the hypoglycaemic activity of Aloe species, probably due to differences in the parts of the plant used or to the model of diabetes chosen. In this study, separate experiments on three main groups of rats, namely, non-diabetic (ND), type I (IDDM) and type II (NIDDM) diabetic rats were carried out. A. vera leaf pulp and gel extracts were ineffective on lowering the blood sugar level of ND rats. A. vera leaf pulp extract showed hypoglycaemic activity on IDDM and NIDDM rats, the effectiveness being enhanced for type II diabetes in comparison with glibenclamide. On the contrary, A. vera leaf gel extract showed hyperglycaemic activity on NIDDM rats. It may therefore be concluded that the pulps of Aloe vera leaves devoid of the gel could be useful in the treatment of non-insulin dependent diabetes mellitus

votez :
(IP:xxx.xx9.47.80) le 28 novembre 2009 à 10H53

Désolé, j’ai oublié une partie importante :

" le gel extrait des feuilles d’aloé vera a montré une activité HYPERGLYCEMIQUE chez les rats porteurs d’un diabète de type 2."

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 28 novembre 2009 à 14H02

J’ose espérer tout de même que les personnes ici qui emettent des théories ou des opinions au sujet du champ d’action du mucilage de l’aloè-véra sur le diatète, ont bien lus l’article "ALOES DIABETE" posté en amont...

votez :
(IP:xxx.xx4.31.195) le 29 novembre 2009 à 12H16

Source : Robert Dehin : Le Docteur Vert, ouvrage de référence sur l’aloe vera.

Robert Dehin : masseur, magnétothérapeute, phytothérapeute,etc..., auteur de "Comment avoir une maison qui guérit"

Une référence en effet !! Le type même du charlatan qui vend du vent !!

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx2.7.98) le 29 novembre 2009 à 15H56

Une référence en effet !! Le type même du charlatan qui vend du vent !!

Propos qui n’engage que vous bien entendu monsieur l’inconnu sans nom et sans pseudo, trop lâche pour se cacher derrière son ecran d’ordinateur...le jour ou vous aurez le C-V et les connaissances de la personne que vous critiquez sans le connaître, les poules auront des dents !!!

A bon entendeur...

votez :
(IP:xxx.xx4.31.195) le 29 novembre 2009 à 16H10

le jour ou vous aurez le C-V et les connaissances de la personne que vous critiquez sans le connaître, les poules auront des dents !!!

++ Côté CV, il peut toujours s’accrocher votre collègue magnétiseur charlatan marchand d’illusions et d’eau tiède.....

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 1er décembre 2009 à 09H28

"Côté CV, il peut toujours s’accrocher votre collègue magnétiseur charlatan marchand d’illusions et d’eau tiède..."

Vous dites vraiment n’importe quoi ! Vous ne connaissez ni cette personne, ni son cursus universitaire ou son parcours professionnel et, comme d’habitude, vous vous permettez de le critiquer...décidément, vous ne vallez pas grand chose ! Vous nêtes rien du tout à côté ; juste un vieux grincheux et renfrognier aigris de tout, soit-disant pseudo-médecin, trop lâche au point de continuer de se cacher derrière un écran d’ordinateur sans avoir le courage de donner son nom...vous n’avez aucune crédibilité monsieur l’inconnu mythomane !!!

votez :
(IP:xxx.xx0.240.216) le 1er décembre 2009 à 09H49

Vous ne connaissez ni cette personne, ni son cursus universitaire ou son parcours professionnel

++ VOus croyez çà ? Les sources d’information sur le sujet ne manquent pas !! Ya ka se donner un peu la peine de chercher et on trouve ce que l’on veut savoir !!

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 1er décembre 2009 à 09H30

"Une référence en effet !! Le type même du charlatan qui vend du vent !!"

Vous pouvez bien parler monsieur le pseudo-médecin à la manque qui se cache lâchement derrière son ordi sans nous donner ni nom ni pseudo !!!

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 1er décembre 2009 à 12H00

"Dites donc, vous faites une véritable fixation là-dessus !! C’est assez typique d’une tournure esprit obsessionnelle... Pas bon çà..."

Non non, j’insiste là dessus juste histoire de vous faire remarquer que vous êtes un individu stupide et lâche, le premier à critiquer les autres mais incapable de révéler son identité et donc, d’avoir le courage de ses opinions, ni même le moindre sens éthique par rapport à tous les autres internautes ici qui donnent leur nom ou au moins un pseudo !

votez :
(IP:xxx.xx0.240.216) le 1er décembre 2009 à 15H44

Non non, j’insiste là dessus juste histoire de vous faire remarquer que vous êtes un individu stupide et lâche,

Votre "insistance" a tous les caractères d’une manifestation névrotique !!

votez :
(IP:xxx.xx0.240.216) le 1er décembre 2009 à 12H01

Vous en êtes même arriver à emettre des suppositions sur le cursus ou la vie des autres !

Ce ne sont pas des suppositions mon vieux !! Tout çà traîne sur des sites internet et c’est vous même qui l’avez écrit.....

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 1er décembre 2009 à 12H30

"Vous n’auriez pas aussi tiré, à une certaine époque, votre pain quotidien de la médecine conventionnelle que vous méprisez tant, en essayant de leur fourguer des "formations" ?? Votre attitude actuelle vis a vis de cette médecine conventionnelle qui vous a nourri un certain temps ne serait pas ce qui s’appelle "cracher dans la soupe" ?"

Ah ah ah !!! De mieux en mieux !!! On voit bien que vous ne crainiez décidément pas le ridicule vous !!! Je sais bien qu’il ne tue pas, mais il y a quand même des limites... Non seulement vous êtes un parfait mythomane, mais en plus, vous frôlez la scquizofrénie !!! On ne me l’avez encore jamais faites celle-ci !!! Je serai donc d’après vous, un ancien adepte de la médecine conventionnelle maintenant, il ne manquait plus que ça...vous en avez d’autres encore connerie comme celle là ?!

Allez...plutôt que de vous occuper de la vie des autres, allez donc vous en "achetter" une !

votez :
(IP:xxx.xx0.240.216) le 1er décembre 2009 à 15H15

vous frôlez la scquizofrénie !!!

Une maladie comme celle-là çà doit bien se soigner par les plantes, non ?? Bouffon prétentieux, vous vous prétendez "thérapeute" et vous ne savez même pas écrire correctement le nom des maladies.... J’ai comme l’impression que d’autres sur ce forum vous ont déjà fait remarquer l’état déplorable de votre orthographe de donneur de leçons. Comme vous avez l’habitude de le dire, commencez par balayer devant votre porte, et vous aurez l’air moins bête !

On ne me l’avez encore jamais faites celle-ci !!! Je serai donc d’après vous, un ancien adepte de la médecine conventionnelle maintenant, il ne manquait plus que ça...vous en avez d’autres encore connerie comme celle là ?!

Tiens, tiens : ! : Aurais-je appuyé là où çà fait mal ??? En tout cas à voir votre réaction, on est en droit de le penser !!!!!

Vous avez certainement dû l’être "adepte" de la médecine conventionnelle puisque vous avez gagné votre vie en les prospectant et en essayant de leur vendre des formations. Si vous leur vendiez des formations c’est que vos formations étaient des "formations de médecine conventionnelles" et dans ce cas, ce n’était pas très correct ou honnête de vendre quelque chose en quoi vous ne croyiez pas, ou que vous haïssiez ou était-ce des "formations de pratiques parallèles" ? Et dans ce cas je comprends que vous ayiez changé d’orientation car vous ne deviez pas avoir beaucoup de succès.

Donc ici encore vous vous arrogez à tort le rôle de vérificateur et protecteur de l’éthique parce vous êtes mal placé pour donner des leçons dans ce domaine.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 1er décembre 2009 à 16H08

"Une maladie comme celle-là çà doit bien se soigner par les plantes, non ?? Bouffon prétentieux, vous vous prétendez "thérapeute" et vous ne savez même pas écrire correctement le nom des maladies.... J’ai comme l’impression que d’autres sur ce forum vous ont déjà fait remarquer l’état déplorable de votre orthographe de donneur de leçons. Comme vous avez l’habitude de le dire, commencez par balayer devant votre porte, et vous aurez l’air moins bête !"

Vous pouvez bien écrire la maladie don vous souffrez comme il vous plaira espèce d’imbécile mythomane ! En attendant, moi, je ne perd pas mon temps inutilement à critiquer les autres. Je ne sais pas qui vous êtes et d’où vous sortez, mais ce qui est sûr c’est que vous êtes un lâche et un ignorant de service...plutôt que de critiquer l’orthographe des autres, vous feriez mieux d’apprendre à faire des choss constructives pour changer !! Pour l’heure, vous n’êtes (tout comme les personnes auxquelles vous faites allusion) qu’un petit redresseur de tort à la noix qui se permet de critiquer les autres alors que vous n’êtes même pas capable de nous donner ne serait-ce que votre nom ! Vous vous faites passé pour un peudo-médecin, mais quand on vous demande votre identité afin de voir si vous avez pignon sur rue, curieusement, vous demeurez mué comme une carpe !! La vérité c’est que vous êtes dans la vie, ce que vous êtes sur ce forum : un individu stupide, lâche et vaniteux négatif et aigris, qui ne fait que de perdre son temps à faire de l’autosatisfaction ou à critiquer les gens sans savoir et qui donc, ne sert strictement à rien !

"Tiens, tiens : ! : Aurais-je appuyé là où çà fait mal ??? En tout cas à voir votre réaction, on est en droit de le penser !!!!!"

Ben non puisque je n’ai rien avoir avec les praticiens de la médecine conventionnelle qui ne fond que d’essayer de soigner les symptômes d’une maladie sans réflèchir au cause des maux avec des produits allopathiques qui intoxiquent les gens. Vous n’êtes vraiment pas très intelligent pour dire cela mon pauvre gars !!

"Vous avez certainement dû l’être "adepte" de la médecine conventionnelle puisque vous avez gagné votre vie en les prospectant et en essayant de leur vendre des formations."

A cette époque, j’étais commercial...BANANE !!!

Donc je vendais des formations médicales commeun conseiller médicale vendrait des médicaments aux pharmaciens...voilà ! C’est dur à comprendre ça ?! Et du reste, quand je me suis aperçu de la malhonnêteté du secteur médicale classique, j’ai arrêté toute activité dans ce milieu...

"Si vous leur vendiez des formations c’est que vos formations étaient des "formations de médecine conventionnelles" et dans ce cas, ce n’était pas très correct ou honnête de vendre quelque chose en quoi vous ne croyiez pas, ou que vous haïssiez ou était-ce des "formations de pratiques parallèles" ?"

Je n’y crois plus aujourd’hui, ça c’est sûr !! Mais croyez-vous que vou pouvez vous permettre de parler d’honnêteté vous ?? Vous qui n’avez pas le courage de dire une bonne fois pour toute qui vous êtes et ce que vous cherchez à la fin !! (à mon avis, pas grand chose !).

"Et dans ce cas je comprends que vous ayiez changé d’orientation car vous ne deviez pas avoir beaucoup de succès."

Le succès je l’ai aujourd’hui alors que vous, vous devez tourner en rond chez vous...car il ne faut pas avoir à faire grand chose de sa vie pour se connecter à longueur de journées à un site comme naturavox qui prone les pratiques médicales naturelles, alors que précisément vous passez votre temps à les critiquer ! Vous vous trouvez honnête vous ?!

"Donc ici encore vous vous arrogez à tort le rôle de vérificateur et protecteur de l’éthique parce vous êtes mal placé pour donner des leçons dans ce domaine."

Je suis parfaitement placé pour vous faire la leçon à vous en tout cas ! Et je viens d’ailleurs de vous en donner une bonne !! D’ailleurs, avec tout ce que je vous ballance dans la tête depuis le début, vous voilà rhabillé pour l’hiver !! Vous n’êtes qu’une personne malhonnête, stupide, lâche et prétentieuse qui vient perdre son temps bètement sur un site comme nauravox juste histoire de critiquer ce que fond et disent les gens et vous faire des ennemis...triste vie que la votre, je vous plainds bien !!!

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 1er décembre 2009 à 16H14

"Votre "insistance" a tous les caractères d’une manifestation névrotique !!"

Et bien dites-moi, que dire de la votre dans ce cas ! Vous êtes sûr que vous n’avez rien de mieux à faire que d’essayer d’avoir le dernier mot en critiquant une personne que vous ne connaissez pas sur un forum qui ne vous convient absoluement et sur lequel vous n’avez rien à y faire ?!

En ce qui vus concerne, monsieur l’inconnu, vous avez dépassé depuis longtemps le simple stade de la névrose...votre cas relève de la pathologie mentale lourde !!!

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 1er décembre 2009 à 16H22

"Ce ne sont pas des suppositions mon vieux !! Tout çà traîne sur des sites internet et c’est vous même qui l’avez écrit..."

Non non, vous arrangez les choses à votre manière, et cela s’appelle prendre ses désirs pour des réalités ! Mais bon, de cela, là encore, personne n’est dupe...

votez :
(IP:xxx.xx0.240.216) le 1er décembre 2009 à 17H07

Non non, vous arrangez les choses à votre manière, et cela s’appelle prendre ses désirs pour des réalités ! Mais bon, de cela, là encore, personne n’est dupe...

== Ce n’est pas vous qui avez écrit ce qui suit sur le site dont je donne le lien peut être ??

http://www.viadeo.com/fr/profile/pi...

Après avoir travaillé dans les métiers du sport comme éducateur et coordinateur sportif pendant une dizaine d’années, je me suis dirigé vers le domaine de la vente directe et de la communication ainsi que la diététique et les médecines naturelles.

Après avoir intégré le groupe "Vivial Santé" (secteur médical) comme commercial où mon rôle était de vendre des formations, effetuées par des professionnels de la santé, dans différents centres hospitaliés, j’ai décidé de me diriger vers les pratiques ...

Dans le cadre de mon activité précédante, mon rôle était de contacter différents centres hospitaliers et de vendre des formations médicales dispensées par des professionnels de la santé (médecine conventionnelle).

Industrie Pharmaceutique Commercial

Je n’arrange rien du tout, c’est du copié/collé !!!!

Et qui est-ce qui ment et qui prend ses désirs pour des réalités ? Qui renie son passé ??

votez :
par ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies. (IP:xxx.xx9.53.242) le 2 décembre 2009 à 11H59

De ces deux versions, quelle est la bonne ?

Celle selon laquelle vous tiendriez votre haine viscérale et vengeresse de la « médecine conventionnelle » lorsque vous étiez « commercial » essayant de fourguer des « formations » en milieu hospitalier comme vous l’avez écrit :

== Après avoir intégré le groupe "Vivial Santé" (secteur médical) comme commercial où mon rôle était de vendre des formations, effetuées par des professionnels de la santé, dans différents centres hospitaliés, j’ai décidé de me diriger vers les pratiques ...

Dans le cadre de mon activité précédante, mon rôle était de contacter différents centres hospitaliers et de vendre des formations médicales dispensées par des professionnels de la santé (médecine conventionnelle).

Donc je vendais des formations médicales commeun conseiller médicale vendrait des médicaments aux pharmaciens...voilà ! C’est dur à comprendre ça ?! Et du reste, quand je me suis aperçu de la malhonnêteté du secteur médicale classique, j’ai arrêté toute activité dans ce milieu...

ou bien celle survenue à la suite de votre hospitalisation en milieu psychiatrique, comme vous l’avez écrit ailleurs (Santé mentale : surconsommation ou surproduction de psychotropes ?par mrbienetre (IP:xxx.x92.15.44) le 15 février 2008 ࠠ17H01) ?

== "Suite à un grave problème de santé (dépression aïgue) et certaines complications, j’ai été interné à l’hopital de Tulle au service psychiatrique en novembre 2003. Le traitement chimique ingurgité pendant mon séjour à l’hopital, sous la responsabilité d’un médecin psychiatre m’a complétement deminéralisé et occasionné des effets secondaires terribles.

Ce fut seulement grâce à une rencontre imprévue mais déterminante qui allait changer ma vie que la solution apparut !

J’ai donc fais, grâce à une amie, la connaissance d’un couple de commerçant qui s’étaient investis dans une activité basé sur la distribution de produits naturels à l’aloè-véra.

Voyant mon état, ces personnes me proposèrent aussitôt de faire une cure de pulpe d’aloès afin de me soulager de ma souffrance !

je suis bien obligé d’effectuer tout comme vous le constat alarmant de la mauvaise direction prise par le milieu de la psychatrie en France. Je crois, en revanche, qu’il ait important de doner certaines infos sur ce que nulle personne doit ignorer en matière de possibilité de soin.

NB. De façon à éviter les ergotages de votre part, je précise qu’il s’agit bien de copiés/collés de vos propres écrits respectant votre orthographe.

votez :
par ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies. (IP:xxx.xx9.53.242) le 2 décembre 2009 à 15H18

====> Reishi Side Effects, Interactions and Warnings

The extract decreased systolic and diastolic blood pressure, which was accompanied by an inhibition of renal efferent sympathetic nerve activity. Concluded that the mechanism of hypotensive action of Ganoderma lucidum was due to its central inhibition of sympathetic nerve activity.

- Chem Pharm Bull (Tokyo) 1990 May ;38(5):1359-64 — Cardiovascular effects of mycelium extract of Ganoderma lucidum : inhibition of sympathetic outflow as a mechanism of its hypotensive action. — Lee SY, Rhee HM. 

May cause allergic reaction. The compiled data suggest that there are common as well as specific allergenic components in two extracts studied.

- J Investig Allergol Clin Immunol 2000 Mar-Apr ;10(2):83-9 — Ganoderma lucidum : partial characterization of spore and whole body antigenic extracts. — Gupta SK, Pereira BM, Singh AB.

Reishi is a mushroom - may be wise to avoid if you are allergic to mushrooms.

Respiratory allergy sufferers should use caution. Avoidance is recommended for better management of respiratory allergy.
- Indian J Pediatr 2002 Mar ;69(3):245-50 — Common environmental allergens causing respiratory allergy in India. — Singh AB, Kumar P.

Possibly unsafe : When used in patients with bleeding disorders/coagulopathies or in those taking anticoagulants, as reishi mushroom may alter platelet aggregation and thus, prolong bleeding time (15). When used in patients with gastrointestinal bleeding, ulcers, low blood pressure, diabetes, or in those taking antidiabetic agents or antihypertensives

Likely unsafe : When used in patients with allergy/hypersensitivity to reishi mushroom, as it has been known to trigger a hypersensitivity reaction and should be avoided in susceptible patients. When used during pregnancy and lactation, due to unknown pharmacological effects

Further research is needed to determine the mechanisms responsible for any anticancer potential, and well designed clinical trials are needed to confirm the beneficial effects of Reishi. Adverse effects from medicinal mushrooms are rare. However, because Reishi may interfere with immunosuppressant and chemotherapeutic agents, patients should use caution and consult their physicians before taking Reishi supplements.

votez :
par ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies. (IP:xxx.xx9.53.242) le 2 décembre 2009 à 17H34

En ce qui vus concerne, monsieur l’inconnu, vous avez dépassé depuis longtemps le simple stade de la névrose...votre cas relève de la pathologie mentale lourde !!!

== Peut être, mais moi je n’ai encore jamais fait de séjour en hôpital psychiatrique.......

votez :
par ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies. (IP:xxx.xx9.53.242) le 2 décembre 2009 à 17H50

Pour celles et ceux qui pensent que le citron est alcalin ou alcalinise.....

Faut pas être très futé pour penser qu’avec un pH de 2 - 3, le jus de citron est alcalin ou alcalinise !!!!!

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 2 décembre 2009 à 19H42

"Peut être, mais moi je n’ai encore jamais fait de séjour en hôpital psychiatrique..."

Ben moi non plus figurez-vous ! En revanche, vu votre état, cela ne va guère tarder pour vous !!

Et moi, je n’ai encore jamais passé mes journées entières sur internet à m’occuper de la vie d’autrui...

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 2 décembre 2009 à 19H50

Celle selon laquelle vous tiendriez votre haine viscérale et vengeresse de la « médecine conventionnelle » lorsque vous étiez « commercial » essayant de fourguer des « formations » en milieu hospitalier comme vous l’avez écrit :

Et si vous vous occupiez plutôt de vos fesses ?! Moi, qui plus est, je n’ai jamis "fourgué" quoi que ce soit...et je ne me suis jamais non plus soucié de la vie des autres comme vous le faites, c’est vraiment à croire que vous n’avez pas de vie mon pauvre !

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 3 décembre 2009 à 09H58

"Vous êtes un peu gonflé !! C’est ce que vous-même avez écrit !! Vous mentez mon vieux :"

Oui, et je l’ai fait exprès pour voir jusqu’où vous seriez capable d’aller dans vos suspection et inspections...et le résultat fait peur !!

Donc en gros, vous passez votre temps à parcourir internet pour savoir pour connaître la vie des autres dans le moindre détail, c’est bien ça ?

Et c’est vous qui dites que je suis gonflé aec ça !!! Tiens, en plus, sachez que j’ai passé effectivement une huitaine de jours à l’hopital de Tulle pour une dépression contracté il y a 6 ans de cela (comme cel arrive malheureusement à beaucoup d’autres il me semble) et que je me suis guéris, non pas grâce à la médecine conventionnelle (ils ont plutôt failli me tuer !) mais bel et bien grâce à l’aloè-véra que j’ai consommé sous forme de complèment alimentaire...ce qui est, soit dit en passant, un sacré pied de nez à la médecine actuelle !

Maintenant, dans votre cas, si vous ne voulez pas être interné en azile psychatrique (parce que votre cas relève comme je vous l’ai dit d’une pathologie mentale lourde) je vous conseil vivement, de vous occuper de vos affaire plutôt que d’essayer de jouer au petit redresseur de tort à la noix et de passer tout votre temps à vous intérêsser à la vie des autres sans être capable d’améliorer la votre !

Vous n’êtes qu’un affabulateur, monsieu l’inconnu toujours sans nom et sans pseudo, et je maintiens que vous n’avez rien à faire ici...

Et comme vous savez apparament tout sur moi et que je ne dispose pas des mêmes informations sur vous, je n’ai donc aucune raison à continuer à discuter avec un imbècile (et manifestement heureux de l’être) comme vous...juste question d’équité !

Je vous laisse à méditer tout ceci...

votez :
par ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies. (IP:xxx.xx4.161.154) le 3 décembre 2009 à 10H09

Oui, et je l’ai fait exprès pour voir jusqu’où vous seriez capable d’aller dans vos suspection et inspections...

Ben voyons..........

PS. Qu’est-ce que c’est qu’une "suspection" ??

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 3 décembre 2009 à 10H14

"De ces deux versions, quelle est la bonne ?"

Ben, les deux pardis !! Et vous sinon, aulieu d’affabuler sur la vie d’autrui...rappelez-moi ce que vous faites déjà dans la vie ? Si vous avez pignon sur rue, si les infos que vous donneriez sur votre personne (pour l’instand on ne sait toujours pas qui vous êtes et d’où vous sortez !) seraient éventuellement vérifiables sur internet...etc.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 3 décembre 2009 à 10H28

Oui, et je l’ai fait exprès pour voir jusqu’où vous seriez capable d’aller dans vos suspection et inspections... "Ben voyons.........."

Vous n’avez que ce mot là à mot la bouche décidément...

"PS. Qu’est-ce que c’est qu’une "suspection" ??"

C’est pas vrai, il est encrore sur le forum de naturavox !!! Mais alors, non content d’y passer vos journées, vous y passez également vos nuits ma parole ?!!! Incroyable !!!

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 3 décembre 2009 à 10H35

"ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies."

Vous appelez cela un pseudo vous ? Qui plus est, vous êtes bien placé pour parler de discours incantatoires ou de litanies...et dire que ce sont les autres qui sont gonflés !!

Vous qui ne faites rien de votre vie à part critiquer les autres sans savoir, c’est plutôt vous qui ne manquez pas d’air !!

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 3 décembre 2009 à 10H40

"Qu’est-ce que c’est qu’une "suspection" ??"

C’est pas vous qui vouliez donner des leçons de français aux autres ? Bravo ! Si vous ne savez pas ce que signifie le mot "suspection", que voulez-vous que je vous dise mon pauvre "ami" !!! Vous n’avez qu’à consulter le dico...

Et le verbe "suspecter", cela ne vous dit rien non plus ? BANANE !!!

votez :
par ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies. (IP:xxx.xx4.161.154) le 3 décembre 2009 à 11H47

C’est pas vous qui vouliez donner des leçons de français aux autres ?

Si, si justement et encore une fois !!!

Je serais curieux de savoir dans quel dictionnaire vous avez trouvé le mot de "suspection" qui est un mot anglais qui signifie en français "suspicion".

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 4 décembre 2009 à 13H36

"Je serais curieux de savoir dans quel dictionnaire vous avez trouvé le mot de "suspection" qui est un mot anglais qui signifie en français "suspicion"."

Et moi je serai curieux de vous voir briller dans un autre registre que celui de la critique facile monsieur l’inconnu ! Quand compterez vous enfin faire des choses constructives pour changer un peu ?

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 5 décembre 2009 à 09H15

"Je suis toujours curieux de connaître le dictionnaire français dans lequel vous avez trouvé le mot "suspection"... Quand vous aurez donné la réponse vous pourrez reprendre vos vomissments de hargne et de bile..."

Je suis toujours curieux de savoir quand est-ce que vous vous déciderez à changer de comportement envers les autres et je vous assure que dès lors que vous aurez rectifier votre attitude négative et que vous passerez à un registre plus constructif, je vous aiderez à faire toute les recherches que vous voulez...mais pour l’heure, ce n’est apparement pas demain la veille que vous pourrez avoir une discution seine et intelligente (une discution normale en fin de compte) avec vos interlocuteurs ! Car pour l’instant, le seul qui vomit et qui déverse sa haine et sa bile (ou son mal être) ici, c’est bien vous ! Moi, je n’ai jamais fait que de répondre à vos stupide attaques sans fondement et vos grossières accusations.

Sur ce, si vous n’avez que ce genre de d’insulte à formuler, je vous prie de ne plus me déranger.

votez :
par ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies. (IP:xxx.xx9.178.231) le 5 décembre 2009 à 11H29

Tiens déjà fidèle au poste à 9h15 un samedi matin !! Vous ne savez pas quoi faire de vos week ends ?

votez :
par ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies. (IP:xxx.xx9.178.231) le 5 décembre 2009 à 11H54

On trouve de plus en plus dans la littérature d’articles compilant les effets indésirables des compléments alimentaires, notamment ceux à base de plantes, lorsqu’ils sont pris soit seuls soit en association avec des traitements conventionnels. L’augmentation importante de la consommation de ces compléments par le grand public, poussée par l’industrie (très lucrative) et les prescripteurs adeptes d’un retour à la nature permet la mise en évidence de ces effets qui passaient inaperçus avant en raison du petit nombre de cas d’une part et de la difficulté qu’il y avait à établir sur ce petit nombre des raltions causales. C’est en quelque sorte un test clinique en vrai grandeur sur l’humain. Les articles rapportant des effets indésirables "directs" ou sous forme d’interférences avec les traitements soit encore sous forme de retards de diagnostic ou de mise en route de traitements appropriés chez des sujets ayant commencé par se traiter ou se faire traiter exclusivement par ces "traitements dits naturels" , sont de plus en plus nombreux.

Ci-dessous un exemple parmi tant d’autres de ces articles.

Expert Opinion on Drug Safety May 2006, Vol. 5, No. 3, Pages 433-451 , DOI 10.1517/14740338.5.3.433

Warfarin and its interactions with foods, herbs and other dietary supplements

Edith A Nutescu‌†1, Nancy L Shapiro‌2, Sonia Ibrahim‌2 & Patricia West‌2

1Clinical Associate Professor, University of Illinois at Chicago, College of Pharmacy, Department of Pharmacy Practice, 833 S. Wood Street ; M/C 886 ; Room 164, Chicago, IL 60612, USA. enutescu@uic.edu

2Clinical Assistant Professor, University of Illinois at Chicago, College of Pharmacy, Department of Pharmacy Practice, 833 S. Wood Street ; M/C 886 ; Room 164, Chicago, IL 60612, USA

†Author for correspondence

Despite its complex pharmacokinetic and pharmacodynamic profile, warfarin is still one of the most widely used oral anticoagulant agents. Attaining optimal anticoagulation with this agent is clinically challenging in view of its many food and drug interactions. Inappropriate anticoagulation control can expose patients to an increased risk of bleeding or thromboembolic complications, due to over and underanticoagulation, respectively. Fluctuations in dietary vitamin K intake can have a significant effect on the degree of anticoagulation in patients treated with warfarin. In addition, the explosion in use of various dietary supplements and herbal products can lead to undesired outcomes on anticoagulant levels. The aim of this review is to discuss the scope and the potential clinical impact of the most commonly reported food, dietary supplement and herbal interactions with warfarin therapy. Practical steps for patients and providers to minimise these interactions are highlighted.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 5 décembre 2009 à 14H31

"Tiens déjà fidèle au poste à 9h15 un samedi matin !! Vous ne savez pas quoi faire de vos week ends ?"

Si si ! Juste après vous avoir répondu avoir énième stupide message, je suis allez faire un tennis avec un ami !

"Eh ! Non ! Je ne me souviens pas... Je ne peux pas me souvenir parce que moi, je n’ai pas eu votre chance, je ne l’ai pas connu Hippocrate !!"

Vous par contre, je constate que vous vous ennuyez au point d’aller chercher un de mes anciens commentaires posté ici il y a plus d’un mois...et tous ça pour répondre une connerie en plus ! Décidément, vous croulez sous le ridicule mon pauvre...

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 5 décembre 2009 à 15H11

"On trouve de plus en plus dans la littérature d’articles compilant les effets indésirables des compléments alimentaires, notamment ceux à base de plantes..."

N’essayez pas de parler de chose que vous ne connaissez pas encore une fois monsieur l’inconnu ! On voit bien que vous n’avez aucune approche et connaissance que ce soit dans le domaine médicale. Car déjà, les complèment alimentaire sont fabriqués à partir d’éléments naturels, qu’ils soit à base de plante, de champignons ou de fruits. D’autre part, les complèments alimentaires à base de plante sont des produits de phytothérapie fabriqués à partir de plantes non toxique, donc déjà, il ne risque pas d’y avoir d’effet secondaire puisqu’il ne sagit pas de médicament chimique. Donc, en fait, vous dites n’importe quoi comme d’habitude, et aulieu de passer votre temps à demeurer bétement dans le registre de la critique négative, vous feriez mieux de l’investir au développement d’activités plus constructives, mais cela, il me semble déjà vous l’avoir conseiller mainte et mainte fois...vous être vraiment irrécupérable !

"...lorsqu’ils sont pris soit seuls soit en association avec des traitements conventionnels."

Déjà, s’ils sont pris seul, il n’y a, comme je l’ai dit, aucun risque d’effet secondaire pour les raisons déjà évoqué (à moins vraiment de ne pas lire la notice et de ne pas tenir compte de la posologie indiquée), ensuite, s’il sont pris en parallèle à un traitement allopathique, il n’y a pas non plus de risque d’interférence ou d’incompatibilité si le patient à bien lu la notice et qu’il ait été au préalable conseillé par un spécialiste, comme un naturopathe ou un ostéopathe par exemple (car vous ne le savez peut-être pas cela aussi, mais les ostéopathes aussi conseillent très souvent l’usage de complèments alimentaires).

"L’augmentation importante de la consommation de ces compléments par le grand public, poussée par l’industrie (très lucrative) et les prescripteurs adeptes d’un retour à la nature permet la mise en évidence de ces effets qui passaient inaperçus avant en raison du petit nombre de cas d’une part et de la difficulté qu’il y avait à établir sur ce petit nombre des raltions causales."

Vous avez décidément choisi de défendre une bien mauvaise cause et vous vous trompez complètement de combat ! Vous avez tellement envie de perdre votre temps à essayer de trouver en permanance des pseudo-preuves ou des pseudo-études allant à l’encontre de ce que je dis, juste pour le plaisir de me contrer, que vous en perdez toute logique et tout sens critique ! Je vous plainds bien... Encore une fois, vous mélangez tout parce que vous êtes complètement ignorant sur ce type de sujet. D’ailleurs, quelqu’un de normal ne parle pas de chose qu’il ne connaît pas...alors je ne sais pas ce que vous cherchez en continuant ainsi, mais tout ce que vous récoltez c’est un profond mépris et vous vous tourner en ridicule de plus en plus ! Vous feriez mieux, si vous avez donc autant de temps libre que ça, de vous intérêssé aux multiples scandales du secteur médicale classique savament orchestré par l’état (les psychoses de la grippe A, de la grippe aviaire, de la maladie de "la vahce folle", du S.I.D.A, les intoxications aux métaux lourds dû entre autre à la vaccination, la toxicité et la rééle inéficacité des traitement en cancérologie ou en psychiatrie, les multiple intoxication responsable des pharmaco-dépendance lié à la surconsommation de médicaments allopathiques, et j’en passe...) Vous voulez peut-être que je continue ? Parce que la liste est encore très longue !!! C’est belle est bien cette médecine là qui est dangereuse et scandaleuse monsieur l’inconnu !!!

"C’est en quelque sorte un test clinique en vrai grandeur sur l’humain. Les articles rapportant des effets indésirables "directs" ou sous forme d’interférences avec les traitements soit encore sous forme de retards de diagnostic ou de mise en route de traitements appropriés chez des sujets ayant commencé par se traiter ou se faire traiter exclusivement par ces "traitements dits naturels" , sont de plus en plus nombreux."

Ces articles dont vous parlez ont été rédigés par des organismes au discours totalement orienté en faveur de la médecine conventionnelle et sponsorisés par les groupes pharmaceutiques de type Merckx, Sanofi-Aventis ou d’autres !

Ils n’ont donc par conséquent aucune valeur et aucune crédibilité !

En revanche, si vous voulez que je vous montre beaucoup plus d’article et de témoignage prouvant la non-toxicité et l’éfficacité des complèments alimentaires, vous n’avez qu’à me demander, ce n’est pas ce qui manque !!!

Allez...

votez :
par ns ces données, vos discours ne sont qu’incantations et litanies. (IP:xxx.xx9.178.231) le 5 décembre 2009 à 16H47

si vous voulez que je vous montre beaucoup plus d’article et de témoignage prouvant la non-toxicité et l’éfficacité des complèments alimentaires, vous n’avez qu’à me demander, ce n’est pas ce qui manque !!!

Allez-y, c’est le moment, donnez-nous beaucoup d’articles (je dis bien articles et non pas "témoignages" qui n’ont aucune valeur de preuve irréfutables) prouvant l’efficacité des compléments alimentaires dans le traitement (je dis bien traitement et non pas soulagement) des conditions des cancers par exemple ou d’affections neurologiques ou psychiatriques.

votez :
par BienEtre (IP:xxx.xx0.231.157) le 6 décembre 2009 à 10H23

"Allez-y, c’est le moment, donnez-nous beaucoup d’articles..."

Déjà fait au moins deux fois ! Mais il est curieux de constater que les liens vers lesquels je vous ai renvoyé n’apparaissent toujours pas ou...auraient été éffacé, décidément très curieux...

page précédente
page suivante
1 | 2
Les Auteurs deAlimentation
Valerie B - 1 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Anissina - 5 articles
ble2 - 35 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
Samuel - 1 articles
BelleAuNaturel.net - 33 articles
Philippe - 6 articles