NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Manger moins de viande, mieux pour la santé, mieux pour la planète

Article publié le 15 mai 2009

Manger moins de viande, mieux pour la santé, mieux pour la planète

La planète est malade et nous pouvons la soigner. Certes il y a les gestes écologiques que l’on commence à bien intégrer comme limiter sa consommation d’eau et d’électricité, trier ses déchets, privilégier l’alimentation bio ...et manger moins de viande ! Non ce n’est pas une blague ! Aujourd’hui 30 % des terres arables sont cultivées pour nourrir non pas l’homme mais le bétail. Maïs et soja y poussent à coup d’arrosages d’engrais et de pesticides, que l’on retrouve ensuite dans les nappes phréatiques. Une fois qu’elles ont mangé, ces bêtes émettent des gaz qui contribuent aussi largement au réchauffement climatique. Une vache peut produire jusqu’à 500 litres de méthane par jour, sachant que ce méthane a un impact sur le réchauffement planétaire 32 fois supérieur au dioxyde de carbone !

Imaginez si tous les américains, très grands amateurs de viande, réduisaient leur consommation de 20 % alors l’effet sur le réchauffement climatique seraient réel, équivalent au changement de tout le parc automobile du continent par des voitures hybrides (selon une étude publiée dans le New york Times)

De plus la viande n’est pas bonne pour la santé : selon le Fonds Mondial de recherche contre le cancer, il faudrait limiter notre consommation de viande à seulement 500 grammes par semaine ! Les indiens se contentent bien de 14 grammes par jour et sont moins touchés par les cancers, maladies cardio-vasculaires et Alzheimer.

On peut très bien changer ses habitudes et remplacer progressivement la viande par des légumes secs, des protéines végétales, des champignons, des algues, ....D’une manière générale en passant au bio on constate que l’alimentation est plus riche en nutriments et de ce fait plus nourrissante : il en faut moins pour être "rassasié". Bref, il s’agit au maximum de manger local, de saison, avec moins de viande et si possible bio : )

Lire d’autres articles sur aboneobio sur les produits bio, l’alimentation anti cancer, les producteurs bio, l’impact négatif des pesticides ...

++ Oui au bio dans ma cantine !
++ Herbe, le raid movie paysan
++ La disparition des abeilles c’est la fin d’un mystere
++ Les légumes bio poussent dans le jardin de la Maison Blanche Obama
++ Alerte dans nos assiettes, reportage sur la malbouffe
++ Une semaine sans pesticides en 2009
++ Consommer bio, le conseil ekolo geek du week end
++ L’alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber
++ Les marges s’envolent dans la grande distribution, plus rien pour les producteurs
++ Le fast food bio version Marc Veyrat

Thèmes

Nutrition Empreinte écologique

Bookmark and Share
41 votes

commentaires
votez :
par maxim (IP:xxx.xx4.172.226) le 16 mai 2009 à 14H54

normalement ,pour la viande c’est trois fois par semaine ,en alternance avec oeufs et poissons .. pour la viande ,de préférence le Cheval ,plus maigre et plus protéinée que le boeuf ,les viandes blanches également ( volailles et lapin )

le boeuf raisonnablement ,riche en fer certes ,mais consommation modérée ...

mais selon les nutritionistes ,rien ne remplace les protéines de la viande en concentration , n’oublions pas les produits laitiers ,indispensables à la production de calcium ...

par pitié ,arrêtez votre terrorisme ,comme quoi les ruminants détruisent la couche d’ozone ,et qu’il faut laisser la viande au profit des légumes secs ,comme font les Indiens ,chaque pays a ses coutumes alimentaires ,et ce sont les pays les plus industrialisés où l’on vite le plus vieux ....les Indien sont leurs habitudes et un rythme de vie différents des nôtres . chaque civilisation a sa nourriture et s’en accommode ,parlons des Esquimaux ,est ce qu’ils mangent des légumes ? pourtant il n’y a pas plus de cancers ni de maladies cardio vasculaires chez eux !

il y avait justement une émission sur le sujet hier à la télé ,avec un nutritionniste des hopitaux de Paris ,qui disait qu’il faut manger de tout en quantité raisonnable afin d’assimiller tous les éléments ,mais pas succomber à la mode végétarienne encore moins végétalienne ,qui produisent des carences !

votez :
(IP:xxx.xx5.185.144) le 17 mai 2009 à 21H26

Des millions d’indoux mangent végétarien sans aucune carence. Où est le problème ?

votez :
par herbe (IP:xxx.xx0.239.136) le 16 mai 2009 à 19H17

Et oui que ça plaise ou non sans faire du terrorisme, il faut au moins être un peu lucide :

http://www.delaplanete.org/Rien-de-...

Sinon un petit article venant d’un nutritionniste qui remet les choses au point concernant les protéines :

http://www.sportnat.com/100km/alime...

J’ajouterai puisque certains aiment bien des cautions avec légitimité que beaucoup de médecins dont certains que je connais personnellement soignent des "maladies du siècle" : obésité, hypertension voire même le diabète en orientant le régime alimentaire de leurs patients vers l’option végétale ...

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx0.39.212) le 16 mai 2009 à 19H20

"...avec un nutritionniste des hopitaux de Paris..."

Encore un qui, pour dire des choses comme çà, est surement un incompétent notoire vendu aux/acheté par les lobbies de l’agroalimentaire, de la FNSEA, de l’industrie agrochimique. C’est peut être même un expert à l’AFSSA qui sait puisqu’ils sont tous incompétents et vendus, pas vrai nicolino & veillerette, les seuls experts crédibles sur la place ??

votez :
par furax2009 (IP:xxx.xx0.217.34) le 18 mai 2009 à 10H41

Soyons un peu sérieux ; si on vous écoute à donner des leçons au monde entier et en particulier aux USA, on reviendra à l’âge de pierre. Même à ce prix cela n’avait pas empêché les changements de climat et les ères glaciaires se succéder aux ères tropicales. La bagnole n’y était pour rien ! En réalité et personne n’ose le dire car politiquement très incorrect, le réchauffement climatique a des causes naturelles (très léger changement du centre de gravité de notre galaxie et ce réchauffement est aggravé par la surpopulation du globe : 6,5 milliards d’individus rejettent annuellement par la respiration du CO2. Sachant qu’un individu rejette 1,kg/jour de CO2 soit 620 kg/an ou 0,62 T/an). Pour la population mondiale de 6,5 milliards d’habitants cela représente en tout 6,5 10E9 * 0.62 = 4 milliards de tonnes de rejets/an soit 4 GigaTonnes/an Que représente maintenant le taux de rejet industriels : 1GigaTonnes/an soit le 1/4. A méditer car c’est la surpopulation du globe qui le détruit ; à cela vient évidemment s’ajouter l’industrialisation pour les faire vivre Conclusion : il faut limiter la surpopulation au niveau actuel comme la Chine avait réussi sous Mao. Pas d’autres solutions !

votez :
par sobriquet (IP:xxx.xx8.33.228) le 18 mai 2009 à 15H56

Et la deforestation ? Et l’érosion des sols ? Et la biodiversité ? Et la santé des consommateurs ? La surconsommation de viande impacte tout cela également.

votez :
par Trashon (IP:xxx.xx0.205.119) le 18 mai 2009 à 10H51

500 gr de viande par semaine :-O

C’est à peine la taille de ma p’tite cote de bœuf du samedi :-p et je vous dis pas la tronche de mon boucher si je lui demande un rosbif de 500grs :-))

Sur ce je vous laisse il faut que j’aille enfourner mon filet mignon....

votez :
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 19 mai 2009 à 12H25

L’avenir est aux biotechnologies, pas aux restrictions. Vive La vache qui pète moins.Vive la STH Les pays en développement ont également le droit aux vaches génétiquement modifiées ! Vive la la bonne viande et le bon fromage ! vive la france et mort aux constipés !

votez :
(IP:xxx.xx0.88.23) le 23 mai 2009 à 01H34

à l’origine l’etre humain n’est pas fait pour manger de la viande...

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx9.176.153) le 23 mai 2009 à 12H05

à l’origine l’etre humain n’est pas fait pour manger de la viande... Ah !! Et pourquoi donc ?

On se demande bien pourquoi nos lointains ancêtres se sont cassé le train à éclater des silex, puis de les polir, puis de les tailler pour les rendre pointus et tranchants de façon à abattre, à depecer et à débiter des animaux énormes et dangereux qu’ils consommaient alors qu’ils auraient pu se contenter de se balader en cueillant, en ramassant des baies, des fruits, des feuilles et des racines de toutes sortes, c’était quand même moins dangereux et plus facile, non ? Peut être qu’ils étaient déjà masochistes ??

votez :
par ProAnimo (IP:xxx.xx4.183.96) le 27 juillet 2009 à 22H59

Manger moins de viande : mieux pour la santé, mieux pour la planète et mieux pour les animaux ! Nous devons nourrir l’humanité avec humanité, et améliorer les conditions d’élevage des animaux : les denrées ovo lactées carnées sera plus coûteuses mais nous en consommerons moins, pour un apport nutritionnel équivalent.

Les Auteurs deAlimentation
Valerie B - 1 articles
Béatrice de Reynal - 209 articles
Anissina - 5 articles
ble2 - 35 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
Samuel - 1 articles
BelleAuNaturel.net - 33 articles
Philippe - 6 articles