NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Les bienfaits de l'huile d'olive : une arnaque marketing

Article publié le 11 août 2008

Les bienfaits de l'huile d'olive : une arnaque marketing

Huile santé par excellence, on lui prête toutes les vertus, tous les pouvoirs... Pourtant, elle ne rime à rien. Ni avec nutrition, ni avec prévention. En termes de communication santé, elle bât à plates coutures les plus grandes marques - Danone ou autre. Histoire d’une arnaque marketing de premier ordre !

La Réglementation (JOUE 19.11.2005 L 302) précise : les dénominations et définitions des huiles d’olive et des huiles de grignons d’olive sont :

I. L’huile d’olive

C’est l’huile provenant uniquement du fruit de l’olivier, à l’exclusion des huiles obtenues par solvant ou par des procédés de réestérification et de tout mélange avec des huiles d’autre nature. Elle fait l’objet des dénominations ci-après :

A. Huiles d’olive vierges : huiles obtenues à partir du fruit de l’olivier uniquement par des procédés mécaniques ou d’autres procédés physiques dans des conditions, thermiques notamment, qui n’entraînent pas l’altération de l’huile, et n’ayant subi aucun traitement autre que le lavage, la décantation, la centrifugation et la filtration. Elles font l’objet du classement et des dénominations ci-après :

1. huiles d’olive vierges propres à la consommation en l’état :

  • huile d’olive vierge extra  : huile d’olive vierge dont l’acidité libre exprimée en acide oléique est au maximum de 0,8 gramme pour 100 grammes, et dont les autres caractéristiques correspondent à celles prévues pour cette catégorie ;
  • huile d’olive vierge : huile d’olive vierge dont l’acidité libre exprimée en acide oléique est au maximum de 2,0 grammes pour 100 grammes, et dont les autres caractéristiques correspondent à celles prévues pour cette catégorie ;
  • huile d’olive vierge courante : huile d’olive vierge dont l’acidité libre exprimée en acide oléique est au maximum de 3,3 grammes pour 100 grammes, et dont les autres caractéristiques correspondent à celles prévues pour cette catégorie (1) ;

2. Huile d’olive vierge non propre à la consommation en l’état :

Huile d’olive vierge lampante : huile d’olive vierge dont l’acidité libre exprimée en acide oléique est supérieure à 3,3 grammes pour 100 grammes, et/ou dont les caractéristiques organoleptiques et les autres caractéristiques correspondent à celles prévues pour cette catégorie. Elle est destinée au raffinage en vue de son utilisation pour la consommation humaine ou destinée à des usages techniques ;

B. Huile d’olive raffinée : huile d’olive obtenue par le raffinage d’huiles d’olive vierges. Son acidité libre exprimée en acide oléique est au maximum de 0,3 gramme pour 100 grammes, et ses autres caractéristiques correspondent à celles prévues pour cette catégorie (2) ;

C. Huile d’olive : huile constituée par un coupage d’huile d’olive raffinée et d’huiles d’olive vierges propres à la consommation en l’état. Son acidité libre exprimée en acide oléique est au maximum de 1 gramme pour 100 grammes, et ses autres caractéristiques correspondent à celles prévues pour cette catégorie (3).

II. L’huile de grignons d’olive

C’est l’huile obtenue par traitement aux solvants ou d’autres procédés physiques des grignons d’olive, à l’exclusion des huiles obtenues par des procédés de réestérification et de tout mélange avec des huiles d’autre nature. Elle fait l’objet des dénominations ci-après :

A. Huile de grignons d’olive brute : huile de grignons d’olive dont les caractéristiques sont celles prévues pour cette catégorie. Elle est destinée au raffinage en vue de son utilisation pour la consommation humaine ou destinée à des usages techniques ;

B. Huile de grignons d’olive raffinée : huile obtenue par le raffinage de l’huile de grignons d’olive brute. Son acidité libre exprimée en acide oléique est au maximum de 0,3 gramme pour 100 grammes et ses autres caractéristiques correspondent à celles prévues pour cette catégorie (1) ;

C. Huile de grignons d’olive : huile constituée par un coupage d’huile de grignons d’olive raffinée et d’huiles d’olive vierges propres à la consommation en l’état. Son acidité libre exprimée en acide oléique est au maximum de 1 gramme pour 100 grammes, et ses autres caractéristiques correspondent à celles prévues pour cette catégorie. Ce coupage ne peut, en aucun cas, être dénommé « huile d’olive » (2).

Note :
(1) Ce produit ne peut être vendu directement aux consommateurs que si le pays de vente au détail l’autorise. En cas de non-autorisation, sa dénomination répond aux dispositions légales de ce pays.
(2) Ce produit ne peut être vendu directement aux consommateurs que si le pays de vente au détail l’autorise.
(3) Le pays de vente au détail peut exiger une dénomination plus précise.

D’un point de vue nutritionnel, les compositions varient d’une huile à l’autre, au fil des années, au fil des terroirs et des saisons. Mais globalement, on peut garder une moyenne comme ci dessous indiquée :

Lipides totaux 99,9 g
Acides Gras saturés 14,5 g
AG mono insaturés 71 à 77 g
AG poly-insaturés 7,1 à 11,5 g
dont oméga 3 0,6 à 0,8 g
dont oméga 6 6,5 à 10,5 g
Vitamine E 10 à 18 mg

Que faut-il retenir ?

Que l’huile d’olive est essentiellement constituée de graisses monoinsaturées, celles là même qui ne sont ni délétères, ni bénéfiques. Elles apportent de l’énergie.

Bien sûr, c’est mieux que des graisses saturées. Mais c’est moins bien que des huiles polyinsaturées comme le colza ou le soja (riches en Oméga 3) ou que le tournesol (riche en oméga 6).

Sachez quand même que les Français mangent trop d’oméga 6 et pas assez d’oméga 3. Donc, pour votre santé, pour la croissance du petit, pour la femme enceinte, pour éviter le cholestérol ou pour soigner les malades du cœur ou des vaisseaux, rien ne vaut l’huile de colza.

L’huile d’olive, c’est pour le plaisir et l’énergie. C’est tout !

Thèmes

Alimentation Santé Nutrition

Bookmark and Share
78 votes

commentaires
votez :
par judel.66 (IP:xxx.xx6.244.196) le 11 août 2008 à 16H11

si je comprends bien il y a davantage d’oméga 6 que d’oméga 3 dans l’huile d’olive....et ce déséquilibre n’est pas bon.....faut il alors faire un coctail d’huile d’olive (un peu) et d’huile de colza (davantage) dans mon gaspacho journalier....

votez :
par Ronfladonf (IP:xxx.xx7.40.227) le 11 août 2008 à 16H39

Question :

Ici l’huile d’olive est mauvaise pour toutes les raisons ici dénoncées...

Un peu plus loin, l’huile de colza est mauvaise à cause des pesticides vaporisés sur le colza

La bas, c’est le poisson qui est mauvais... ou bon, tout dépend du point de vue...

Globalement, le message général de tous les medias :
- la télé vous tuera (violence ...)
- le sexe vous tuera (MST...)
- le jeu video vous tuera (GTA et consorts)
- la musique vous tuera (Hadopi et DADVSI)
- la nourriture vous tuera (cholestérol, cancer, ...)
- le sport vous tuera (Problèmes cardiaques ...)
- le sommeil vous tuera (MSIN)
- la vie vous tuera (Mort)

Moralité suicidez-vous, c’est meilleur pour la santé.

On fait quoi avec çà ?

On s’en fout ? (mourir de çà ou d’autre chose, vous savez...)

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.7.108) le 11 août 2008 à 16H53

Bah !il faut bien que les nutritionneurs et les nutritionneuses vivent....

On est en train de vivre avec cette catégorie la même chose que ce que l’on a vu avec les psychologues, psychotérapeutes et autres psy qu’chose. Il y en a une telle prolifération aujourd’hui, qu’il faut bien qu’ils inventent quelque chose pour se créer du boulot et justifier leur présence (omniprésence), quelque chose qui fasse peur de préférence, parce que c’est ce qui se vend le mieux...

votez :
par zygomar (IP:xxx.xx4.7.108) le 11 août 2008 à 16H54

La vie est dangereuse..... C’est une maladie sexuellement transmissible dont l’issue est constamment fatale....

votez :
par Jean-Benoit Hugues (IP:xxx.xx7.228.43) le 12 août 2008 à 13H17

L’huile d’Olive est la seule matiere grasse produite naturellement. L’huile de Colza ou de Tournesol est produite par extraction chimique en utilisant des solvants. S’il est vrai que celles-ci contiennent des Omega3 ou 6 en quantite superieure a l’huile d’Olive, le redacteur de l’article nous cite une reglementation qui n’est pas interessante puisqu’en France il ne se vend que des huiles d’Olives vierges ou extra vierges. Cette meme personne ne nous explique pas que l’extraction des huiles vegetales autre que l’huile d’Olive passe une lourde etape chimique. Alors que choisir, une matiere grasse naturelle et gouteuse ou une autre avec un passif chimique ? Peut-etre ce nutritioniste ne savait-il(elle) pas comment sont produites les huiles de Colza et Tournesol (autres que vierges ou bio). N’oublions qu’en France le Lobby des cereales est tres puissant. JBH.

votez :
par Dmv (IP:xxx.xx7.79.242) le 8 novembre 2008 à 14H49

>L’huile d’Olive est la seule matiere grasse produite naturellement. L’huile de Colza ou de >Tournesol est produite par extraction chimique en utilisant des solvants.

C’est bien entendu faux. J’ai ici de l’huile de colza bio, "extraite par première pression" à froid (3,20€ les 50 cl). La couleur est toutefois assez différente de l’huile de colza non bio (jolie couleur ambre) ainsi que l’odeur et le goût qui tirent sur la noisette/la noix.

>S’il est vrai que celles-ci contiennent des Omega3 ou 6 en quantite superieure a l’huile d’Olive, le >redacteur de l’article nous cite une reglementation qui n’est pas interessante puisqu’en France il >ne se vend que des huiles d’Olives vierges ou extra vierges.

Souvenez de la polémique sur la qualité des huiles d’Olive (25% de non conforme ). A vôtre place, je me méfierais.

>Cette meme personne ne nous explique pas que l’extraction des huiles vegetales autre que l’huile >d’Olive passe une lourde etape chimique.

Encore une fois c’est faux. Que ce soit l’huile de colza ou l’huile d’olive, si vous voulez être sûr, préférez les bio en extraction par première pression à froid. Et puis consommez celle qui vous fait plaisir.

> N’oublions qu’en France le Lobby des cereales est tres puissant. JBH

Hélas, à mon avis aucun "lobby" n’est là pour rattraper l’autre.

votez :
par flexo (IP:xxx.xx3.39.216) le 19 septembre 2011 à 12H56

je ne suis pas d accord .

les huile de colza ou tournesol peuvent aussi etre premiere pression a froids sans solvant. elles sont indiquee premiere pression a froids.

et elles ont une couleur et un parfum que n aurons jamais les huiles solvantées.

votez :
par Nathalie J- (IP:xxx.xx3.206.115) le 12 août 2008 à 18H14

Bonjour,

Je ne suis pas nutritionniste, mais j’essaie de faire très attention à ma santé et je suis un peu retournée par ce que vous dites dans votre article. En plus, je viens du Sud de la France, alors, chauvinisme ou pas j’ai de quoi défendre l’huile d’olive.

Par chez moi on dit qu’elle fait rajeunir et c’est vrai qu’on lui prête certaines vertus médicinales (contre l’hypertension, le diabète, le cholestérol ...) . Bien sûr, je parle de l’huile d’olive première pression à froid et vierge extra ( pas trop acide et peu odorante ). A bannir si possible celles du commerce, vous auriez peut-être un petit moulin presseur près de chez vous ? Ou un revendeur artisanal ? Sinon commandez votre huile sur internet à des fabricants de qualité !

Chez moi, on utilise peu de matières grasses mais quand il y en a c’est de l’huile d’olive : pour faire la pate à tarte (remplacer le beurre …) pour faire la cuisine, dans la salade et même les cosmétiques bios (massages, masques) !

La nutrition, c’est comme tout, il y a différentes écoles. Le mieux c’est encore de manger un peu de tout, le plus bas possible dans la chaine alimentaire et de manger moins mais mieux. On réduit toujours son budget « courses » alors que la nourriture c’est le carburant de la vie. Depuis que je ne suis plus étudiante et que je mange autre chose que des pates (pour schématiser …), j’ai repris des couleurs et perdu du poids, essayez-donc une cure exclusive de fruits et légumes quelques jours par mois, c’est un vrai miracle ;-)

votez :
par Ronfladonf (IP:xxx.xx0.36.167) le 12 août 2008 à 23H30

Des adresses peut-être parce qu’en tant que "jeune qui démarre dans la vie active"... je sors tout juste de ma période pâtes/BN...

Par contre il est vrai que depuis peu j’essaie de faire attention à ce que je mange et ... c’est pas facile !

Comme je l’ai dit plus haut suivant la personne qu’on écoute tout est mauvais et nous tuera à terme !

Par contre la cure exclusive de légumes, je veux bien... mais j’ai du mal à me rassasier de légumes uniquement (même si c’est des haricots ou du blé)

Voilà un article qui peut être intéressant de la part d’un nutritionniste :
- Quels légumes rassasient autant qu’un bon steak ? qu’une omelette ? qu’un pavé de poisson ? (en tant que jeune actif, les repas de midi sont rapides et il est plus rapide de manger un steak de 200g que 1500g de salade/carottes/tomates/etc... c’est à peu près la portion de légumes qu’il me faut pour éviter le grignotage...)

- Lesquels apportent des protéines et des minéraux à un niveau équivalent à un œuf ou un bon steak choisi sur pied ? ou encore un bon filet de poisson fraîchement péché...

- Quels apports en minéraux pour quelle famille de légume ?

Essayez d’être positifs et constructifs : ne dites plus "Ne mangez pas..." mais plutôt "Mangez... parce que..."

Personnellement ça me gave le discours moralisateur qui m’explique que mon régime alimentaire n’est pas bon mais qui ne donne aucune solution... (Puisque tout est mauvais d’un sens...)

Dites nous plutôt ce qui est bon à la santé et pourquoi !

En ce qui concerne l’huile d’olive en tout cas je la garde au moins pour le goût agréable...

votez :
par marcoB12 (IP:xxx.xx9.156.205) le 14 août 2008 à 19H29

Vous me semblez un peu trop sûre de vous : " L’huile d’olive, c’est pour le plaisir et l’énergie. C’est tout !". Le goût est clairement meilleur sans parler de la source (arbre contre semis annuel). Que cette huile ne soit pas la panacée, soit, mais de là... Cette huile doit contenir des dizaines de molécules et bien malin qui peut dire que ce cocktail est moins bon que celui du colza (souvenons-nous de l’histoire de l’acide érucique). Pour mémoire le colza subit en moyenne bien plus de traitements phytosanitaires que l’olivier qui peut s’en passer et certains de ces produits sont inévitablement lipophiles et sont régulièrement soupçonnés d’avoir des effets secondaires... Affirmer qu’une huile est plus bénéfique qu’une autre relève (pour moi) de la religion, car nous sommes incapables de quantifier l’effet de ces cocktails de molécules dans un organisme complexe en consommant des centaines d’autres (parfois au cours du même repas). Que l’épidémiologie nous dise qu’on se porte mieux en mangeant moins de ceci et plus de cela pour une maladie précise et au long cours, soit. Que la diététique nous dise : ça c’est bon pour nous et ça neutre, c’est une prétention de connaissance basée sur du vent... Dès que nous aurons des cultures de colza transgénique, je passerai à celle de noix et je ne porterai pas plus mal...

votez :
par Anne-Marie (IP:xxx.xx2.31.69) le 18 août 2008 à 10H20

Seule l’huile d’olive résiste bien à la cuisson. Vous ne pouvez utiliser l’huile de colza que pour l’assaisonnement et si elle n’est pas garantie bio, vous risquez de consommer des OGM. Mais l’huile d’olive, il faut également la choisir bio et de fabrication artisanale.

votez :
par Christian Pinatel (IP:xxx.xx1.52.201) le 25 août 2008 à 16H33

Arnaque marketing. Les mots sont un peu forts semble t-il, pour une information objective. Y aurait-il des jaloux du succès de l’huile d’olive ?? Effectivement ce produit a fait de nombreuses victimes parmi ses concurrents. L’huile d’olive a pris son essor lorsque l’on avait appris aux consommateurs que le beurre n’était pas ce qu’il y avait de mieux, dans les années 70, car il est essentiellement constitué de graisses saturées (AGS) comme les autres graisses d’origine animale. Le terrain avait été préparé par les "huile légères", à dominante acides gras poly-insaturé (AGPI), qui se trouvaient toutes désignées face à la matière grasse à dominante AGS. Mais des études américaines sur le régime méditerranéen, initiées des le milieu du 20° siècle par le Dr Ancel Keys ont montré la suprématie de l’huile d’olive. Tout en ayant l’avantage de l’insaturation face aux AGS, les acides gras mono-insaturés (AGMI) majoritaires dans l’huile d’olive lui confèrent une excellente résistance à la cuisson, ce que n’ont pas les huiles "légères" à AGPI. Mais surtout, et c’est là le point fort du régime méditerranéen, la consommation de MG à dominante AGMI améliore le rapport HDL/LDL (lipoprotéines transportant le cholestérol), et diminue ainsi plus efficacement les risques cardio-vasculaires que les huiles à majorité AGPI. À cet avantage dont bénéficie l’huile d’olive, s’ajoute celui d’être une huile vierge issue de la pulpe d’une drupe (fruit). Elle est ainsi pourvue d’antioxydants naturels (en majorité des composés phénoliques appelés souvent polyphénols), si rares dans une alimentation citadine manquant de fruits et légumes, et qui améliorent la conservation de l’huile. Et là dessus se rajoute une diversité gustative qui n’existe chez aucune autre huile alimentaire, qui, outre l’avantage gastronomique, pourrait représenter un avantage diététique selon certains auteurs (J. Puisais par exemple), par l’effet "satiété psychologique" (en résumé : on est mieux rassasié avec des aliments à configuration organoleptique complexe qu’avec des aliments médiocres fortement salés et sucrés pour les rendre appétents). Faites vos conclusions !

votez :
par Clément (IP:xxx.xx1.137.69) le 29 août 2008 à 01H27

@judel : L’huile d’Olive ne contient ni omega3, ni Omega6. @Christian : Niez vous l’effet des omega 3 sur les problèmes cardiovasculaires ? Etes vous en train de dire que l’huile olive a un meilleur effet (ca n’est pas clair dans votre texte). J’ai du mal à saisir comment le Dr Keys a pu montrer une "suprématie de l’huile d’Olive" à partir du milieu du XXeme siècle", les etudes sur les Omegas 3 restant récentes.

Vous oubliez (?) également le rôle des OMega 3 dans les fonctions du cerveau, de la peau, de la dépression, du contrôle de l’inflammation..

Une chose est certaine, les effets positifs de l’huile d’olive ont sans doute été un peu exagérés (ca vient du sud :)) : le mythe du régime méditerraneen qui finalement semble se résumer a manger suffisamment de légumes, est bien là !

Enfin, de là à aller taxer l’huile d’Olive "d’arnaque marketing", il ne faut pas exagérer non plus. Il reste le rôle gustatif, les apports en anti oxydants (meme si ca ne me semble pas tres sérieux de compter sur un filet d’huile !), les apports en acides gras monoinsaturés...

votez :
(IP:xxx.xx2.89.187) le 9 décembre 2008 à 18H58

Chers internautes, n’écoutez pas ce que dit ce type, a mon avis cet arcticle relève du lobing. Si on mange de l’huile d’olive c’est avant tout PARCE QUE C’EST BON, LES OMÉGAS ON S’EN FOUT. Mais monsieur peut dire ce qu’il veut, ce qui me permet à mon tour d’exposer 2 o 3 arguments écolo en faveur de la culture oléicole.

Tout d’abord cet arbre est pérrain, pouvant vivre plusieurs siècles dans des régions très arides, et ça c’est très bien car cela évite au paysan (que je suis) de se ruiner la santé tous les ans en replantant. Il peut aussi repartir du pied après des gels terribles.

Ensuite l’olivier donne des fruits avec lesquels on peut faire de l’huile mais qu’on peut aussi manger préparés. Plutôt cool pour la faim dans le monde, non ? (je te laisse ton steak de soja)

Par ailleurs je pense pas que la culture de l’olivier ait un impaact sur l’écologie comparable à celui du soja ou du colza : On arrive tant bien que mal à faire du bio avec l’olivier. Un olivier vit en symbiose avec tout un écosysthème : végétaux variés, insectes, oiseaux, lapinous que l’humain peut chasser quand y en a beaucoup... on est loin de la dictature de la monoculture qui ne tolère qu’elle.

On va pas s’attarder sur les origines de l’olivier que les grecs nous ont apportés en 600 avt jc, ni sur les symboles ou la beauté de l’arbre, mais moi je trouve que c’est bien mieux de compter fleurette au milieu d’une olivette que dans un champ de soja.

L’olivier génère du bois mort, plutôt cool pour l’hivers ça non ?

L’olivier n’a qu’un seul défaut : il n’est pas porteur pour les recherches de Bayer ou Monsanto. En effet, il n’a pas besoin de déshebants, n’ayant pas de prédateur incurable on ne le connait pas génétiquement modifié donc pas rentable pour les semenciers, son irrigation est réduite donc c’est pas cool pour les marchands de ponpes, tuyeau, pétrole consommé par les pompes...Et en plus les olivettes sont souvent de petites tailles et menées par de petits paysans passionnés (souvent des viticulteurs à la retraite) et pas par des gros avides d’hectares... Dans un précédent message que vous avez cencurés, je m’en suis pris à l’auteur de cet arcticle qui, à mon gout, ne se base que sur des arguments cullinaires au mépris de l’une des plus anciennes cultures d’arbre. Je m’excuse donc pour ma grossièreté, je vous promet que je le ferais plus...

...Je dirais simplement que l’on perd vite ses moyens quand on voi sapé un travail (dur) que l’on fait avec passion.

Si vous ne me censurez pas à nouveau merci

votez :
par guilhem+ (IP:xxx.xx2.89.187) le 9 décembre 2008 à 19H07

Chers internautes, n’écoutez pas ce que dit ce type, a mon avis cet arcticle relève du lobing. Si on mange de l’huile d’olive c’est avant tout PARCE QUE C’EST BON, LES OMÉGAS ON S’EN FOUT. Mais monsieur peut dire ce qu’il veut, ce qui me permet à mon tour d’exposer 2 o 3 arguments écolo en faveur de la culture oléicole.

Tout d’abord cet arbre est pérrain, pouvant vivre plusieurs siècles dans des régions très arides, et ça c’est très bien car cela évite au paysan (que je suis) de se ruiner la santé tous les ans en replantant. Il peut aussi repartir du pied après des gels terribles.

Ensuite l’olivier donne des fruits avec lesquels on peut faire de l’huile mais qu’on peut aussi manger préparés. Plutôt cool pour la faim dans le monde, non ? (je te laisse ton steak de soja)

Par ailleurs je pense pas que la culture de l’olivier ait un impaact sur l’écologie comparable à celui du soja ou du colza : On arrive tant bien que mal à faire du bio avec l’olivier. Un olivier vit en symbiose avec tout un écosysthème : végétaux variés, insectes, oiseaux, lapinous que l’humain peut chasser quand y en a beaucoup... on est loin de la dictature de la monoculture qui ne tolère qu’elle.

On va pas s’attarder sur les origines de l’olivier que les grecs nous ont apportés en 600 avt jc, ni sur les symboles ou la beauté de l’arbre, mais moi je trouve que c’est bien mieux de compter fleurette au milieu d’une olivette que dans un champ de soja.

L’olivier génère du bois mort, plutôt cool pour l’hivers ça non ?

L’olivier n’a qu’un seul défaut : il n’est pas porteur pour les recherches de Bayer ou Monsanto. En effet, il n’a pas besoin de déshebants, n’ayant pas de prédateur incurable on ne le connait pas génétiquement modifié donc pas rentable pour les semenciers, son irrigation est réduite donc c’est pas cool pour les marchands de ponpes, tuyeau, pétrole consommé par les pompes...Et en plus les olivettes sont souvent de petites tailles et menées par de petits paysans passionnés (souvent des viticulteurs à la retraite) et pas par des gros avides d’hectares... Dans un précédent message que vous avez cencurés, je m’en suis pris à l’auteur de cet arcticle qui, à mon gout, ne se base que sur des arguments cullinaires au mépris de l’une des plus anciennes cultures d’arbre. Je m’excuse donc pour ma grossièreté, je vous promet que je le ferais plus...

...Je dirais simplement que l’on perd vite ses moyens quand on voi sapé un travail (dur) que l’on fait avec passion.

Si vous ne me censurez pas à nouveau merci

votez :
par Fahd (IP:xxx.xx3.221.74) le 12 décembre 2008 à 16H14

C’est le rapport omega 6 omega 3 qui est important ! L’huile d’olive est imbattable dans ce sens et plusieurs chercheurs ont démontré qu’elle a un rapport très proche du lait maternel, en effet l’huile d’olive est bénéfique meme pour les nouveaux nés, l’huile de colza c’est la vraie arnaque marketing ! Basé vous sur des recherches scientifiques je peux vous fournir les liens si interessés

votez :
par nouara (IP:xxx.xx3.34.252) le 8 juillet 2009 à 01H27

bonjour,depuis que je consomme de l’huile d’olive je suis en forme et en bonne santé.je vous conseille d’en consommer,je vous une bonne santé.

votez :
par Marlitta (IP:xxx.xx4.25.29) le 29 novembre 2010 à 11H42

Ma mère, âgée de 60 ans, est partie voir son médecin en Espagne pour une éventuelle intervention chirurgicale du cœur. Après examens, le médecin s’est étonné de ne trouver aucune trace de mauvais cholestérol dans ses veines et l’a convoquée pour avoir des infos sur son hygiène de vie. La réponse ? L’huile d’olives !!! Jamais elle ne prend de graisse animale, elle n’abuse pas pour autant de l’huile d’olives mais elle cuisine beaucoup avec, sa salade, certains de ses sandwichs, son couscous, ses soupes...etc Ma sœur quand elle était petite, à peine une année, avait fait une sévère indigestion et n’arrêtait pas de pleurer. Mon oncle la voyant dans cet état est vite allé en cuisine chercher une cuillère à café d’huile d’olives. Aussitôt prise aussitôt elle a rendu tout ce qu’elle avait mangé et qui ne passait pas et a dormi jusqu’au matin sans plus aucun soucis avec son estomac. Mon papa quand il se blessait, son premier réflexe était de mettre de l’huile d’olives sur la plaie. Le sang s’arrête de couler et la plaie est naturellement désinfectée. Jamais il ne mettait de mercurochrome ou autre produit dessus juste de l’huile d’olives et jamais il n’a eu de problèmes. Moi même j’ai des problèmes de peau atroces et rien ne m’apaise ni ne fait disparaître mes bobos comme l’huile d’olives. Ce qu’on peut retenir de ce que je viens d’écrire plus haut est que l’huile d’olives est vraiment bonne pour la santé, il n’y a aucun bénéfice de marketing à parler de ses bienfaits quand les "expériences" sont personnelles sans aucune influence publicitaire ou autre. L’huile d’olives pour nous n’est rien d’autre qu’un remède laissé par nos ancêtres que nous utilisons depuis la naissance (le massage des nouveaux-nés avec de l’huile d’olives les aide à développer un système immunitaire plus solide que la moyenne), le négliger serait de la folie car se serait négliger sa propre santé.

votez :
par bachir (IP:xxx.xx4.37.230) le 25 juin 2011 à 00H21

selon david serban schreiber le cancérologue célèbre, auteur "d’anticancer" l’huile d’olive aurait des vertus anticancer. Cela aurait été prouvé par des recherches en laboratoires depuis peu. Le Pr David Khayat auteur de "le vrai régime anticancer" la classifie dans les aliments aux bénéfices anti cancer et la note comme "très bon". Cependant le professeur Khayat juge l’huile de colza comme potentiellement dangereuse du fait de ses acides gras polyinsaturés instables à la chaleur. Moi je suis convaincu des biens faits de l’huile d’olive car c’est une composante essentielle des cuisines méditérannéennes qui sont réputées comme anticancer et antiproblèmes cardiovasculaires. La qualifié "d’arnaque marketing de premier ordre !" me semble déplacé. Votre opinion m’intéresse je suis ouvert à tous les arguments.

votez :
par hassan (IP:xxx.xx6.202.177) le 13 juillet 2011 à 10H47

je vis au maroc et il n y a pas mieux que l huile d olive la seule huile que tu peux manger avec du pain et tu sens un gout

votez :
par Daniella (IP:xxx.xx8.182.34) le 18 juillet 2011 à 15H07

Si vous parlez de l’huile de tournesol, sachez que cette huile n’est pas conforme à la santé de la population qui l’utilise. Un vrai scandale touche cette huile (en autres...)

votez :
par ludox (IP:xxx.xx4.240.107) le 13 mars 2012 à 01H48

Rien ne vaut l’huile de vidange !!! :)

En plus agréé par la communauté europeenne d’apres le reportage de France5 de ce Week end.

votez :
par Mohamed (IP:xxx.xx3.194.150) le 18 mars 2012 à 12H06

Vous dites ça pour des raisons commerciales seulement, moi je préfére mille fois l’huile d’olive parceque c’est mille fois naturelle et c’est issue d’un arbre bénit.

votez :
par michèle (IP:xxx.xx6.89.153) le 19 août 2012 à 17H51

Ne seriez vous pas financée par Monsanto pour écrire un tel article ?

votez :
par jordans for sale cheap (IP:xxx.xx5.90.52) le 16 août 2013 à 21H45

This, Heidi says cheap jordans for sale cheap nike jordans , is the most important key to transforming our planet. "Imagine a world where we are all living our life's purpose http://www.highflyshoes.com ."Piercing The Corporate Veil

Les Auteurs deAlimentation
Béatrice de Reynal - 209 articles
Anissina - 5 articles
ble2 - 35 articles
La Nature dans la Peau - 6 articles
Samuel - 1 articles
BelleAuNaturel.net - 33 articles
Philippe - 6 articles
Mes elféebulations - 13 articles