NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Murs en paille consommateurs de SHON : vivement mars 2012 !

Article publié le 15 février 2012

Murs en paille consommateurs de SHON : vivement mars 2012 !

A ce jour, pour calculer la taille autorisée des constructions sur un terrain à batir (la SHON) : on prend la surface délimitée par les murs extérieurs auquel on enlève 5 % forfaitaire pour l'isolation. Donc, moins on isole, plus on peut construire !

Opter pour une isolation paille, forcement épaisse, de par la forme des bottes de paille, s'avére donc très pénalisant dès lors que l'on a une SHON un peu limitée (autour de 15 % de baisse du droit à construire !).

Cette règle d'urbanisme archaique, anti-écologique, sera heureusement abolie le 1er Mars 2012 au profit d'un calcul où l'épaisseur du mur il ne sera pas pris en compte dans le calcul, voilà qui devrait réjouir les constructeurs de maison en paille en grosses bottes ! 

On pourra donc ainsi construire sans recours à un architecte 170 m2 (196.9 plus précisemment) de surface de vie, ce qui était loin d'être le cas avec l'abatement forfaitaire.

Attention ne pas confondre ce calcul lié au droit de l'urbanisme (permis de construire) avec le calcul de la taxe foncière qui est basée sur les surfaces de plancher (quel que soit la hauteur sous plafond).

Photo : réalisation de Werner Schimdt, un architecte autrichien bien connu pour ses constructions en grosses bottes de paille adaptées aux climats rudes.

Thèmes

Urbanisme Maison passive