NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Les fumeurs "d'occasion" plus exposé aux risques de troubles mentaux

Article publié le 10 août 2010

La dénomination de "fumeurs d'occasion" est une traduction de l'anglais e"Secondhand Smokers" par lequel on désigne dans le monde anglosaxon ceux qui ne fument pas eux mêmes mais qui "bénéficient" de la fumée de leurs voisins de travail, conjoints ou cercle d'amis fumeurs.

Il est connu que les fumeurs sont plus exposés à des dépressions ou à des troubles mentaux de différents ordres que les non fumeurs.Un étude recente menée par le University College de Londres vient de montrer, en analysant les resultats des revues de Santé Publique de l'Ecosse de 1998 et 2003, que même les fumeurs d'occasion pouvaient être affecté, dans leur santé mentale, par l'absorption de fumée secondaire résultant de la proximité ou de la fréquentation de fumeurs.La méthode a consisté à croiser des analyses de la présence de cotinine, un sous produit de la nicotine, dans la salive des fumeurs occasionnels avec une analyse par questionnaires spécialisés de leur santé mentale et de leur propension à développer de tels troubles.

Il en est ressorti que les non fumeurs soumis à l'absorption de la fumée de leurs voisins avaient 50pct de plus de chances de développer des troubles psychiques que les non fumeurs non soumis à cette absorption collatérale.  

Thèmes

Santé menacée