NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Les Français, capitaines de leur santé ?

Article publié le 10 septembre 2012


91 % des Français ont le sentiment d’être en bonne santé, mais ils estiment que leurs dernières années de vie ne seront pas vécues en bonne santé. En effet, l’espérance de vie estimée est de 83 ans, tandis que l’espérance de vie en bonne santé est estimée à 74 ans.

95 % des Français se disent attentifs à leur santé. Cela signifie pour 67 % d’entre eux conserver la maîtrise de leur forme physique (75 % pour les 25-34 ans). Ils sont également 89 % à se considérer plutôt bien ou très bien informés sur les moyens pour y parvenir (89 %). 87% des Français ont le sentiment de surveiller leur santé et 83 % ont le sentiment de faire ce qu’il faut pour conserver leur santé. Pour mesurer leur état de santé, ils sont à l’écoute de leur corps et de leur état d’esprit : l’absence de fatigue (57 %) et la capacité à résister à l’effort (49 %) constituent les deux principaux critères leur permettant de déterminer leur état de santé. Plus d’un tiers se fondent également sur leur moral (39 %).

Cependant, en termes de suivi médical, seuls 32 % d’entre eux ont récemment calculé leur Indice de Masse Corporelle (IMC) ou celui de leurs enfants (33 %). 24 % ne l’ont même jamais calculé !

Enfin, au cours des six derniers mois, seulement 41 % des Français ont fait des analyses ou des dépistages (cholestérol, diabète, cancers).

 

Or, certains indicateurs médicaux très importants sont peu connus : si plus de 8 personnes sur 10 déclarent connaître leur tension artérielle, en revanche, elles ne sont que 50 % à la connaître précisément, et 31% approximativement. Deux tiers des Français disent connaître leur taux de cholestérol (63 %) ; en fait, ils ne sont qu’un tiers à le connaître avec précision…

De même, lorsque leur corps montre des signes de faiblesse, 54 % des Français déclarent agir rapidement en trouvant des solutions par eux-mêmes, plutôt que de consulter un professionnel. Un sur cinq adopte une attitude attentiste : 17% prennent leur mal en patience et 3 % ignorent délibérément ces signes de faiblesse.


Ils ont conscience des comportements à adopter

• Surveiller sa consommation de tabac » = important à prioritaire, à 91%. Dans la pratique, 79 % des Français s’appliquent cette règle, dont 58 % tout à fait. (Il y a 25 % de fumeurs !)

• L’alcool est un comportement à risque identifié mais, il est jugé moins préjudiciable que la cigarette. Aussi, surveiller sa consommation d’alcool n'est tout à fait prioritaire que pour 39 % des interviewés et « important » pour 55 % d’entre eux.

• Manger équilibré est tout à fait prioritaire pour 44 % des Français et « important » pour 54 % d’entre eux. 67% estiment qu’il est secondaire de manger Bio.

• 91 % des Français estiment important voire prioritaire d’exercer une activité physique ou sportive mais seuls 68 % passent à l’action.

 

*L’étude Prévoir / Ifop :

Cette étude a été réalisée du 5 au 7 juin 2012 par l’Ifop pour Prévoir sur un échantillon de 1 010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’interviewé) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été effectuées par questionnaires auto-administrés en ligne.

Thèmes

Santé