NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Biomasse : Méthavalor montre l'exemple

Article publié le 3 octobre 2011

L’usine de méthanisation de Morsbach, près de Forbach, est désormais opérationnelle. La première livraison de déchets fermentescibles a en effet dernièrement eu lieu. L’usine tournera à plein régime en 2012.

Baptisée Méthavalor, la structure constitue une véritable révolution dans le domaine du recyclage. Un système unique en France, voire dans le monde pour certains procédés d’acheminements et d’ouverture des sacs de détritus. Car ici, du gaz, de la chaleur, de l’électricité et du compost sont produit à partir des restes de repas et des déchets verts de tout l’Est mosellan.

Prosaïquement, le contenu des poubelles de cuisine est déversé dans des fosses. Peaux de banane, coquilles d’œuf, épluchures de pommes de terre, restes de viande ou de légumes sont stockés, criblés, malaxés puis engloutis par un digesteur, immense cuve privée d’oxygène. Le mélange se dégrade doucement dans une atmosphère à 55° C durant trois semaines. Du méthane et du CO2 s’accumulent alors dans le digesteur. Le biogaz est récupéré pour alimenter une mini-centrale électrique qui peut servir le réseau domestique. De la chaleur est par ailleurs produite pour les besoins du site et une unité de séparation CO2/méthane permet d’obtenir du méthane pur pouvant être utilisé comme carburant pour les camions de collecte des déchets.

Méthavalor a une capacité d’absorption de 32 000 tonnes de déchets par an pour une production annuelle de 5 500 000 mètres cube de biogaz. 160 000 foyers de Moselle-Est sont concernés, soit 385 000 habitants. Les restes des restaurants et des cantines de tout le territoire, ainsi que les déchets verts broyés des déchetteries, soit 10 000 tonnes par an, commencent également à arriver dans cette usine qui emploie une dizaine de personnes.

La Moselle-Est peut désormais être citée comme exemple pour le traitement de la biomasse.

Thèmes

Biomasse