NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Balade le long du ruisseau de Vallières en Moselle

Article publié le 26 mars 2013

Affluent de la Moselle, le pittoresque ruisseau de Vallières coule dans un cadre bucolique entre villes et villages. Son charme est certain. Il serpente entre deux coteaux, dans des lieux chargés d’histoire. Il sommeille en été et joue avec les rayons du soleil qui donne à son onde des reflets argentés. Le ruisseau de Vallières a toujours existé et révèle la richesse du patrimoine des villages de l’Est du Pays Messin.

Balade le long du ruisseau de Vallières en Moselle

Il traverse Nouilly, en laissant sur sa droite l’impressionnant pressoir à bascule du Moyen-âge, dernier vestige du passé viticole de cette commune. Dans un doux murmure, il s’écoule ensuite dans les prés au pied du nouvel Hôpital Robert Schuman (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t1006-construction-de-lhopital-robert-schuman-a-metz). C’est là qu’il arrive à Vantoux. A l'ombre des arbres, il passe devant le moulin du XVIIème siècle qui fut la propriété de Nicolas Le Jennet, écuyer du roi devenu meunier, longe le cimetière juif du XVIIème siècle et la chapelle romane Saint-Barthélemy. Il continue sa route à l’arrière du château de Vantoux et du parc municipal avant de se faufiler dans les propriétés privées situées sur le ban de Vallières. Ses eaux alimentaient autrefois une scierie, ainsi qu’un moulin à roue verticale de 1426 qui lui existe toujours. Il est d’ailleurs en cours de restauration. Le bâtiment, qui appartient à un particulier, est enfoui au creux d’un vallon. C’est dans ce dédale de verdure que le ruisseau traverse le vieux village de Vallières, où tous les ans les habitants du quartier organisent une grande fête en son honneur. Le petit cours d’eau rejoint ensuite Saint-Julien-lès-Metz. Il s’engage dans l’ancienne tannerie aujourd’hui réhabilitée en centre d’affaires (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/11/02/la-tannerie-de-saint-julien-les-metz/). La manufacture lorraine de cuirs de Saint-Julien fabriquait des cuirs lisses, prisés par les fabricants de chaussures, ainsi que des cuirs destinés aux courroies et à l’usage de l’industrie. La tannerie compta jusqu’à 300 salariés. Elle ferma ses portes en 1962. Après ce parcours merveilleux, le ruisseau se jette dans les bras de la Moselle, non du parc de loisirs.

Le ruisseau bordé de nénuphars et d’iris sauvage abrite une faune aquatique intéressante. Il est également le refuge de canards colverts, de héron cendrés, de poules d’eau, de foulques, de buses, de bergeronnettes, de pies, de corbeaux, de chouettes effraies, de rats musqués, d’écrevisses, de salamandres, de tritons, de grenouilles et de crapauds.

Thèmes

Nature Eau Biodiversité Environnement