NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
Et si l'océan absorbait 10 fois moins de CO2 que prévu ?

Article publié le 16 février 2009

Et si l'océan absorbait 10 fois moins de CO2 que prévu ?

Les océans sont les principaux puits de carbone sur la planète, ils supplantent largement les capacités d’absorption des terres immergées. Dans un communiqué de presse qui résume 3 articles publiés dans différentes revues scientifiques, le CNRS annonce que "l’océan est moins efficace pour absorber le CO2 des activités humaines".

C’est le résultat de travaux menés par le chercheur français Nicolas Metzl. Les résultats indiquent que les océans ne pourraient désormais absorber que 50 millions de tonnes de carbone par an (0,05 GtC/an) contre 500 millions (0,5 GtC/an) lors des précédentes hypothèses. Dans l’océan austral, dans lequel le chercheur a mené son étude, il semblerait que les vents, plus importants en raison des oscillations climatiques soient à l’origine de ce phénomène. Le phytoplancton des eaux superficielles se nourrit du CO2 dissout dans la photosynthèse, puis précipite sous forme de sédiment. Le brassage entre eaux de surface et eaux de profondeur augmente et entraîne la remontée du CO2 précipité dans les eaux supérieures, ayant normalement de faibles concentrations alimentant les organismes vivants de surface, diminuant la nécessité d’un apport extérieur de carbone.

Ces résultats sembleraient se confirmer dans les océans de l’hémisphère Nord, même si nous n’en connaissons pas les raisons exactes... Réchauffement climatique ou non ? Le fait est que l’efficacité des océans en tant que puits de carbone ne représenterait plus que 20 % des émissions selon ces résultats, contre 30 % lors des précédentes évaluations.

Source : CNRS

Thèmes

CO2 Mer