NaturaVox : partager pour préserver
ConsoSociétéAlimentationSantéBiodiversitéClimatÉnergies
En Nouvelle-Zélande, les Zoos boycottent l'huile de palme

Article publié le 15 juillet 2009

En Nouvelle-Zélande, les Zoos boycottent l'huile de palme

Le zoo d’Auckland a retiré les produits à base de chocolat Cadbury de ses magasins en raison du choix de la firme agroalimentaire de substituer le beurre de cacao par l’huile de palme.

En Asie du Sud-Est, la déforestation massive a principalement pour objectif la production massive de palmiers à huile et menace l’habitat des Orangs-Outans. Le chocolat est loin d’être le seul produit concerné, le principal débouché risque surtout d’être les agrocarburants. L’Asie du Sud-Est n’est pas la seule région concernée par cette vague de spéculation agricole en vue de la mise sur pied de millions d’hectares de cultures énergétiques (Canne à sucre au Brésil, Palmier à huile à Madagascar...).

D’après l’un des membres de l’équipe de Zoo, si l’augmentation de la production continue au rythme actuel, l’habitat de l’animal sera quasiment entièrement détruit dans les 10 ans, n’en laissant plus qu’une petite minorité à l’état sauvage.

L’entreprise multinationale se défend en précisant que l’huile de palme qu’elle utilise provient de Malaisie, zone où les Orang-Outans ne sont pas menacés et que l’entreprise veille à ce qu’elle soit cultivée de manière durable en étant membre de The Roundtable For Sustainable Palm Oil (RSPO). Elle avance également que le retour des consommateurs sur le goût des produits comprenant de l’huile de palme lui serait favorable...

Ce qui n’a pas empêché de voir les appels au boycott se multiplier sur les réseaux sociaux et sites internet. Beurre de cacao contre huile de palme, ce n’est peut-être qu’une histoire de goût, mais les Orangs-outans ne doivent pas s’en lécher les babines... 

Source

Thèmes

Agrocarburants Déforestation huile de palme